Publié le 31 décembre 2018

ENTREPRISES RESPONSABLES

Loi Pacte : "Le rôle des entreprises s’est élargi, mais l’inscrire dans le code civil n’est pas adapté", selon Geoffroy Roux de Bézieux

Le nouveau patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, était l’invité en novembre d’une rencontre avec les journalistes de l’information sociale et de l'économie. Il est revenu sur la loi Pacte, votée en première lecture à l’Assemblée nationale.

Geoffroy Roux de Bézieux, le patron du Medef, a rencontré les journalistes sociaux, économiques et financiers le 13 novembre à Paris.
@Medef

Comme il l’a déjà expliqué depuis son élection il y a quatre mois, l’inscription de l’objet social de l’entreprise dans le code civil "ne se justifie pas". Devant les journalistes de l’Association des journalistes de l’information sociale (Ajis) et de l’Association des journalistes économiques et financiers (Ajef), Geoffroy Roux de Bézieux est revenu sur la loi Pacte, adoptée en première lecture à l’Assemblée.

"Je regrette le choix de cet outil, le code civil, qui est le plus universel juridiquement. Il est inadapté au but recherché qui était de matérialiser le rôle élargi de l’entreprise auprès de la société" a-t-il expliqué, en reconnaissant que ce sujet a provoqué des débats internes assez houleux.

En revanche, le patron des patrons assure que le rôle de l’entreprise a bel et bien changé. "Il s’est élargi ces 20 à 30 dernières années. Les technologies ont fait que l’entrepreneur aujourd’hui est plus à même de changer le monde que les politiques. Les attentes des Français d’ailleurs se sont amplifiées vis-à-vis de lui. Ils sont persuadés que les solutions environnementales viendront des entreprises." 

Medef des solutions

Gilles Schnepp, président de la Commission transition économique et écologique du Medef, insistait lui aussi sur ce nouveau rôle attendu des entreprises lors du discours de clôture du colloque Positive Investors Forum, organisé par Novethic le 6 novembre dernier. "Nous voulons être un Medef des solutions et non un Medef des problèmes car ce sont les grandes entreprises qui ont les technologies et la capacité d'investir contre le changement climatique."

Le sujet est de plus en plus investi par les entreprises qui sont nombreuses à s’engager dans la transition écologique. Une question de conviction mais aussi de survie. Face aux enjeux de la pollution, de la mondialisation, de la hausse des inégalités, Antoine Frérot, le PDG de Veolia, assurait dans nos colonnes que les entreprises doivent jouer leur rôle sous peine de mettre en péril leur propre activité.

"Une entreprise n’est prospère que si elle est utile à la société et non l’inverse. La performance doit être multi-dimensionnelle. L’entreprise et ses dirigeants ne peuvent plus être évalués sur le seul accroissement du profit. Cette convergence entre performance financière et extra-financière faciliterait la transformation. Et c’est une demande qui va de plus en plus être portée par les actionnaires eux-mêmes car les investisseurs y ont tout autant intérêt que les entreprises. Nous sommes à un moment d’inflexion pour le capitalisme", expliquait-il dans une interview exclusive.

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Greenwashing

Greenshifting, Greenlabelling... Six mots qui dévoilent les nouvelles stratégies de greenwashing des entreprises

Planet Tracker a décomposé toutes les stratégies des entreprises pour s’afficher plus vertes qu’elles ne le sont réellement. Greencrowding, greenhushing, greenlabelling… l’ONG en a détecté six, de la plus simple à la plus complexe, qui montrent l’inventivité dont font preuve les entreprises pour...

Maif credit mutuel dividende ecologique societal GERARD JULIEN AFP

Avec leur dividende sociétal et écologique le Crédit Mutuel et la Maif veulent ouvrir la voie

C’est une initiative inédite que portent le Crédit Mutuel et la Maif. La banque et l’assureur vont consacrer une partie de leur bénéfice à la lutte contre la crise climatique, sous la forme d’un dividende sociétal, ou écologique. Plusieurs centaines de millions d’euros vont être alloués à des...

Train SNCFpng

La SNCF va prendre en compte le prix du carbone dans ses appels d'offres

100 euros. C'est le prix que va donner la SNCF à la tonne de carbone dans ses prochains appels d'offres. L'entreprise publique va demander à ses fournisseurs de lui fournir un bilan carbone et d'expliquer leur trajectoire d'amélioration de leurs émissions. Elle veut privilégier des investissements...

Cannes Lion 2022 ban fossil fuel ads

Poussé par des agitateurs internes, le secteur de la publicité doit se réinventer

Encore une cérémonie bousculée ! Un ancien lauréat du Cannes Lion, grande fête de la publicité, a rendu son trophée pour dénoncer le soutien du festival aux "compagnies fossiles". Sous haute pression concurrentielle, parfois qualifié de verrouillé, le secteur de la publicité doit pourtant réinventer...