Publié le 14 avril 2020

ENVIRONNEMENT

Coronavirus : associations, parlementaires et entreprises appellent les citoyens à construire le monde d’après

Alors qu'Emmanuel Macron réfléchit à un "monde d'après" plus social et table sur le "temps long" et la "résilience", les citoyens sont de plus en plus sollicités pour penser l'après Coronavirus. WWF et la Croix Rouge ont lancé la plateforme Inventons le monde d'après, plusieurs acteurs économiques ont créé "ReCOVery" pour une économie plus durable et les parlementaires sollicitent les citoyens pour penser le "Jour d'Après".

Citoyens monde d apres coronavirus
Les plateformes sollicitant les citoyens pour inventer un après plus durable se multiplient.
Nutthaseth Vanchaichana

WWF, la Croix-Rouge pour "inventer le monde d’après"

C’est une consultation citoyenne massive que viennent de lancer le WWF et la Croix Rouge en partenariat avec le Groupe SOS et Make.org notamment. La plateforme "Inventons le monde d’après" se tiendra jusqu’au 25 mai. Elle souligne "les limites de nos différents modèles de pensée et du fonctionnement de toutes nos sociétés" mises en évidence par la crise du Coronavirus et appelle les citoyens, associations, universitaires, entrepreneurs à donner leurs priorités de reconstruction. Le coup d’envoi de la consultation a été donné par 250 personnalités dont Juliette Binoche, Marion Cotillard, Yann-Arthus Bertrand et des personnels soignants. Les propositions les plus plébiscitées permettront de donner "une boussole" des priorités pour inventer et construire le monde d’après. 

ReCOVery veut une économie plus durable

Mirova, la société de gestion spécialisée dans le développement durable, et Fabernovel, entreprise numérique, ont fédéré l’initiative de plusieurs acteurs économiques pour réfléchir à l’après crise du Covid-19. "Dès demain, notre économie va redémarrer. Pour que cette crise n’ait pas servi à rien, nous devons éviter de recommencer "comme avant" voire "pire qu’avant" pour rattraper le retard consécutif à cette pause", préviennent-ils. Pour éviter cela, ils lancent la plateforme reCOVery qui recueillera les contributions des participants, parmi lesquels B Lab France, la communauté des entreprises à mission ou encore Finance For Tomorrow, sur quatre thèmes : capitaliser sur les changements positifs dus au confinement, relocaliser l’industrie, miser sur l’utilité sociale des activités et promouvoir l’engagement des entreprises. 

Le "Jour d’après" des parlementaires

Une semaine seulement après son lancement, la plateforme de consultation "Le Jour d’Après", initié par une soixantaine de parlementaires, est un véritable succès. Le site enregistre déjà 15 millions de pages vues et plus de 2000 contributions. Emmenés par les députés ex-LREM Matthieu Orphelin et Paula Forteza, ainsi que par le Marcheur Aurélien Taché, ces élus invitent à mettre "à profit le confinement pour imaginer ce que nous voulons de mieux". Une dizaine de thèmes sont mis en avant dont le système de santé, le monde du travail, le partage des richesses, la sobriété ou encore la démocratie. Une synthèse de la consultation sera rendue publique avant mi-mai. Les mesures les plus populaires seront portées par les parlementaires dans un plan d'action post-crise, promettent-ils.

Le Pacte vert européen soumis aux citoyens

C’était une consultation prévue avant la pandémie de Coronavirus et elle tombe à point nommé car le climat est une des clés de la construction de l’après crise. La Commission européenne a donc lancé le 31 mars une consultation des citoyens européens pour répondre à un questionnaire sur sa stratégie climatique et son objectif d’atteindre "zéro émission nette de carbone" en 2050. "Le pacte vert pour l’Europe a pour ambition de faire de l’Europe le premier continent neutre sur le plan climatique. À cette fin, la Commission entend augmenter l’objectif de l’Union pour 2030 en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, en le portant au minimum à 50 %, voire 55 %, par rapport aux niveaux de 1990", souligne la Commission. Le but de la consultation est donc de recueillir, jusqu’au 23 juin, les avis des citoyens sur le niveau d’ambition des politiques et énergétiques et sur les actions mises en œuvre. 

Marina Fabre, @fabre_marina et Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Xi jinping onu 2020 Brian Smith Sputnik via AFP

Nucléaire, solaire, éolien... : Comment la Chine veut atteindre la neutralité carbone en 2060

L'annonce a fait l'effet d'une bombe et remis l'Accord de Paris sur les rails. En septembre, lors de l'Assemblée générale des Nations, le président chinois Xi Jinping s'engageait à atteindre la neutralité carbone en 2060. Selon plusieurs experts, cette mesure est réaliste bien qu'elle implique des...

GAFAM CLIMAT

[Élection US] Aux premières loges de la crise climatique dans la Silicon Valley, les GAFAM misent désormais sur le climat

Ravagée par les incendies depuis plusieurs années déjà, en Californie, la Silicon Valley, siège des géants du numérique, commence à prendre la mesure du changement climatique. Face à l’inertie présidentielle et poussés par les ONG et leurs salariés, les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon,...

Julien Vidal Visuel podcast SITE

Podcast #LesEngagés : rencontre avec Julien Vidal, ambassadeur du changement

Aujourd'hui, le podcast #LesEngagés part à la rencontre de Julien Vidal, l'auteur du best-seller "Ça commence par moi". Le trentenaire a changé de voie et décidé d'entamer sa propre transition écologique qu'il partage via différents médias. Il n'hésite pas à multiplier les projets pour sauver la...

La timide feuille de route du gouvernement pour réduire l'empreinte environnementale du numérique

Ces derniers mois, les rapports dénonçant l'empreinte écologique du numérique se sont multipliés, sur fond de polémique autour de la 5G et du renouvellement des téléphones. Le gouvernement a rétorqué avec une feuille de route qui s'attaque à la durée de vie des terminaux, à la consommation des...