Publié le 26 janvier 2017

ÉNERGIE

Transition énergétique : 500 000 emplois en 2050 ?

La transition énergétique pourrait créer 500 000 emplois durables d’ici 2050 en France. C’est ce qu’estime l’association NegaWatt dans son scénario 2017-2050 pour une France propre. Elle alerte sur la nécessité d’anticiper les reconversions dans les secteurs en destruction. 

Renovation batiment artisan leezsnow iStock
NegaWatt prévoit la création de 380 000 emplois d’ici 2030, notamment dans le secteur de la rénovation des bâtiments, en pleine mutation et en fort développement.
Leezsnow / iStock

Et si la solution pour lutter contre le chômage était la transition énergétique ? L’idée émerge et prend peu à peu place dans le débat politique. D’autant que plusieurs associations pressent, chiffres à l’appui, les candidats à la présidentielle de s’emparer de la question. 

Dernière en date : NegaWatt. L’association a calculé l’impact concret d’une transition énergétique réussie sur l’emploi. Dans son scénario 2017-2050, publié hier, elle présente les leviers nécessaires pour parvenir à une France neutre en carbone et alimentée uniquement par des sources renouvelables. Un objectif réalisable d’ici 2050 et qui pourrait créer, à terme, 500 000 emplois équivalents temps-plein.

 

Plus d’emplois créés que détruits  

 

"Le bilan net sur l’emploi est positif tout au long de la période 2017-2050", assurent les auteurs du scénario NegaWatt. Pourtant, une France propre passe par la sortie du nucléaire, porteur, selon une étude de PwC de 2011, de 125 000 emplois.

"Les emplois détruits sont plus faibles que les empois créés", souligne NegaWatt. Dans le détail, l'association prévoit la création de 380 000 emplois d’ici 2030. Période au cours de laquelle "on assiste à une mutation, avec un fort développement des activités comme la rénovation des bâtiments et la production d’énergie renouvelable".

Sur la période 2030-2050, 120 000 autres emplois seraient créés. 

 

Anticiper la reconversion

 

"Les emplois dans le secteur diminuent au fur et à mesure de la sortie des énergies fossiles et fissiles", explique NegaWatt. Et justement, pour les employés de ces secteurs en destruction, l’association prévient : "Une reconversion de ces métiers doit impérativement s’anticiper et se préparer"

Un message porté également par d’autres voix. Récemment, 13 associations avaient estimé "souhaitable, nécessaire et faisable" la création d’un million "d’emplois climat" d’ici 2020.

En 2016, l’Ademe pariait sur "896 000 emplois" créés d’ici 2050 dans le cas d’une France à l’énergie 100% renouvelable. Des prévisions variables, mais qui décrivent toutes une tendance structurelle : les énergies renouvelables sont un réel levier d’emploi.

Marina Fabre
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

Barrage hydroelectrique

L'ouverture à la concurrence des barrages hydroélectriques français s'invite dans la campagne européenne

Le dossier épineux de l'ouverture à la concurrence des barrages hydroélectriques français, poussée par Bruxelles, traîne depuis des années mais connaît soudain un vif regain d'intérêt avant les élections européennes. Plusieurs candidats s’opposent à ce projet, mais le gouvernement compte s’y...

Barrage de Genissiat Ain deuxieme centrale hydroelectrique francaise construite sur le Rhone Leemage

[Édito Vidéo] En privatisant ses barrages hydroélectriques, la France prend un énorme risque

Mise sous pression par Bruxelles, la France est mise en demeure d’ouvrir une partie de ses barrages hydroélectriques en concurrence. Aujourd’hui, ils sont exploités par EDF et Engie. Pour plusieurs députés et élus locaux, cette privatisation risque de rendre le système électrique national moins...

Centrale solaire Nanao de Total au Japon

[Édito Vidéo] Les pétroliers, ces champions des renouvelables

Bon gré mal gré, les pétroliers investissent de plus en plus dans les énergies renouvelables. Et leur puissance financière fait qu’à terme, ce sont eux qui vont capter l’essentiel de la croissance de ce secteur des nouvelles énergies. C’est d’ailleurs pour cela que le fonds souverain norvégien,...

Energie citoyenne campagne 2018 energie partagee

Énergie Partagée : près de 17 millions d’euros investis par des citoyens dans les énergies renouvelables

À l’occasion de la semaine de la Finance solidaire qui se déroule jusqu’au 12 novembre, focus sur Énergie Partagée, un outil d’investissement citoyen dans les énergies renouvelables. Créé en 2010, il a réussi à mobiliser plus de 5 200 actionnaires citoyens qui ont investi 16,6 millions d’euros dans...