Publié le 06 décembre 2019

ÉNERGIE

Les énergies renouvelables sont peu dépendantes des terres rares

Un nouveau rapport de l’Ademe fait le point sur l'utilisation des terres rares dans les énergies renouvelables et leurs solutions de stockage. Selon l’agence, il n’y a pas de risque d’approvisionnement. En revanche, l'utilisation de métaux rares comme le cobalt ou le lithium est plus problématique.

Eoliennes en mer terres rares pixabay
Les éoliennes en mer sont les plus dépendantes des terres rares. Mais en France, leur déploiement nécessitera d'ici 2030 moins de 4 % de la demande annuelle mondiale de terres rares.
@CC0

Les énergies renouvelables et les solutions de stockage dépendent très peu des terres rares. Voici la mise au point que vient de faire l’Ademe dans un nouveau rapport publié fin novembre. Ces terres rares – qui contrairement à leur nom sont abondantes mais inégalement réparties – sont très faiblement utilisées dans le secteur des renouvelables pour fabriquer des aimants permanents. Elles rentrent dans la composition de moins de 3 % des éoliennes terrestres. Et les technologies solaires photovoltaïques actuellement commercialisées n’en utilisent pas.

En revanche, l’éolien en mer, marché en forte croissance, va nécessiter un peu plus de terres rares. On estime les besoins français d’ici 2030 à 1 % de la demande annuelle mondiale en néodyme et environ 4 % en dysprosium, deux terres rares utilisées dans les générateurs des éoliennes pour améliorer les rendements de conversion, réduire le poids des nacelles et les besoins de maintenance et allonger la durée de vie des systèmes.

Alerte sur les métaux rares

Pour ce qui est des dispositifs de stockage de l’énergie renouvelable, les technologies les plus déployées (batteries lithium-ion, sodium-soufre et plomb-acide) ne sont pas ou peu composées de terres rares, explique l’Ademe. En revanche, "l’utilisation de métaux critiques ou stratégiques (tels que le cobalt dans les batteries lithium-ion) apparaît nettement plus problématique que celles des terres rares dans le stockage d’énergies renouvelables", conclut l’agence.

C’est ce que pointait déjà Guillaume Pitron, dans son ouvrage "La guerre des métaux rares" publiés en 2018. Le journaliste révélait l’envers de la transition énergétique qui nécessite d’importantes ressources en métaux rares (cobalt, lithium, terres rares...), aujourd’hui produites majoritairement en Chine dans des conditions environnementales désastreuses. Pour le cobalt par exemple, la demande devrait être multipliée par 24 entre 2013 et 2030.

L’Ademe alerte elle aussi sur la criticité – et non la rareté – des terres rares principalement liée au quasi-monopole actuel de la Chine pour leur extraction et leur transformation. Le pays réalisait environ 86 % de la production mondiale de terres rares en 2017. Enfin, concernant leur recyclage, l’agence met en exergue les contraintes d'équilibre économique et technologiques, et le manque de gisement de taille industrielle qui devrait encore durer vingt ans avant d'envisager un déploiement économique des infrastructures de recyclage. Aujourd'hui, moins d'un tiers des terres rares est recyclé.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

La France découvre un trésor de lithium dans son sous-sol, mais n’est pas certaine de pouvoir l’exploiter

La France, au côté de l’Allemagne, est bien décidée à ne pas se laisser distancer dans la course à la batterie pour la voiture électrique. Au cœur de cette technologie, on trouve entre autres le lithium aujourd’hui produit dans une poignée de pays à travers le monde. La découverte...

Six matières premières essentielles mettent la transition énergétique en danger

La disponibilité du cobalt, du tungstène, de l'étain, du dysprosium, du néodyme et du praséodyme sont clés pour la transition énergétique à travers la planète. Mais la disponibilité de ces métaux et terres rares est sous tension critique à en croire une étude du BRGM, de McKinsey et de CRU...

[Décryptage] Le cobalt et le lithium sont le pétrole du XXIe siècle… et il n’y a pas de quoi se réjouir

Le cobalt et le lithium sont à la base des technologies de batteries pour les véhicules électriques. Or, l’exploitation de ces ressources provoquent des dégâts environnementaux et sociaux. Quant aux réserves, elles sont limitées et inégalement réparties… De quoi provoquer de vraies...

"La transition énergétique est la plus fantastique opération de greenwashing de l’Histoire", selon Guillaume Pitron

C’est un livre choc sur la transition énergétique. Guillaume Pitron, journaliste indépendant, a enquêté pendant six ans dans une douzaine de pays pour découvrir d’où viennent les métaux utiles à nos éoliennes, nos panneaux solaires ou encore nos batteries de voitures électriques. Dans "La...

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

Laurent Vincenti Total

[Certifié sans Coronavirus] Total lance le plus grand site de stockage électrique par batterie de France

Total a annoncé mi-mars la construction à Dunkerque d'un site de stockage d'électricité par batterie, le plus grand du pays selon le géant pétrolier qui veut affirmer ses ambitions dans les renouvelables. Un investissement de 15 millions d’euros sur le territoire.

Gemo trignac autoconsommation ombriere panneaux solaires gemo

Les entreprises françaises de plus en plus nombreuses à se brancher sur les énergies renouvelables

Deux tendances se dégagent nettement sur le marché des énergies renouvelables : l’autoconsommation individuelle et les PPA (Power Purchase Agreement), des contrats d’approvisionnement de gré à gré entre le client et le fournisseur d’énergie. Les deux dispositifs sont de plus en plus plébiscités par...

Champ de choux CC0

En Alsace, le jus de choucroute est transformé en énergie verte et les déchets ménagers servent à fabriquer des M&M’s

La région Grand Est multiplie les initiatives pour la production d'énergies renouvelables afin d'être à énergie positive à l'horizon 2050. Novethic s'est rendu dans deux sites alsaciens, gérés par Suez, où les déchets sont transformés en énergie. Au sud de Strasbourg, le jus de choucroute est...

Reseau electrique RTE Stephane Herbert

RTE se dit prêt au boom des renouvelables, et ce, sans faire flamber les prix pour le consommateur

Le gestionnaire du réseau électrique français RTE se veut rassurant face au boom des énergies renouvelables. S’il prévoit de doubler ses investissements annuels dans les quinze années à venir, il assure toutefois que les coûts pour le consommateur final seront maîtrisés.