Publié le 29 mai 2020

ÉNERGIE

Plan de relance : le Medef veut un "bouclier écologique" aux frontières de l’Europe

Pour le Medef, la relance française doit passer avant tout par la consommation. Mais, mise sous pression par la société civile et ses propres membres, l’organisation patronale juge aussi qu’une bonne relance passera par la protection de l’environnement de la planète. C’est pourquoi il propose entre autres d’accélérer sur la taxe carbone européenne, de verser des éco-chèques aux ménages ou d’aider les PME à mener leur transition.

Geoffroy Roux de Bezieux MEDEF EricPiermont AFP
Jeudi 28 mai, Geoffroy Roux de Bézieux a présenté les propositions du Medef pour le plan de relance français.
@EricPiermont/AFP

C’est un changement de ton du côté du représentant du patronat français. En pleine crise du coronavirus, le Medef s’était rapproché du ministère de l’environnement pour demander un moratoire sur les contraintes environnementales afin de faciliter la vie des entreprises. Une demande qui avait soulevé un tollé jusque chez les grands dirigeants, qui avaient repris la parole en demandant au gouvernement une relance verte. Le Medef a bien entendu le message lors de la présentation de ses propositions pour la relance française le 28 mai.

"La transition écologique et énergétique est apparue comme une exigence à laquelle il faut répondre d’urgence, afin de préserver l’environnement et la planète", explique Geoffroy Roux de Bézieux qui lie cette urgence à la protection demandée par les Français. "Nous soutenons que le modèle européen soit une économie décarbonée (…) c’est même un argument de compétitivité face aux modèles américain et chinois".

"Pour cela, il faut un bouclier écologique aux frontières de l’Europe", explique le patron des patrons. Ce bouclier consiste en l’instauration d’une taxe carbone pour les produits qui rentrent en Europe. Se dédouanant de toute volonté de protectionnisme, il ajoute en souriant : "C’est une taxe libérale car elle remet à égalité les États qui ont une vision décarbonée de l’économie par rapport à ceux qui ont une vision différente".

Des éco-chèques pour soutenir la consommation

Mais au-delà de cette intention, le Medef veut favoriser la relance française en soutenant la consommation. "La reconstruction doit être forte et séquencée. D’abord en relançant la consommation, notamment en incitant les Français à utiliser leur épargne constituée pendant la crise. Le redémarrage par la demande des consommateurs doit être la première pierre de la reconstruction", écrit l’organisation.

Entre autres dispositifs de soutien, le Medef propose au gouvernement l’instauration d’un éco-chèque versé aux ménages sous conditions de ressources. Ce chèque permettra d’acheter "de la nourriture bio mais aussi des équipements ménagers moins consommateurs (en énergie)" ou "des éléments d'isolation thermique des bâtiments". Il évoque des sommes de 500 à 1 000 euros. Le Medef assure que le concept s’inspire d’un dispositif belge. En revanche, il rejette toute comparaison avec la décision de Washington de verser de l’argent aux citoyens, ce que l’on appelle "Helicopter money".

Enfin, le Medef appelle à "mettre en place un Plan Marshall de la transition écologique des PME". Tout le monde n’est pas égal face à la transition écologique et les plus petites entreprises ont besoin d’aide pour prendre ce virage. Cela passerait par la formation des chefs d’entreprise, la mise en place d’un crédit d’impôt transition écologique qui permettrait de verdir les chaînes de production par exemple, ainsi qu’un Prêt Garanti par l’État (PGE) entièrement fléché vers les investissements liés à la décarbonisation.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Hiver chauffage penurie sobriete energetique istock Helin Loik Tomson

Gaz, nucléaire, renouvelables : la France est-elle assez armée pour passer l’hiver ?

Face aux risques d’approvisionnement énergétique, jugés quasi-inévitables cet hiver, et à la sécheresse qui frappe tout le pays, le gouvernement se veut rassurant. Un plan élaboré avec les entreprises devrait voir le jour à la rentrée. Le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, a aussi appelé...

Ampoule eteinte sobriete energetique pixabay neymark195

Plan de sobriété énergétique : les leviers les plus importants manquent encore à l'appel

Face aux risques de pénurie d'énergie annoncés l'hiver prochain, le gouvernement a lancé fin juin plusieurs groupes de travail réunissant les administrations publiques, les entreprises privées, les partenaires sociaux, les acteurs de la grande distribution et des experts de la transition. L'objectif...

Ministere de la transition ecologique action militante mur de parpaings terres de luttes

La planification écologique vue par Emmanuel Macron à travers la partition des compétences des ministères de l'Écologie et de l'Énergie

Les décrets de répartition des compétences des différents ministères ont été publiés au Journal officiel jeudi 2 juin. La transition énergétique, le nucléaire et la décarbonation des transports routiers reviennent à Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique. Le logement, la...

Duo planification ecologique

Agnès Pannier-Runacher et Amélie de Montchalin : les deux jambes d’Elisabeth Borne pour mener à bien la planification écologique

Après de longs jours d'attente, le gouvernement d'Elisabeth Borne a été dévoilé ce vendredi 20 mai en milieu d'après-midi. Les nominations des deux ministres chargées de mener à bien la transition au côté de la Première ministre étaient très attendues par les spécialistes de l'écologie. Il s'agit...