Publié le 29 mai 2020

ÉNERGIE

Plan de relance : le Medef veut un "bouclier écologique" aux frontières de l’Europe

Pour le Medef, la relance française doit passer avant tout par la consommation. Mais, mise sous pression par la société civile et ses propres membres, l’organisation patronale juge aussi qu’une bonne relance passera par la protection de l’environnement de la planète. C’est pourquoi il propose entre autres d’accélérer sur la taxe carbone européenne, de verser des éco-chèques aux ménages ou d’aider les PME à mener leur transition.

Geoffroy Roux de Bezieux MEDEF EricPiermont AFP
Jeudi 28 mai, Geoffroy Roux de Bézieux a présenté les propositions du Medef pour le plan de relance français.
@EricPiermont/AFP

C’est un changement de ton du côté du représentant du patronat français. En pleine crise du coronavirus, le Medef s’était rapproché du ministère de l’environnement pour demander un moratoire sur les contraintes environnementales afin de faciliter la vie des entreprises. Une demande qui avait soulevé un tollé jusque chez les grands dirigeants, qui avaient repris la parole en demandant au gouvernement une relance verte. Le Medef a bien entendu le message lors de la présentation de ses propositions pour la relance française le 28 mai.

"La transition écologique et énergétique est apparue comme une exigence à laquelle il faut répondre d’urgence, afin de préserver l’environnement et la planète", explique Geoffroy Roux de Bézieux qui lie cette urgence à la protection demandée par les Français. "Nous soutenons que le modèle européen soit une économie décarbonée (…) c’est même un argument de compétitivité face aux modèles américain et chinois".

"Pour cela, il faut un bouclier écologique aux frontières de l’Europe", explique le patron des patrons. Ce bouclier consiste en l’instauration d’une taxe carbone pour les produits qui rentrent en Europe. Se dédouanant de toute volonté de protectionnisme, il ajoute en souriant : "C’est une taxe libérale car elle remet à égalité les États qui ont une vision décarbonée de l’économie par rapport à ceux qui ont une vision différente".

Des éco-chèques pour soutenir la consommation

Mais au-delà de cette intention, le Medef veut favoriser la relance française en soutenant la consommation. "La reconstruction doit être forte et séquencée. D’abord en relançant la consommation, notamment en incitant les Français à utiliser leur épargne constituée pendant la crise. Le redémarrage par la demande des consommateurs doit être la première pierre de la reconstruction", écrit l’organisation.

Entre autres dispositifs de soutien, le Medef propose au gouvernement l’instauration d’un éco-chèque versé aux ménages sous conditions de ressources. Ce chèque permettra d’acheter "de la nourriture bio mais aussi des équipements ménagers moins consommateurs (en énergie)" ou "des éléments d'isolation thermique des bâtiments". Il évoque des sommes de 500 à 1 000 euros. Le Medef assure que le concept s’inspire d’un dispositif belge. En revanche, il rejette toute comparaison avec la décision de Washington de verser de l’argent aux citoyens, ce que l’on appelle "Helicopter money".

Enfin, le Medef appelle à "mettre en place un Plan Marshall de la transition écologique des PME". Tout le monde n’est pas égal face à la transition écologique et les plus petites entreprises ont besoin d’aide pour prendre ce virage. Cela passerait par la formation des chefs d’entreprise, la mise en place d’un crédit d’impôt transition écologique qui permettrait de verdir les chaînes de production par exemple, ainsi qu’un Prêt Garanti par l’État (PGE) entièrement fléché vers les investissements liés à la décarbonisation.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Renovation thermique CCO

Interdiction à la location des passoires thermiques : pourquoi ça ne suffira pas à booster la rénovation énergétique des bâtiments

Depuis le 1er janvier, les passoires thermiques les plus énergivores ne peuvent plus être mises à la location. L'objectif est de booster la rénovation énergétique des bâtiments, un dossier qui patine depuis une quinzaine d'années, chaque acteur se renvoyant la balle. Cette nouvelle mesure est très...

Gazoduc bulgarie russie dependance NIKOLAY DOYCHINOV AFP

Crise énergétique : aucun risque de coupure avant mi-janvier, les inquiétudes se focalisent sur les prochains hivers

Si l'hiver 2022-2023 semble pour l'instant se dérouler sans accroc en France, les inquiétudes se font de plus en plus vives quant aux prochains hivers, avec le nouveau retard annoncé sur l'EPR de Flamanville et la guerre en Ukraine qui se poursuit. Alors que les importations de gaz russe devraient...

Port de barcelone CC0

La France porte un projet de pipeline qui transportera de l’hydrogène vert depuis la péninsule ibérique d’ici 2030

Le projet MidCat enterré, c'est un nouveau projet de pipeline qui vient d'être lancé pour relier la péninsule ibérique au nord de l'Europe, en passant par la France. Baptisé BarMar, il reliera Barcelone à Marseille par la mer et devrait transporter d'ici 2030 de l'hydrogène vert produit à partir...

EXIT TCE KENZO TRIBOUILLARD AFP

Traité sur la charte de l'énergie : le gouvernement français mis sous pression pour un retrait coordonné au sein de l'Union européenne

La France vient de notifier officiellement son retrait du Traité sur la charte de l'énergie (TCE), un accord accusé de bloquer la transition énergétique. Une vingtaine d'organisations appelle désormais le gouvernement à travailler sur un retrait coordonné de l'Union européenne. La modernisation du...