Publié le 23 novembre 2019

ENVIRONNEMENT

[À l’origine] Il y a moins d’un siècle, les engrais synthétiques ont sauvé l’Humanité

Au début du XXe siècle, la capacité de production agricole de la planète était insuffisante pour nourrir la population humaine grandissante. Une immense famine menaçait. Un chimiste allemand Fritz Haber va éviter cette catastrophe en synthétisant de l’ammoniac à partir de l’azote de l’air, permettant la production massive d’engrais artificiels. Le revers de la médaille est que ce scientifique qui a sauvé des milliards d’humains est aussi l’un des plus effrayants criminels de guerre.

Fritz haber
Fritz Haber, chimiste allemand, créateur du procédé de synthèse de l’ammoniac.
DR

Aujourd’hui, d’aucuns aimeraient chasser les engrais synthétiques de notre modèle agricole, leur préférant une agriculture biologique moins impactante pour les terres et les nappes phréatiques. Mais il fut un temps où ces produits azotés fabriqués par l’Homme l’ont sauvé d’une catastrophe. En 1898, des études britanniques montrent qu’une famine mondiale menace. La production agricole sera insuffisante face à la croissance de la population. Et on s’attend à voir mourir de faim jusqu’à 1,5 milliard d’êtres humains d’ici 1930.

Au cours du XIXe siècle, c’est le guano, ces déjections de volatiles très riches en azote, qui nourrit les terres agricoles. C’est une ressource stratégique détenue quasi exclusivement par le Chili qui l’exporte à travers le monde entier. Mais cette ressource est très limitée et cause de grandes tensions géopolitique. Dans l’Europe sous haute tension, on cherche des solutions alternatives. C’est de l’Allemagne, de plus en plus isolée et très en pointe sur le plan scientifique, que viendra la réponse.

L’azote est abondant puisqu’il constitue 78 % de l'atmosphère, mais sa forme de diazote le rend difficile à extraire. C’est le chimiste allemand Fritz Haber, né en 1868, qui crée en 1909 le principe de synthèse de l’ammoniac à partir de l’azote atmosphérique. Dans la foulée, Carl Bosch industrialisera cette découverte. La mise au point du procédé Haber-Bosch, toujours utilisé aujourd’hui, fera exploser la production d’ammoniac, utilisé pour la fabrication d’engrais… et d’explosifs.

Sauveur de l’Humanité et criminel de guerre

La découverte de Fritz Haber est considérée comme l’une des plus importantes de l’Humanité. On estime que ce chimiste a sauvé 3,5 milliards de vies. La fondation Nobel décidera de lui remettre en 1920 le prix Nobel de chimie. Mais beaucoup de pays boycotteront cette cérémonie. Car Fritz Haber, scientifique de génie, est aussi un criminel de guerre et le créateur des gaz de combat.

Pendant la première guerre mondiale, c’est lui qui mettra au point les premières armes à base de chlore, si dévastatrices dans les tranchées. Il a même supervisé le 22 avril 1915, la première utilisation des gaz lors de la bataille d'Ypres, causant 5 000 morts. Ce "succès" lui vaudra, après la guerre, de diriger le prestigieux centre Kaiser Wilhem de Berlin. En 1933, l’arrivée d’Hitler mettra fin à la carrière de ce chercheur juif qui mourra en exil en 1934.

Dans un épisode dédié à ce personnage hors normes de l’histoire des sciences, Bruce Benamran, vulgarisateur scientifique de la chaîne youtube E-penser, résume la vie et de l’œuvre de Fritz Haber par la formule : "Sauver l'humanité en cherchant à la détruire". Il ajoute : "Cet homme est la preuve vivante qu’en matière de science, la morale est une notion parfois lointaine".

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Alimentation coronavirus masque SEBASTIEN BOZON AFP

[Coronavirus, le jour d’après] Retrouver une souveraineté alimentaire en France

Alors que la crise sanitaire liée au Coronavirus oblige la France au confinement, la question de la souveraineté alimentaire n'a jamais été aussi importante. Si le gouvernement assure qu'il n'y aura pas de pénurie, il est temps pour l'Hexagone de questionner son modèle : un fruit et légume sur deux...

Nouveau label equitable bio guerre des prix

Pour contrer la guerre des prix dans le bio, les agriculteurs lancent un label plus équitable

Face à la guerre des prix que mène la grande distribution dans la filière bio, les agriculteurs du secteur viennent de lancer le label Bio Français Equitable (BFE) qui intègre un volet social impliquant une juste rémunération des paysans. Alors que la filière bio change d'échelle à grande vitesse,...

Transition agroalimentaire

Face à une transition agroalimentaire brutale, les défaillances d'entreprises se multiplient

Le secteur agroalimentaire subit les changements des habitudes des consommateurs. La montée en gamme des produits, plus sains, locaux, moins énergivores, associée à une guerre des prix et des tensions commerciales à l'international, a provoqué une hausse spectaculaire de défaillances d’entreprises...

McDonald s salon de l agriculture 2

Les Français ne sont jamais autant allés chez McDonald's, figure emblématique du Salon de l'Agriculture

Des burgers végétariens, des glaces bio, des concombres 100 % français à la place des frites dans les Happy Meal... McDonald's, symbole de la malbouffe, s'adapte à la demande des consommateurs et cela fonctionne. Jamais les Français ne sont autant allés dans cette chaîne de fast-food, qui fête ses...