Publié le 17 avril 2018

ÉNERGIE

Apple, première capitalisation de la planète, fonctionne désormais à 100 % aux énergies renouvelables

Tous les sites d’Apple à travers le monde sont maintenant alimentés à partir d’énergies renouvelables. La marque opère même directement plus de 600 mégawatts d’installations solaires, éoliennes, de piles à hydrogène ou d’installations hydrauliques. L’entreprise assure aussi que 23 de ses grands fournisseurs sont engagés dans la même voie.  

Renewable energy apple ap solar panels 040918
Le siège social d’Apple à Cupertino est alimenté à 100 % par de l’énergie renouvelable.
@Apple

C’est un message fort, très fort même. L’entreprise à la tête de la première capitalisation de la planète – presque 900 milliards de dollars – vient d’annoncer que l’ensemble de ses installations sont alimentées à partir d’énergies renouvelables. Cela inclut tous ses magasins, ses data centers à travers le monde et son gigantesque siège de Cupertino en Californie, dans l'ouest des États-Unis.

C’est l’"illustration de notre engagement à combattre le changement climatique et à créer un environnement plus sain, Apple annonce que ses installations dans le monde entier fonctionnent à 100 % grâce aux énergies renouvelables", a indiqué la firme à la pomme dans un communiqué.

Cela "comprend nos (…) installations cogérées dans 43 pays, notamment aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Chine et en Inde", dit encore l'entreprise américaine, fondée par le défunt Steve Jobs, lui-même défenseur de l'environnement.

Au rang des technologies employées, la marque américaine cite les panneaux solaires et les parcs éoliens, mais aussi "des technologies émergentes comme les piles combustibles à biogaz, les systèmes micro-hydroélectriques et les technologies de stockage d’énergie". Le groupe assure opérer 25 projets d’énergie renouvelable dans le monde, pour une puissance totale de 626 mégawatts. En 2017, le groupe a mis en service près de 286 MW d’énergie solaire. À terme, le groupe vise 1,4 GW de capacité dans 11 pays (France, Etats-Unis, Chine, Pays-Bas, Japon…).

Apple embarque ses sous-traitants

Au-delà de son propre périmètre, Apple annonce que 23 de ses grands fournisseurs sont engagés dans la même démarche. "C'est exactement le genre de leadership d'entreprise que nous voulons et devons voir si nous voulons maintenir le réchauffement climatique bien en dessous de deux degrés", explique Sam Kimmins, président du RE100, regroupement d’entreprises qui s’engagent à s’alimenter à 100 % aux énergies renouvelables.

En effet, le fabricant de l’iPhone et de l’iPad est loin d’être le seul grand groupe à avoir fait le choix de cette transition énergétique. Une centaine de sociétés sont réunies au sein de l’initiative RE100. Les derniers entrants sont Axa, Burberry, Carlsberg et AkzoNobel… Parmi les acteurs historiques, outre Apple, on trouve Ikea, Coca-Cola, Crédit agricole, Facebook, Google, Microsoft, Nike ou encore Walmart. Ensemble, ils consomment 146 TWh d’électricité, soit l’équivalent d’un pays comme la Pologne.

Axa vise 100 % d'électricité renouvelable en 2025 contre 53 % en 2016. "Lorsque de grandes entreprises comme Axa passent aux énergies renouvelables, nous (…) aidons à accélérer la transition vers l'énergie verte", explique Alice Steenland, directrice du développement durable de l'assureur français. Burberry vise le même objectif dès 2022. Le chimiste AkzoNobel, deuxième consommateur du RE 100 après Walmart, vise la neutralité carbone en 2050. 

Ludovic Dupin, @LudovicDupin, avec AFP


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles