Publié le 09 décembre 2018

ÉNERGIE

[Calendrier de l’Avent] Fusion nucléaire : l’Humanité n’a jamais été aussi proche de détenir la puissance du soleil

Une énergie infinie, massive et propre, telle est la promesse de la fusion nucléaire. Et au regard des dernières avancées, la Chine ne serait pas si loin de l’offrir au monde. Jusqu’à Noël, Novethic vous propose d’ouvrir une case de son calendrier de l’Avent. Chaque jour, vous découvrirez une bonne nouvelle qui prouve que le combat pour le climat, l’environnement, la biodiversité, l’égalité n’est pas perdu. 

Soleil Nasa
la puissance du Soleil vient de la réaction de fusion nucléaire qui se déroule en son cœur.
@Nasa

Chaque seconde, le soleil brûle des centaines de millions de tonnes d'hydrogène. En fusionnant, ces atomes, qui sont les plus abondants de l'univers, dégagent une énergie incommensurable. C'est le processus de fusion nucléaire. Depuis 70 ans, l'Humanité essaie de maîtriser sur Terre cette puissante source d'énergie car elle est potentiellement illimitée et ne produit ni déchets radioactifs, ni gaz à effet de serre.

Si l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest et la Russie ont exploré de nombreuses pistes pour maîtriser cette technologie complexe, c’est aujourd’hui la Chine qui apporte les preuves de faisabilités les plus prometteuses.

Record de durée

La difficulté est qu’il faut confiner dans des champs électromagnétiques un plasma d’hydrogène porté à 150 millions de degrés, soit sept fois la chaleur du cœur de notre étoile, sous des conditions de pression extrême. C’est la condition Sine qua none pour que la réaction de fusion s’enclenche. Or la Chine vient d’annoncer le confinement d’un plasma porté à 100 millions de degrés. Ce mini-soleil artificiel a été allumé par l'Institut des sciences physiques de Hefei de l'Académie chinoise des sciences.

Des laboratoires anglais et français ont déjà atteint ce même record de température. Mais là où les chinois ont de l’avance, c’est qu’ils détiennent déjà le record du temps pendant lequel un plasma ultrachaud a été maintenu : 101,2 secondes. Il ne reste plus qu’à la Chine à gagner quelque 50 millions de degrés et de passer d’une minute et demie à un confinement illimité dans le temps.

La Chine pourrait bien devancer le projet ITER, en construction à Cadarache dans le sud de la France. Fruit de la coopération de 35 pays, ce projet a été lancé il y a 12 ans pour un budget de 20 milliards d’euros. Il doit être le premier réacteur à fusion préindustriel de la planète avec des expérimentations dès 2025… si tant est que son calendrier, qui a déjà dérivé, soit tenu.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Eoliennes petrole transition energetique pixabay

Climat : Oxfam appelle le gouvernement à contraindre les banques à se désengager des énergies fossiles

L'ONG Oxfam appelle le gouvernement à prendre des mesures contraignant les banques à ne plus investir dans les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) pour respecter l'Accord de Paris sur le climat. Selon l’ONG, sur la période 2016-2017, les six plus grandes banques françaises ont consacré la...

Mine de charbon McArthur australie BHPBilliton BHP

La plus grande entreprise minière au monde BHP va tourner le dos au charbon

Le charbon est loin d’être mort mais il perd de plus en plus d’alliés. Après les investisseurs qui s’éloignent de ce secteur, ce sont désormais les entreprises minières qui montrent leur désamour. À la suite de Rio Tinto et Glencore, c’est au tour de BHP d’annoncer une stratégie de retrait du...

Turbine gaz a Belfort general Electric SebastienBozon AFP

GE met les suppressions d’emplois annoncées en France sur le dos d’une transition énergétique mal anticipée

Les difficultés globales rencontrées par GE pèsent lourdement sur la France. Confronté à un marché énergétique qui s’est montré peu favorable au gaz, le groupe continue de couper dans ses capacités de production, en particulier à Belfort. Pour le PDG, il s’agit de s’adapter sa production à la...

La sortie du charbon va couter 40 milliards d euros a l allemagne

L'Allemagne va débourser 40 milliards d'euros pour accompagner socialement sa transition énergétique

40 milliards d’euros. C’est le prix à payer pour reconvertir les quatre principales régions allemandes dépendantes des mines et centrales à charbon, le gouvernement souhaitant abandonner cette énergie polluante d'ici 2038. Et l’enjeu est de taille, il s’agit de "créer de nouveaux empois avant que...