Publié le 24 septembre 2018

ENVIRONNEMENT

Marché carbone européen : le prix de la tonne grimpe, la transition énergétique s'accélère

Une nouvelle étude de Carbon Tracker montre que le prix du carbone dans l'Union Européenne pourrait s'établir en moyenne entre 35 et 40 euros par tonne au cours des cinq prochaines années. À cette valeur, l'Union pourrait réaliser des économies d'émissions d'environ 400 millions de tonnes de carbone sur la période 2019-2023.    

Avec un prix du carbone en hausse, les émissions de gaz à effet de serre de l'Union européenne devraient baisser de façon importante selon Carbon Tracker
istock

Selon une étude de Carbon Tracker, le prix du carbone sur le marché européen grimpe plus vite que prévu. Le think-tank spécialisé dans les risques financiers liés au climat estime que le prix de la tonne de carbone atteindra 25 euros d'ici fin 2018, soit 10 euros de plus que ce qu’il avait estimé en avril dernier.  

40 euros la tonne de carbone

Cette évolution soudaine des prix anticipe les futures réductions de quotas de carbone (équivalents à la sortie du marché de près de 1,4 milliard de tonnes de carbone) pour la période 2019-2023. Ce mécanisme a été mis en place par la réforme du marché carbone européen de février dernier. Celle-ci avait été pensée pour réhausser les cours, tombés très bas ces dernières années. 

Le pari serait donc payant selon Carbon Tracker. Selon ses estimations, la hausse du prix de la tonne de carbone devrait en effet se poursuivre pour grimper jusqu’à 35 euros, voire 40 euros d’ici cinq ans. L’atteinte de la fourchette haute permettrait, selon le rapport, un changement de combustible plus rapide vers le gaz. Ce serait principalement le cas en Allemagne et en Espagne mais aussi, de façon moins importante, en Italie et aux Pays-Bas.      

 

Au niveau européen, les économies d'émissions seraient alors importantes : de l’ordre de 400 millions de tonnes de carbone sur la période 2019-2023, soit 80 millions de tonnes par an. Un coup de pouce bienvenu pour l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris sur le climat. Et ce alors que la Commission européenne souhaite relever ses propres objectifs climatiques en octobre prochain, en réhaussant la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre à 45% d’ici 2030 au lieu des 40% prévus initialement.  

80 millions de tonnes de carbone évitées chaque année

Selon Mark Lewis, l’auteur principal, le prix du carbone devrait être plafonné aux alentours de 50 euros la tonne dans les 2/3 ans. Et il met en garde. Si un tel prix était atteint plus de deux mois d’affilé dans cette période, il s’en suivrait des pressions pour mettre en place des mesures compensatoires prises par les gouvernements, notamment en Europe de l’Est, des changements de combustibles ou encore la vente de quotas de carbone excédentaires par des spéculateurs.  

"L'Union européenne est seule pourvoyeuse de crédit carbone sur le marché, le message envoyé aux acteurs est bien plus puissant que celui que pourrait envoyer l'OPEC aux marchés pétroliers", assure au Financial Times, Mark Lewis. 

De fait, la hausse du prix de la tonne suscite l'intérêt de plusieurs hedge funds et banques d'investissement telles que Morgan Stanley, JP Morgan ou Goldman Sachs qui agrandissent leur desk de trading carbone. Comme l'explique au quotidien économique Nima Neelakandan, qui dirige la carbon trading business de Morgan Stanley, "il semble que le système européen d'échange de quotas commence enfin à fonctionner efficacement". 

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Secheresse desert 1 5 C echec budget carbone accord de paris pixabay

[Science] L’objectif 1,5°C de plus en plus difficile à atteindre, selon de nouvelles estimations

De nouvelles données sur le réchauffement à la surface des océans depuis l’ère préindustrielle changent la donne sur le temps qu’il nous reste pour rester sous la barre des 1,5°C de réchauffement planétaire établi par l’Accord de Paris. Notre budget carbone pourrait se trouver amputer d’un tiers...

Abeilles robots pollinisatrices

Abeilles robots, viande synthétique, puits de carbone… quand la technologie remplace la nature

Face à la destruction de la nature par les activités anthropocènes, les humains misent en partie sur la technologie. Des drones pollinisateurs pourraient remplacer les abeilles, en déclin, la sécheresse serait résolue par de la pluie artificielle et des puits de carbone artificiels pourraient être...

Ursula von der leyen PE

Élection d'Ursula von der Leyen : l'Union européenne à l'ère de l'urgence climatique

L'élection de l'Allemande Ursula von der Leyen à la tête de la Commission européenne, était loin d'être gagnée. Elle confirme pourtant le nouveau virage pris par les institutions européennes depuis les dernières élections de mai et la percée des Verts car la fidèle d'Angela Merkel est passée de...

[Science] Dans l’Arctique, le permafrost fond 70 ans plus tôt que prévu et c’est une catastrophe

"Ce que nous avons vu était incroyable". Des chercheurs viennent de découvrir que le permafrost, l'épaisse couche de glace qui couvre 25 % de l'hémisphère nord, a fondu 70 ans plus tôt que prévu dans l'Arctique canadien. Or le permafrost abrite du carbone, du méthane et même du mercure. Il en libère...