Publié le 14 novembre 2015

ENVIRONNEMENT

Climat : malgré les attaques de Paris, la COP21 aura bien lieu

La COP21 aura bien lieu. C'est le message délivré par Laurent Fabius, ce samedi 14 novembre. Au lendemain des attaques terroristes qui ont frappé Paris et Saint-Denis, le gouvernement ne renonce pas à organiser le sommet mondial sur le climat. Les négociations officielles entre États se tiendront donc bien au Bourget entre le 30 novembre et le 11 décembre. Mais le sort de nombreuses manifestations et festivités organisées en marge de cet événement reste en suspens.

Laurent Fabius Vienne autriche 14 novembre COP 21 syrie Joe Klamar AFP
Laurent Fabius s'est montré catégorique : la COP 21 aura bien lieu.
Joe Klamar / AFP

"La COP21 doit se tenir. Elle se tiendra avec des mesures de sécurité renforcées mais c’est une action absolument indispensable contre le dérèglement climatique. Et bien évidement elle se tiendra".

C'est depuis Vienne, en Autriche, où se tient actuellement une conférence internationale sur la Syrie, que Laurent Fabius s'est exprimé. Le ministre des Affaires étrangères et futur président de la COP21 s'est montré ferme. Pas question de suspendre ou de reporter la COP21, la 21ème conférence des parties, après les attaques qui ont touché Paris et Saint-Denis hier soir et provoqué la mort d'au moins 128 personnes. On dénombre aussi 300 blessés, dont 80 dans un état d'urgence absolue, selon l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP).

Même son de cloche du côté de l'Elysée. Selon Laure Breton, journaliste politique à Libération, citant des proches du chef de l'État, "il n'a jamais été question d'annuler la COP21".

La sécurité du site du Bourget, qui sera assurée pendant toute la durée du sommet par les Nations Unies, sera renforcée. Mais les détails du nouveau dispositif n'ont pas été révélés. 118 chefs d'États sont attendus le 30 novembre, jour de l'ouverture de la COP21. Ce sont aussi 7 000 délégués, 10 000 observateurs et 3 000 journalistes venus du monde entier qui devraient être présents sur le site durant les 12 jours de la négociation.

 

De nombreuses manifestations annulées ?

 

L'état d'urgence, décrété hier soir par François Hollande, devrait en revanche conduire à l'annulation de nombreux événements organisés en marge de la COP21.

Quid notamment de la grande marche sur le climat qui doit ainsi être organisée par la société civile dans les rue de Paris le 29 novembre, à la veille de l'ouverture du sommet.  On y attend des dizaines de milliers de personnes. Au Grand Palais, ce sont 50 000 personnes qui sont attendues à l'occasion de Solutions COP21, une manifestation destinée à montrer au grand public des solutions pour lutter contre le dérèglement climatique.

Près de la Gare du nord, une auberge de jeunesse doit accueillir près de 600 blogueurs, artistes, codeurs et journalistes venus du monde entier pour livrer un récit alternatif de la COP21.

Citée par Libération, Juliette Rousseau s'interroge : "Nous avons besoin de savoir exactement dans quelles conditions nous allons pouvoir poursuivre les mobilisations que nous avions prévues, notamment les grandes marches citoyennes". Pour la porte-parole de la coalition Climat 21, qui organise les mobilisations citoyennes en vue de la COP21, "il ne faut pas céder à la politique de la peur. Nous ne mettrons pas en danger les gens en les incitant à descendre dans la rue irraisonnablement, mais nous ne voulons surtout pas déserter la rue et renoncer à ce que nous avions prévu de faire.»

Les ONG et les mouvements altermondialistes ont pour ambition de multiplier les manifestations afin de peser sur la négociation entre États et inciter les négociateurs à conclure un accord international ambitieux.

L'objectif affiché de la France au cours de cette conférence internationale sur le climat est de parvenir à conclure un traité capable de limiter le réchauffement de la planète sous les + 2° C à la fin du siècle.

Antonin Amado
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Donald trump mandat election etats unis

La réélection de Donald Trump pourrait retarder de dix ans la réduction des émissions mondiales

Une étude inédite a modélisé l'impact d'une réélection de Donald Trump à la tête de la Maison-Blanche dans la lutte contre le changement climatique. Selon les calculs des experts, il y a un risque que ce second mandat produise un effet d'entraînement sur les autres pays de l'Accord de Paris,...

Densite urbaine covid contre rechauffement climatique

Entre durabilité et lutte contre les épidémies, les grandes villes vont-elles devoir choisir ?

La densité urbaine des mégalopoles a été pointée du doigt partout à travers le monde pour son rôle dans la propagation du virus. Si Paris veut entamer une "cure d'hygiène" en pensant à agrandir les trottoirs, ces aménagements semblent insuffisants pour rassurer des habitants en mal de nature. Un...

Alok sharma Foreign and commonwealth office

La COP26 est reportée d’un an à novembre 2021 pour mieux relever l’ambition, promettent les États organisateurs

La COP26 sur le climat a officiellement été reportée d'un an. Elle se tiendra du 1er au 12 novembre 2021 à Glagow, en Écosse. Alors que certains y voient un constat d'échec, les États organisateurs et plusieurs experts assurent que c'est le temps nécessaire pour relever l'ambition climatique. Le...

Essec

ESSEC, Sciences Po, Polytechnique : les grandes écoles prennent le tournant de la transition

L'école de commerce Essec vient de dévoiler son plan de transformation durable. Tous les cours intégreront désormais les dimensions environnementales et sociétales. Une démarche ambitieuse alors que les grandes écoles à l’instar de Sciences Po et Polytechnique intègrent de plus en plus ses enjeux...