Publié le 20 février 2020

ENVIRONNEMENT

1 000 scientifiques appellent à la désobéissance civile sur le climat

Plus de 1 000 scientifiques viennent de signer une tribune dans le Monde pour appeler à la désobéissance civile. Face à l'urgence climatique, ils appellent ainsi à rejoindre des mouvements comme Extinction Rebellion, qui bloque actuellement des sites de Lafarge pour dénoncer la pollution du BTP, et demandent à l'État de "dire la vérité" : "notre mode de vie actuel et la croissance économique ne sont pas compatibles", écrivent-ils.

Scientifique extinction rebellion UK
"Je suis scientifique et ceci est nécessaire". Le message de la pancarte tenue par James ‘Iggy’ Fox, engagé auprès de Extinction Rebelion et décédé début février.
@ExtinctionRebellionUK

"La prochaine décennie sera décisive pour limiter l’ampleur des dérèglements à venir. Nous refusons que les jeunes d’aujourd’hui et les générations futures aient à payer les conséquences de la catastrophe sans précédent que nous sommes en train de préparer et dont les effets se font déjà ressentir". Dans une tribune publiée ce jeudi 20 février dans Le Monde, plusieurs centaines de scientifiques, de toutes disciplines, appellent à la désobéissance civile face à l’urgence climatique.

"Nous appelons à participer aux actions de désobéissance civile menées par les mouvements écologistes, qu’ils soient historiques (Amis de la Terre, Attac, Confédération paysanne, Greenpeace…) ou formés plus récemment (Action non-violence COP21, Extinction Rebellion, Youth for climate)", écrivent les scientifiques dans cette tribune initiée notamment par Agnès Ducharne, climatologue au CNRS-institut Pierre-Simon-Laplace et l’astrophysicien Frédéric Boone.

Après avoir énoncé les conséquences du réchauffement climatique, de la sixième extinction de masse liée à la disparition des espèces à l’augmentation des températures en passant par la pollution plastique, les scientifiques ont demandé aux pouvoirs publics "de dire la vérité concernant la gravité et l’urgence de la situation : notre mode de vie actuel et la croissance économique ne sont pas compatibles avec la limitation du dérèglement climatique à des niveaux acceptables". 

Des petites actions qui bloquent Lafarge

Cette tribune intervient alors que les activistes écologistes d’Extinction Rebellion bloquent toujours un site du cimentier Lafarge à Pantin pour dénoncer la pollution du BTP. Une action qui intervient dans le cadre de l’opération "Fin de chantiers" commencée le 17 février. Plus de 400 "rebelles" avaient ainsi bloqué lundi les sites du cimentier à Paris et celui de Cemex à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), tous deux voisins en bord de Seine, avant de se diriger vers Pantin. Ils sont désormais une poignée de militants, vingt tout au plus, à bloquer une barge d’approvisionnement de sable sur le site. 

 

"On a décidé de faire des petites actions sur le long terme qui peuvent impacter économiquement Lafarge", explique Franck de XR, "On vient de lancer un appel en interne pour trouver des volontaires et bloquer d’autres barges", avance le militant. Pour l’instant, Lafarge n’aurait pas fait intervenir la police sur son site. "Ils ne veulent pas contribuer au buzz. Et c’est compliqué pour des policiers d’intervenir sur les barges parce qu’ils devront porter les militants, sur le sable, les faire sortir des barges, etc", résume Franck. Ce mouvement, pacifiste, de désobéissance civile, dénonce la pollution du BTP et due à l’extraction des ressources en sable. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Le jour d apres plateforme

Coronavirus : donnez votre vision citoyenne de l’après-crise sur la plateforme "le jour d'après"

En quelques heures, le site "le jour d'après" a accueilli plus de deux millions de visiteurs. Lancé le samedi 4 avril par une soixantaine de députés, il invite les Français à présenter leur vision du monde d’après crise pour un monde plus durable. Parmi les premières propositions, on trouve le...

CO2 pollution budget carbone pixabay

Après deux semaines de confinement, l’empreinte carbone des Français a baissé de 62 %

Il aura suffi de seulement deux semaines de confinement pour que l’empreinte carbone des Français chute drastiquement. La réduction des déplacements y est pour beaucoup. Mais qu’en sera-t-il quand nous reviendrons à la vie "normale" ?

Test planete cop26

La COP26 sur le climat est reportée mais les États seront jugés sur la durabilité de leur plan de relance

Après la COP15 biodiversité, c'est désormais la COP26 sur le climat qui a été officiellement reportée en raison du coronavirus. L'année 2020 devait être charnière pour avancer sur ces deux sujets cruciaux. En échange, les experts et les ONG appellent les États à ne pas laisser de côté...

Football 1274661 1280

[Certifié sans coronavirus] Pour la première fois, un club de football français vise la neutralité carbone

C'est assez inédit pour être signalé. Le LOSC a rejoint en début d'année la Climate Neutral Now, une initiative portée par l'ONU Changements climatiques. Le club de football de Lille s'engage ainsi à être neutre en carbone d'ici 2050. Une première dans le monde du foot en France.