Publié le 07 avril 2019

ENVIRONNEMENT

[Bonne nouvelle] Le plus grand glacier du Groenland s'épaissit de nouveau

Contre toute attente, le plus grand glacier du Groenland reprend du poil de la bête et regrossit. Un phénomène surprenant qui s'explique par un refroidissement des courants océaniques. Mais cette bonne nouvelle n'est que temporaire, préviennent les scientifiques de la NASA, car, à long terme, les océans vont se réchauffer.

De 2000 à 2010, la fonte du glacier a été responsable d'une élévation de quasi un millimètre du niveau globale des mers.
@NASA/OIB/John Sonntag

C'est une nouvelle étonnante que viennent de révéler les chercheurs de la Nasa dans la revue Nature Geoscience. Ils calculent que, depuis 2016, le plus grand glacier du Groenland, le Jakobshavn, regrossit. Une tendance à contre-courant des glaciers de la région qui subissent, lentement mais sûrement, les effets du réchauffement climatique. 

"Au début, nous ne le croyions pas", a déclaré Ala Khazendar, glaciologue et coauteur de l’étude. "Nous pensions que le Jakobshavn allait continuer ainsi qu'il l'avait fait ces vingt dernières années". Et pour cause, en 10 ans, de 2000 à 2010, la fonte du glacier a, à lui seul, été responsable d'une élévation de presque un millimètre du niveau global des mers.

Un répit temporaire 

"Jakobshavn fond maintenant plus lentement, s'épaissit et avance vers l'océan au lieu de se retirer vers l'intérieur des terres", expliquent les experts de la NASA dans un communiqué. C ce phénomène "est dû au fait qu'un courant océanique amenant de l'eau vers le glacier est beaucoup plus froid depuis 2016".

L'équipe considère l'oscillation nord-atlantique (NAO) comme responsable de ce changement. Cela signifierait que l'épaississement du glacier est temporaire car la fluctuation entre réchauffement et refroidissement de la NAO intervient tous les 5 à 20 ans.

"Le Jakobshavn profite d’une pause temporaire (...) Mais sur le long terme, les océans se réchauffent. Et l’immense impact des océans sur les glaciers est une mauvaise nouvelle pour la calotte glaciaire du Groenland", résume le chercheur Josh Willis. Le Jakobshavn perd toujours plus de glace dans l'océan que l'accumulation de neige, même si c'est à un rythme plus lent.

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Dont look up pop culture influence climat netflix

Mobilisation climatique : la pop culture plus efficace que le rapport du GIEC

Climat, limites planétaires, perte de biodiversité… Les rapports scientifiques se multiplient pour nous pousser à agir face à l’urgence écologique, mais peinent à toucher le grand public. Pour changer d’échelle, la culture populaire a un rôle à jouer. Dans une nouvelle étude, l’Ademe et Place to B...

Elisabeth borne Julien de rosa afp

Les ministres et haut-fonctionnaires vont être formés aux enjeux écologiques

Le gouvernement a entendu l’appel de la société civile. Alors qu’une pétition réclamait la formation des ministres aux enjeux environnementaux, la Première ministre Élisabeth Borne a approuvé leur demande. En plus des équipes ministérielles, 25 000 fonctionnaires cadres devraient être formés. Si...

Haut conseil pour le climat JULIEN DE ROSA AFP

Le Haut conseil pour le climat appelle à un "sursaut" de la France

C'est un appel à un "sursaut" qu'a lancé le Haut Conseil pour le climat dans un nouveau rapport publié le 29 juin. L'instance pointe un "risque majeur" de ne pas atteindre les objectifs climatiques renforcés pour 2030. Un message fort qui intervient au moment où la ministre de la Transition...

New normal meteoo

Réchauffement climatique : Météo France revoit à la hausse ses "normales" saisonnières

Paris prend les températures de Bordeaux, Strasbourg celles de Lyon... La mise à jour des normales de saison dessine une France plus chaude et plus sèche, particulièrement dans l'Est, et au printemps et en été. Sur la nouvelle période de référence 1990-2020, Météo-France a calculé une hausse des...