Publié le 27 juillet 2015

ENVIRONNEMENT

Allemagne : l’agriculture conventionnelle, l’autre grand émetteur de gaz à effet de serre

L’Allemagne est le premier pays émetteur de gaz à effet de serre (GES) en Europe, et le septième dans le monde. En cause, le secteur de l’énergie et ses centrales à charbon, mais pas seulement. L’agriculture conventionnelle est le deuxième pollueur du pays après le secteur énergétique : 70 millions de tonnes, soit 7,5% des émissions totales. Alors que Berlin est face à un tournant énergétique, un rapport publié par l’Agence fédérale de l’environnement montre l’immobilisme du secteur agricole dès qu’il s’agit d’en réduire les émissions de gaz à effet de serre. Explications.

Moisson de blé en Allemagne. Photo d'illustration.
Patrick Pleul / DPA / DPA Picture-Alliance / AFP

Dans le débat national allemand sur le climat, le secteur agricole fait peu parler de lui. Outre-Rhin, le dernier rapport publié par l’Agence fédérale de l’environnement rappelle pourtant combien ce secteur est générateur d’émissions de gaz à effet de serre (GES).

De fait, les GES issus de l’agriculture relèvent à 53% du méthane (CH4) et à 77% du protoxyde d’azote (N2O), deux gaz peu connus mais redoutables pour le climat : ils sont respectivement 25 et 300 fois plus réchauffants que le CO2. Le méthane résulte de la digestion du bétail et le protoxyde d’azote de l’épandage d’engrais et de lisier. Ce dernier contribue également à la destruction de la couche d’ozone.

 

21% de la surface agricole consacrée aux agrocarburants

 

Et rien n’est fait pour réduire les émissions issues du secteur agricole, déplorent les auteurs de l’étude, Frederike Balzer et Dietrich Schulz. En cause : une législation datant de 2004, qui prévoit des primes aux agriculteurs optant pour la culture de plantes destinées à la fabrication d’agrocarburants (en l'occurrence le maïs et le colza).

Le résultat de ce parti-pris ? L’extension rapide des surfaces agricoles destinées à la culture de mais et de colza industriels : sur les 16,7 millions d’hectares de surface agricole que compte le pays, 21% sont actuellement consacrés aux seuls agrocarburants.

Or, les méthodes employées par l’agriculture conventionnelle (qui implique l’agriculture tournée vers les agrocarburants) sont régulièrement dénoncées pour leur fort impact sur le climat. Les auteurs du rapport ne manquent pas de le souligner.

 

Changement de cap grâce à Bruxelles ?

 

L’impact environnemental considérable qui résulte de l’usage intensif de pesticides et d’engrais est également relevé. Les conséquences sont multiples : pollution des nappes phréatiques et de l’air, disparition d’espèces animales et végétales, épuisement des sols. Pour y mettre un terme, les auteurs du rapport prônent l’extension de la culture biologique, via une refonte des systèmes de subventions. Ce qui impliquerait la fin du soutien public pour les agrocarburants. Mais rien n’indique que les choses ne bougent en Allemagne.

Cet immobilisme n’est pas propre au secteur agricole allemand. De fait, les gouvernements européens peinent à mettre en place une réglementation sur un secteur déjà en difficulté - et dont les syndicats ne font pas une priorité.

Si changement de cap il y a, il pourrait venir de Bruxelles : la réforme législative prévue par l’Union européenne contraindra le secteur des agrocarburants à plafonner ses GES et à publier ses données climatiques. De quoi mettre un terme à l’inertie actuelle. 

Claire Stam
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Brésil : des eucalyptus génétiquement modifiés pour remplacer la forêt tropicale ?

La commercialisation d’eucalyptus génétiquement modifiés a reçu le feu vert de l’agence brésilienne de régulation des OGM (organismes génétiquement modifiés). Alors que le Brésil est le premier producteur d’eucalyptus au monde, cette décision alarme scientifiques et écologistes, qui...

Corinne Lepage : "Il est temps pour l'État de devenir un facilitateur de la transition énergétique"

Missionné en début d’année par le ministère de l’Écologie pour identifier les freins à la transition économique, le groupe de travail piloté par Corinne Lepage a remis son rapport à Ségolène Royal ce lundi 15 juin. Parmi les cent mesures proposées, une fiscalité centrée sur les...

Elevage animal industriel : un risque pour les investisseurs

La ferme des mille vaches, qui fonctionne depuis 9 mois dans la Somme, continue de susciter la polémique après avoir dépassé le nombre de bêtes autorisées. Craignant pour leur réputation, plusieurs grandes surfaces boycottent le lait provenant de cet élevage. En Grande-Bretagne, Jeremy...

Pesticides : la France veut réduire sa consommation de 50 % d’ici… 2025

En 2013, la consommation de pesticides a augmenté de 9,2 %. Un chiffre qui démontre l’inefficacité du premier plan Écophyto. Issu du Grenelle de l’environnement, il visait à réduire de moitié la consommation de produits phytosanitaires d’ici à 2018. Un objectif repoussé vendredi 30 janvier...

Pesticides : In Vivo à contre-courant des plans du gouvernement

En 2013, la consommation de pesticides a augmenté de 9% en France. Le gouvernement réagit avec un nouveau plan Ecophyto. Objectif : réduire de moitié l’usage des produits phytosanitaires d’ici à 2025. C’est pourtant le moment choisi par In Vivo, le premier groupe coopératif français, pour...

En Afrique, la Fondation Gates fait le choix des OGM

La Fondation Bill-et-Melinda-Gates a consacré 3 milliards de dollars au développement agricole en Afrique. En une décennie, elle est devenue incontournable. Mais selon un rapport de l’ONG Grain, l’organisation philanthropique donne surtout aux pays du Nord. Seules 5% des subventions vont...

Climat : pourquoi il est urgent d’accélérer la lutte contre les émissions de méthane

Les négociations internationales sur le climat ne font pas de différence entre les divers gaz à effet de serre dans les objectifs de réduction à atteindre. Il est pourtant urgent de fixer un objectif spécifique des émissions de méthane. Les climatologues viennent de revoir à la hausse...

En Allemagne, le nouveau plan climat élude la question du charbon

Alors que débute un nouveau round des négociations onusiennes sur le climat à Lima, Berlin dévoile son nouveau "plan national d’action pour le climat". Véritable feuille de route climatique pour les prochaines années, ce plan réitère l’objectif de l’Allemagne de réduire ses émissions de CO...

Agrocarburants : demain, on roulera au papier plutôt qu’au diesel

La promesse de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre grâce à un carburant vert se précise. Les biocarburants de seconde génération, issus de la gazéification de la biomasse, sont déjà opérationnels. Le plus prometteur d’entre eux, produit à partir de la fabrication de...

Agrocarburants : des chercheurs remettent en question la filière colza

Le biodiesel à base de colza ne serait pas un « biodiesel durable » en terme d'émissions de gaz à effet de serre : c'est la principale conclusion d'une nouvelle étude publiée en août par deux chercheurs allemands. Les auteurs critiquent aussi l'opacité de la Commission européenne, qu'ils...

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Crise alimentaire france

Créer une sécurité sociale de l'alimentation alors qu'un Français sur cinq souffre d'insécurité alimentaire

Plusieurs organisations dont Ingénieurs sans frontière et la Confédération paysanne militent pour étendre la sécurité sociale à l'alimentation. Cela permettrait à des millions de Français de se nourrir correctement et aux agriculteurs, conventionnés par cette Sécurité sociale selon des critères...

Agriculture invendus coronavirus

Fromages, pommes de terre, bières... Des montagnes d'invendus s'accumulent chez les producteurs faute de débouchés

C'est un des effets du Covid-19 et du confinement. Avec la fermeture des chaînes de fast-food, des restaurants, des bars... Les agriculteurs ont perdu d'importants débouchés. Les producteurs de pommes de terre ont 450 000 tonnes de tubercules sur les bras, les brasseurs ont perdu 10 millions de...

Coronavirus crise alimentaire mondiale FAO FIDA PAM Michael Tewelde

Coronavirus : L'aggravation de la crise alimentaire dans le monde pointe un risque d'explosion sociale

Derrière la pandémie de Covid-19, se cache une "pandémie de la faim". Selon les estimations du Programme alimentaire mondial, le nombre de personnes souffrant d'insécurité alimentaire aiguë dans le monde devrait doubler à cause du Coronavirus, atteignant 250 millions d'humains d'ici la fin 2020. Une...

Coronavirus risque mondial penurie alimentaire afp

Le Coronavirus pourrait provoquer une pénurie alimentaire mondiale, alertent les experts

Le Coronavirus va-t-il provoquer une crise alimentaire mondiale ? C'est ce que craignent trois organisations mondiales, la FAO, pour l'alimentation, l'OMC pour le commerce et l'OMS pour la santé. Plusieurs facteurs sont en effet en train d'enrayer la machine alimentaire mondiale : les surstocks que...