Publié le 19 janvier 2020

ENVIRONNEMENT

[Bonne nouvelle] Nos vieux sapins de Noël réutilisés pour protéger les dunes du littoral

Chaque année, six millions de sapins naturels sont achetés en France à l'approche des fêtes de fin d'année. Alors que leur dépôt dans la rue ou en forêt est interdit et passible d’une amende, des initiatives se développent pour leur donner une seconde vie. Sur le littoral, nos vieux sapins servent ainsi de barrière à l’érosion des dunes.

Sapins recycles dune capbreton
Opération "Un sapin pour la Dune" à Capbreton en janvier 2019.
@Capbreton

Bien alignés face à la mer, les sapins de Noël des habitants de La Teste-de-Buch, dans le bassin d’Arcachon, vont permettre de lutter contre l’érosion des dunes. Ici, le passage de la tempête Fabien en décembre dernier a fait pas mal de dégâts. Sous la supervision de l’Office national des forêts (ONF), l’opération "Des sapins pour nos dunes" se répète le long du littoral depuis 2016.

Sous l'action du vent, les branches des sapins vont permettre de piéger les grains de sable sur place. "Une fois collectés, les sapins de Noël sont réduits à l’état de branchages et utilisés comme pièges à sable pour protéger la dune. En cette période de l'année, les forestiers commencent des travaux destinés à cicatriser le cordon dunaire très impacté par les épisodes venteux et les tempêtes de l'hiver. Les sapins permettront de créer une couverture naturelle protectrice sur la dune contre l'érosion" explique l’ONF.

Le jeter dans la rue est interdit

Pour sensibiliser le grand public, l’office organise des chantiers participatifs ouverts à tous. À La Teste-de-Buch, ce sont ainsi une trentaine de personnes qui ont participé à la valorisation de plusieurs dizaines de sapins. Dans d’autres villes comme à Paris, les sapins collectés sont broyés pour servir de compost ou de paillage dans les espaces verts. Ailleurs, les copeaux obtenus servent à alimenter les chaudières à bois collectives.

Quoi qu’il en soit, si vous ne vous êtes pas encore attelé à cette corvée de début d’année, pensez à bien déposer votre sapin de Noël dans un point de collecte. Le déposer sur le trottoir, même emballé dans un sac, est interdit par la loi et passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 150 euros. De même, il est interdit de le jeter en forêt.

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Lephant Zimbabwe Pixabay

[Bonne nouvelle] Le Zimbabwe interdit toute exploitation minière dans les réserves naturelles

La mobilisation a payé. Le gouvernement du Zimbabwe, qui avait autorisé une société minière chinoise à explorer du charbon dans une réserve naturelle abritant plus de 45 000 éléphants a fait machine arrière. Face à la pression de l'Association des avocats environnementaux, les autorités ont même...

Carte sons des forets Timber Festival

Grâce à cette carte interactive, vous pouvez écouter les sons des forêts du monde entier

Alors que le confinement a été l'occasion pour beaucoup de redécouvrir les sons de la nature, des chants des oiseaux aux bruissements des feuilles... Une nouvelle carte interactive de sons des forêts du monde entier vous permet de replonger dans cet univers calme et apaisant. C'est l'idée des...

Petrole forage prix pixabay

Lac Tchad : les autorités souhaitent abandonner son inscription au patrimoine de l’Unesco au profit du pétrole

Selon une information révélée par le journal The Guardian, le Tchad s'apprêterait à renoncer à son inscription au Patrimoine mondial de l'Unesco afin de ne pas fermer la porte à de possibles explorations pétrolières et minières. Le lac Tchad, qui se situe aux confins de trois autres pays, le Niger,...

Biodiversite CCO pixabay

Massive mobilisation des entreprises et des investisseurs pour protéger la biodiversité, lors du sommet des Nations unies

Malgré l’épidémie de Covid-19, le sommet des Nations unies sur la biodiversité du 30 septembre a permis de remobiliser les troupes. En seulement quelques jours, de nouvelles coalitions ont vu le jour et d'autres se sont renforcées. L'enjeu est que l'effondrement des écosystèmes soit mesuré et traité...