Publié le 25 mars 2019

ENVIRONNEMENT

[Édito] La promotion 2019 de l’ENA préfère s’appeler Molière plutôt qu’urgence climatique !

Les futures énarques de 2019 ont choisi de nommer leur promotion "Molière". Le nom de l’auteur a été préféré à celui de "Urgence Climatique". Il s’agit sans doute d’un rendez-vous raté pour insuffler l’importance de ce sujet au sein de l’élite prochaine de l’administration française.

La promotion 2019 de l'ENA a été baptisée, par les étudiants, Molière
@EmilHutson

La résistance au changement nécessaire pour transformer l’économie et la politique afin de lutter contre le changement climatique se niche partout, même à l’ENA où chaque année les élèves doivent choisir le nom de leur promotion. Ce débat à huis clos dure plusieurs heures. La dernière bataille entre anciens et modernes a vu s’affronter deux camps : celui de Molière et celui de l’urgence climatique. Après huit heures de débat, Molière l’a emporté car il est un "observateur attentif de son époque, Molière a su dépeindre des situations sociales toujours d’actualité !"

Préférer un génie du XVIIe  siècle à un message d’urgence ne va pas redorer le blason des élèves de l’ENA, future élite de l’administration publique française. Ils semblent en décalage total avec les élèves d’une autre école d’élite, Polytechnique, qui se déclarent prêts à s’engager pour respecter l’objectif d’1,5 ° de réchauffement climatique, ou les 30 000 étudiants, signataires du Manifeste pour un réveil écologique.

Un message aux décideurs publics

Par ailleurs Molière sert généralement d’excuse pour justifier l’absence d’engagement dans des changements radicaux de stratégie par les investisseurs. La phrase est toujours la même : "Comme monsieur Jourdain, nous faisions du développement durable depuis toujours mais sans le savoir ! Nous avons simplement mis un nom sur des pratiques anciennes."

Molière tournait en ridicule son Bourgeois gentilhomme, mais il semble bien être devenu un personnage dont on se réclame. Il faudra demander aux élèves de l’ENA qui ont voté pour lui, en février 2019, si c’est l’École des femmes, l’Avare ou le Misanthrope qui les ont poussés à écarter le message d’urgence climatique. Il aurait pourtant permis d’envoyer un signal fort de sensibilisation des futurs décideurs publics.

Anne-Catherine Husson-Traore,  @AC_HT, Directrice générale de Novethic


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Michael Bloomberg US democrate

Climat, énergie, finance… Michael Bloomberg, l’anti Donald Trump ?

Michael Bloomberg est entré en campagne en participant à son premier débat télévisé avec ses rivaux démocrates à Las Vegas le 19 février. Cible de leurs critiques, il incarne une autre figure de milliardaire qui espère devenir président des États-Unis grâce à sa fortune mais avec une vision...

Scientifique extinction rebellion UK

1 000 scientifiques appellent à la désobéissance civile sur le climat

Plus de 1 000 scientifiques viennent de signer une tribune dans le Monde pour appeler à la désobéissance civile. Face à l'urgence climatique, ils appellent ainsi à rejoindre des mouvements comme Extinction Rebellion, qui bloque actuellement des sites de Lafarge pour dénoncer la pollution du BTP, et...

Blocage Lafarge Pantin XR

Pollution du BTP : les militants écolos bloquent Lafarge après avoir ciblé BlackRock

Après avoir pris pour cible BlackRock la semaine dernière, les activistes écologistes ont bloqué le 17 février les sites des cimentiers Lafarge et Cemex pour dénoncer l'impact sur l'environnement et la biodiversité du BTP. À l'initiative du mouvement de désobéissance civile Extinction Rebellion,...

Protocole de kyoto NB ina

[À l’origine] Le protocole de Kyoto, 1er accord international sur le climat, n’a que quinze ans

Si la reconnaissance des problèmes liées au changement climatique date des années 80, le premier accord international sur le climat, le Protocole de Kyoto, n'est entré en vigueur qu'en 2005, sans la plupart des plus gros pollueurs comme les États-Unis, le Canada, la Chine ou l'Inde. 15 ans plus...