Publié le 01 décembre 2020

ENVIRONNEMENT

Pour mettre fin à la dépendance au soja importé, la France annonce un plan sur les protéines végétales

Dans le cadre du plan de relance Français, un vaste plan protéines végétales va être relancé par le gouvernement. Le gouvernement va débloquer 100 millions d’euros pour développer un million d’hectares supplémentaires de cultures d’oléagineux et de légumineuses d’ici 2030. Il s’agit de participer au retour d’une certaine souveraineté alimentaire mais aussi de ne plus favoriser la déforestation en Amérique du Sud.

Plant de soja JoaoBentodaSilva
La France est très dépendante de l'Amérique du Sud pour ses importations du soja, responsable de déforestation.
@JoaoBentodaSilva

Le gouvernement et les filières agricoles se sont engagés mardi 1er décembre à œuvrer pour augmenter de 40 % en trois ans les surfaces consacrées à la culture de plantes riches en protéines comme les lentilles, le colza ou la luzerne, afin de réduire la dépendance au soja importé, en particulier du Brésil. Il s'agit d'un "objectif intermédiaire", a détaillé le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie lors d'une conférence de presse. Un objectif de "doublement de la surface cultivée" en dix ans avait déjà été fixé.

"Aujourd'hui, on a un million d'hectares" consacrés à la culture d'oléagineux (colza, tournesol, lin) et de légumineuses (soja, pois, féverolles, lentilles...), a-t-il précisé. Dans les trois ans qui viennent, cette surface doit donc augmenter de 400 000 hectares, avant d'atteindre 2 millions d'hectares d'ici à 2030. Les filières agricoles s'y sont engagées via une "charte", a précisé le ministre, dans le cadre de laquelle l'État qui met à disposition un plan protéines de plus de 100 millions d'euros, provenant du plan de relance.

Dépendance et déforestation

Ce plan protéines est pensé comme essentiel pour "le regain (de la France, ndr) en termes de souveraineté agroalimentaire", a déclaré Julien Denormandie. Aujourd'hui, la France dépend pour moitié des importations de protéines végétales pour l'alimentation du bétail. Or on y retrouve notamment du soja en provenance du Brésil, où il est pointé du doigt pour son rôle dans la déforestation. Or la France s'est engagée en 2018 à mettre fin d'ici à 2030 à la déforestation liée à l'importation de produits agricoles ou forestiers non durables. 

Le plan protéines végétales pourra notamment contribuer à financer des "outils de production, stockage et distribution" de légumineuses, des achats de semence par les éleveurs afin d'augmenter la densité en protéines des fourrages, ou encore la recherche variétale. Un budget plus modeste (3 millions d'euros) est destiné à la promotion de la consommation de légumes secs en particulier par les enfants, conformément aux recommandations nutritionnelles.

Ce plan était attendu par le monde agricole, près de deux ans après qu'Emmanuel Macron a annoncé, au salon de l'agriculture de 2019, vouloir "porter un plan protéines ambitieux à l'échelle du continent" européen, et ainsi sortir du vieil équilibre induit par un accord commercial négocié dans les années 1960, qui attribuait la production de protéines végétales (soja, colza) aux Amériques et celle de l'amidon (blé, céréales) à l'Europe.

Ludovic Dupin avec AFP

 

 


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Vignobles feu gel ARNAUD FINISTRE HANS LUCAS HANS LUCAS VIA AFP

Gel : Le système d'assurance des agriculteurs doit s'adapter au changement climatique

C’est "la plus grande catastrophe agronomique de ce début du XXIème siècle". Après l'épisode de gel qui a frappé la quasi totalité des cultures en France, l'urgence d'une réforme du système d'assurance se fait sentir. Aujourd'hui, un tiers des agriculteurs seulement est assuré alors qu'avec le...

Vignobles feu gel ARNAUD FINISTRE HANS LUCAS HANS LUCAS VIA AFP

Les vignobles français en feu pour faire face au gel

C'est une catastrophe pour les vignerons français. Plusieurs régions ont été touchées par une vague de froid avec des températures atteignant -7°C certaines nuit. Pour faire face au gel, les vignerons ont utilisé une technique ancestrale qui consiste à faire brûler un feu, avec des bougies ou de la...

Top chef Pompili M6 Marie Etchegoyen

Gastronomie durable : ce soir, Barbara Pompili sera jurée de Top chef

Le temps d'une émission Barbara Pompili va devenir critique gastronomique. La ministre de la Transition écologique a en effet accepté de devenir jurée d'une épreuve de Top Chef. Les candidats de l'émission culinaire devront réaliser un plat "vert" portant un message sur la préservation de...

Agriculture pixabay

Xavier Niel lance une école gratuite d’agriculture et s’attire les foudres de la profession

Ce devrait être le plus grand campus agricole du monde. Après avoir lancé l’école 42 pour les futurs informaticiens, le milliardaire Xavier Niel va lancer une école gratuite pour former des agriculteurs. Militant contre la maltraitance animale, le patron de Free a déjà investi dans le steak végétal....