Publié le 14 janvier 2021

ÉNERGIE

Avec une R5 100 % électrique, Renault en appelle à la mémoire des Français pour ancrer sa transition énergétique

Dans le rouge déjà avant la crise du Covid-19, le Groupe Renault a engagé un grand plan stratégique pour se relancer, baptisé Renaulution. Cela passe par une électrification importante des gammes de la marque Renault et d’Alpine. Symbole de ce changement, c’est le modèle star des années 70, la R5, qui va ressortir dans une version moderne et électrique.

R5 renault elec Renault
Renault va commercialiser une nouvelle R5 électrique.
@Renault

Tous les Français connaissent cette voiture, elle est dans la mémoire collective. Fort de ce pouvoir d’évocation, la R5 a été choisie pour être le porte-étendard de la mutation de Renault, en grande difficulté. Le véhicule dont la production a été arrêtée il y a 25 ans va ressortir en version électrique. C’est tout un symbole de la nouvelle stratégie du constructeur français, dite "Renaulution", présentée par le PDG Luca de Meo ce jeudi 14 janvier.

"Nous allons faire de Renault une marque de techno, de services, de l'énergie", assure le PDG. L’ambition sera de faire considérablement varier le mix énergétique de la marque au Losange. Ainsi, en 2025, 30 % des voitures vendues devront être électriques et 35 % hybrides. Pour ce qui est de la marque Alpine, elle va passer au 100 % électrique et révèle déjà un futur SUV doté de cette motorisation. Un effort de recherche et développement doit être mené pour diviser par deux le coût des motorisations électriques.

Plus de valeur, moins de volume

"Nous savions qu'il nous fallait une nouvelle donne qui nécessite un changement organisationnel en profondeur", a expliqué Luca de Meo, grevant lourdement le bilan de son prédécesseur Carlos Ghosn. Il explique que le groupe doit passer "d'une logique de volumes à une logique de valeurs". "Tout le système précédent était basé par une approche sur les volumes. Cette approche a échoué, nous sommes devenus plus grands et pas meilleurs", explique-t-il.

Le choix du bond en avant électrique a beaucoup de sens dans un marché automobile bouleversé par la crise du Covid-19. Le marché des véhicules neufs s’est effondré globalement de 25,5 % en 2020, malgré des mesures massives de soutien du gouvernement. Mais dans le même temps, la vente des motorisations hybrides et électriques a explosé atteignant 11,2 % de parts marché l’année passée.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Mobilité durable

Le secteur des transports est le principal émetteur de CO2 en France. Pour limiter ce type de nuisance, la mobilité durable favorise l’éco mobilité avec les transports doux (vélo, marche à pied, transport fluvial ou ferroviaire) et le recours aux transports en commun sous toutes les formes (covoiturage, auto-partage, etc.)

Greve ratp questions

Chaos dans les transports publics : le pari risqué de l'ouverture à la concurrence

Journées de 13 heures, conflits à gérer, salaires jugés insuffisants... Les salariés des transports en commun en Île-de-France craignent une dégradation de leurs conditions de travail, déjà difficiles, avec l'ouverture à la concurrence. Celle-ci se déroule progressivement, sous le signe d'une...

Galere transports franciliens

Bus, métros, RER... Les difficultés s'accumulent sur le réseau de transport francilien, freinant la décarbonation de la mobilité

Alors que les transports en commun sont la clé de la décarbonation, le réseau francilien est au bord du chaos. Attentes interminables, foule qui se presse aux portes, rames bondées... Le service, réduit pendant la pandémie de Covid-19, n'a pas repris à 100%. Pourtant, les besoins augmentent chaque...

Covoiturage ecov ligne

Plan covoiturage : le gouvernement veut en faire un transport en commun comme les autres

Le covoiturage prend sa place dans l'arsenal de la mobilité durable et partagée. 150 millions d'euros lui sont alloués par le gouvernement pour tripler son usage d'ici 2027. Lignes de covoiturage avec arrêts dédiés, voies réservées, plateformes en ligne... Tous les moyens sont bons pour encourager...

Trafic automobile voitures pollution air istock

L’industrie automobile en route vers l’électrification peine encore à changer de modèle

L’industrie automobile apparaît bien engagée pour passer au véhicule électrique, les annonces en ce sens se multipliant sous l'effet du durcissement des normes. Mais la transition se passe moins facilement qu'il n'y parait car les constructeurs automobiles demeurent encore bien accros au moteur...