Publié le 18 juin 2020

ÉNERGIE

Plans post-Covid : une chance unique de changer l’énergie mondiale selon l'AIE

Investir massivement pour une relance énergétique créatrice d'emplois, favorable au climat et à la croissance : c'est l'équation complexe que veut résoudre l'Agence internationale de l'énergie (AIE) avec son plan post-Covid 19 présenté jeudi 18 juin. Pour elle, les immenses plans de relance à venir sont l’occasion unique de réellement décarbonner l’énergie tout en sécurisant l’approvisionnement.

Selon l'AIE le moment est le bon pour un massif plan mondial de transition énergétique.
@Khodda

"Les gouvernements ont une opportunité telle qu'on n'en rencontre qu'une fois dans la vie de relancer leurs économies et l'emploi tout en accélérant le passage vers un futur énergétique plus résilient et plus propre", lance Fatih Birol, le directeur exécutif de l'Agence Internationale de l’énergie. Basée à Paris, l’AIE conseille des pays développés sur leur politique énergétique, suggère des investissements mondiaux d'environ 1 000 milliards par an ces trois prochaines années, soit environ 0,7 % du PIB mondial.

Et ce, alors qu'elle a déjà alerté sur une chute historique des investissements dans l'énergie cette année à cause de la crise sanitaire et économique. L'AIE note que les plans de relance, centrés sur l'économie et la santé, font encore peu de place spécifique à l'énergie. Mais avec ces sommes bien investies, elle estime qu'une série d'objectifs importants pourraient être atteints : accélérer la croissance économique mondiale de 1,1 point par an, créer ou sauvegarder 9 millions d'emplois annuellement mais aussi réduire durablement les gaz à effet de serre et la pollution de l'air tout en permettant l'accès à l'électricité de centaines de millions de foyers pauvres.

Flexibilité et sécurité

Ces estimations, contenues dans un rapport de plus de 160 pages, ont été réalisées dans le cadre d'un partenariat avec le Fonds monétaire international (FMI). L'AIE préconise ainsi des investissements pour améliorer les réseaux électriques, développer les barrages hydroélectriques, prolonger la vie des centrales nucléaires ou encore pour améliorer l'efficacité énergétique. Ces mesures doivent permettre de réduire les risques de black-out, améliorer la flexibilité et permettre d'intégrer plus largement les énergies renouvelables comme l'éolien et le solaire.

L'agence prône aussi le soutien public à l'innovation pour des technologies comme l'hydrogène, les batteries, les petits réacteurs nucléaires modulaires ou la captation et la séquestration du CO2. Parmi d'autres sujets, l'AIE s'intéresse encore aux transports, prônant des aides pour encourager l'achat de véhicules plus sobres mais aussi le soutien aux transports en commun ou l'expansion des réseaux de train à grande vitesse... "Ce rapport présente les données et les analyses montrant qu'un futur énergétique plus propre, juste et sûr est à portée de main", selon Fatih Birol, qui espère convaincre une "grande coalition" de ministres, patrons, investisseurs et autres décideurs.

La Rédaction avec AFP 


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Ville verte sobriete frugalite pietons velos verdure transition istock Michael Wels

La sobriété, un levier de plus en plus crédible pour atteindre la neutralité carbone

Autrefois taboue, la sobriété fait de plus en plus partie du débat public quand il s'agit d'évoquer les solutions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. La notion a ainsi émergé dans tous les grands rapports publiés depuis un an et commence même à être reprise par certains politiques....

Methaniseur CC0 Martina Nolte

Le biogaz, une alternative made in France au gaz russe qui est loin de faire l'unanimité

Face aux tensions d’approvisionnement en gaz russe, la France mais aussi l’Union européenne misent sur le biogaz. Produit grâce à la fermentation de matières organiques, il pourrait fournir 7 à 10 % de la consommation dans l’Hexagone à l’horizon 2030, soit la moitié du gaz importé depuis Moscou....

bruxelles tce @Friendsofearth

Cinq entreprises de l’énergie réclament près de 4 milliards d’euros à des États européens pour leurs politiques climatiques

Cinq entreprises des énergies fossiles, parmi lesquelles RWE, Uniper ou Rockhopper, attaquent des États européens pour leurs engagements climatiques. Une aberration alors que les rapports du Giec se multiplient pour alerter sur l'accélération et les impacts du changement climatique. Cela représente...

Checklist liste verifier cocher crochet istock

Covoiturage, vélo, voiture électrique... La flambée des prix de l'énergie change les habitudes des Français

Face à l'envolée des prix du gaz et du pétrole, les Français cherchent des alternatives. Vélo, covoiturage, voiture électrique, chaudières bas-carbone... Cette crise énergétique pourrait ainsi ancrer de nouvelles habitudes dans notre quotidien, mais aussi entraîner des changements profonds dans nos...