Publié le 25 novembre 2020

ENVIRONNEMENT

Le Brésil met en danger la COP15 de 2021 sur la biodiversité

Un nouveau round de négociations s'est ouvert ce mercredi 25 novembre au sein de la Convention pour la diversité biologique (CDB). Il s'agit de trouver un accord tacite entre les 196 parties membres sur le budget 2021, mais le Brésil est accusé de bloquer les discussions. A défaut, le secrétariat ne pourra plus fonctionner, mettant en péril la préparation de la COP15 Biodiversité prévue en Chine. Or, ce rendez-vous, déjà reporté d'octobre à mai, est crucial pour la protection de la nature puisqu'il doit permettre à la communauté internationale de se fixer de nouveaux objectifs. 

Incendie amazonie jour du feu greenpeace
Le Brésil est sous le feu des critiques face à la déforestation galopante de l’Amazonie et il serait l’un des principaux pays concernés par l’adoption de nouveaux objectifs internationaux en matière de biodiversité.
@Greenpeace

Un grain de sable dans l’engrenage. La semaine dernière, le Brésil a bloqué la procédure tacite sur le budget 2021 de la Convention des Nations Unies pour la diversité biologique (CDB). Or, à défaut d’un accord avant la fin 2020, le secrétariat cesserait complètement ses activités à compter du 1er janvier 2021, mettant en péril la préparation de la COP15 en Chine, déjà retardée. La conférence, qui devait avoir lieu en octobre dernier, a été reportée à mai 2021 et constitue un moment clé pour la protection de la nature puisqu'elle doit aboutir sur de nouveaux objectifs mondiaux post-2020.

"Par la présente communication, j'espérais annoncer que le silence n'avait pas été rompu dans le cadre de la procédure d’accord tacite et que la décision sur le budget intérimaire pour l'année 2021 était adoptée. Cependant, en raison d'un commentaire soumis par le gouvernement brésilien demandant l'insertion de notes de bas de page dans les projets de décisions, il n'a pas été possible d'aller de l'avant. Par conséquent, après avoir consulté les membres du Bureau, j'ai décidé de suspendre les réunions afin de laisser plus de temps pour les consultations entre les Parties", explique la présidence égyptienne de la COP dans un communiqué.

Un moyen de pression ?

Le commentaire en question porterait, selon The Guardian qui révèle l’affaire, sur le fait que les négociations se tiennent virtuellement en raison du Covid-19. Celles-ci "désavantageraient les pays les plus pauvres, plus susceptibles d'avoir des problèmes de connectivité", selon le Brésil. Plusieurs pays en développement ont exprimé des doutes similaires, mais aucun n'a utilisé cette raison pour retarder les discussions sur le budget. "Nous devons faire attention au processus. Si nous voulons un bon résultat, il doit être inclusif, transparent et juste", a déclaré le chef de l’équipe de négociation brésilienne de la CDB, Leonardo de Athayde.

Mais pour les observateurs, il s’agit plutôt là d’un moyen de pression utilisé par le gouvernement Bolsonaro. "Il s'agit d'une stratégie délibérée pour éviter les négociations sur de nouveaux objectifs pour la nature. Bien que nous partagions des préoccupations concernant les défis techniques pour tenir régulièrement des réunions en ligne, nous n'oublions pas les efforts passés de l'administration Bolsonaro pour limiter la participation de la société civile aux discussions de la CDB. Il est donc difficile de croire que la diplomatie brésilienne plaide pour l'inclusivité", a réagi Oscar Soria, directeur de campagne du site d'activisme Avaaz, dans le quotidien britannique. Des accusations rejetées par la diplomatie brésilienne.

Le pays est sous le feu des critiques face à la déforestation galopante de l’Amazonie, il serait l’un des principaux concernés par l’adoption de nouveaux objectifs internationaux environnementaux. En septembre dernier, lors d’un sommet de haut-niveau sur la biodiversité aux Nations-Unies, le président brésilien, Jair Bolsonaro, avait accusé les ONG et les gouvernements étrangers d'interférer dans la souveraineté nationale et avait rejeté la mise en place de règles selon lui "injustes" sur l’extraction des ressources. Un nouveau round de négociations est prévu jusqu’au 27 novembre pour parvenir à un accord sur le budget 2021 de la CBD.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

COP15 Biodiversité : l’objectif de 30 % de la planète sous protection remis en question

Ce mercredi 30 septembre, un sommet de haut-niveau sur la biodiversité se tient aux Nations-Unies afin de lancer la dynamique en vue de l’adoption d’un nouveau cadre mondial post-2020 lors de la COP15 Biodiversité. Au cœur du projet de texte, l’objectif de 30 % de protection de la planète...

Nouveau report du Congrès mondial de la nature de Marseille, en raison du Covid-19

Le Ministère de la Transition écologique vient d'annoncer le report du Congrès mondial de la Nature à Marseille, qui devait se tenir en janvier prochain. L'événement avait déjà été reporté une première fois de juin à janvier en raison du Coronavirus. C'est une nouvelle fois la pandémie qui...

Un One Planet Summit consacré à la biodiversité se tiendra en janvier prochain à Marseille

Le Président Emmanuel Macron entend faire de 2021 l'année de la biodiversité. Dès janvier, il va organiser un One Planet Summit dans le cadre du Congrès mondial de la nature de Marseille, pour mobiliser la communauté internationale et placer le sujet au centre de leur agenda. Ce sommet...

Massive mobilisation des entreprises et des investisseurs pour protéger la biodiversité, lors du sommet des Nations unies

Malgré l’épidémie de Covid-19, le sommet des Nations unies sur la biodiversité du 30 septembre a permis de remobiliser les troupes. En seulement quelques jours, de nouvelles coalitions ont vu le jour et d'autres se sont renforcées. L'enjeu est que l'effondrement des écosystèmes soit mesuré...

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Elephants en Namibie johan63

Pour éviter de les abattre, la Namibie met en vente 170 éléphants

Les populations d’éléphants en Afrique se sont considérablement réduites ces dernières décennies et l’espèce est en danger. Pourtant en Namibie, il y a tout de même des "conflits" entre les populations humaines et les pachydermes. Afin d’éviter des abattages, le gouvernement a pris une décision...

OPS biodiv 110121 capture d ecran

One Planet Summit : 50 États sont désormais engagés à préserver 30 % de la planète d’ici 2030

La France organisait lundi 11 janvier un One Planet Summit consacré à la biodiversité. Elle a ainsi donné le coup d'envoi d'une année qui s'annonce décisive avec la tenue au second semestre de la COP15 sur la diversité biologique en Chine. Celle-ci doit aboutir à un nouvel accord mondial. L'un des...

Castor office francais de la biodiversite

One Planet Summit : la Caisse des Dépôts lance un grand plan en faveur de la biodiversité

L’un des plus grands investisseurs institutionnels français, la Caisse des Dépôts, veut montrer l’exemple en matière de protection de la biodiversité. À l’occasion du One Planet Summit du 11 janvier 2021, le groupe a annoncé un vaste plan d’action portant sur ses activités et celles des entreprises...

OPS Biodiv 110121 ok

One Planet Summit Biodiversité : la France donne le coup d’envoi d’une année cruciale

Lundi 11 janvier, la France organise la quatrième édition du One Planet Summit consacré cette fois, non pas au changement climatique, mais à la biodiversité. L’événement doit servir de tremplin pour mobiliser la communauté internationale en amont du Congrès mondial de la nature, prévu en septembre à...