Publié le 09 juin 2018

ÉNERGIE

Le pape François appelle les pétroliers à respecter l'accord de Paris sur le climat

Le pape François a appelé samedi les industriels du secteur pétrolier et gazier à respecter l'accord de Paris sur le climat de 2015, notamment pour protéger les populations pauvres contre le réchauffement climatique. Il juge que le monde a besoin d’une énergie qui ne détruit pas la civilisation.

La Pape François appelle les pétroliers à respecter l'Accord de Paris.
@MassimoVallicchia/nurphoto

Lors d'une rencontre avec des responsables de plusieurs "majors" dont BP, Shell et Equinor, le pape a jugé "inquiétant" que les émissions de dioxyde de carbone et de gaz à effet de serre "restent très élevées", deux ans et demi après l''accord de Paris. Celui-ci, conclu à l'issue de la COP 21, prévoit que les 196 pays signataires limitent à 2°C la hausse de la température d'ici la fin du siècle par rapport aux niveaux préindustriels.

"Encore plus inquiétant est la recherche continuelle de nouvelles réserves d'énergies fossiles alors que l'accord de Paris appelle clairement à laisser dans le sol la plupart d'entre elles", a déclaré le pape à l'occasion d'une conférence consacrée à la transition énergétique. "La civilisation a besoin d'énergie mais l'énergie ne doit pas détruire la civilisation", a-t-il lancé.

Les populations les plus pauvres

Le pape François a fait de la lutte contre le réchauffement climatique l'un de ses chevaux de bataille. Sa seconde encyclique, en 2015, est consacrée à ce sujet, "l'un des principaux défis auxquels l'humanité est confrontée actuellement".

Le réchauffement climatique affecte en premier lieu les populations pauvres. "Les effets du changement climatique ne sont pas répartis uniformément. Ce sont les pauvres qui souffrent le plus des ravages du réchauffement", a-t-il rappelé, mettant en avant les conséquences sur l'agriculture, l'accès à l'eau et l'exposition aux catastrophes climatiques.

ExxonMobil a récemment annoncé son intention d'augmenter sa production de pétrole aux Etats-Unis et de lancer des dizaines de projets dans le monde. La demande en énergie doit augmenter de 28 % entre 2015 et 2040, selon l'Administration américaine d'information sur les énergies.

La Rédaction avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Raffinerie Total de Port Arthur Texas Guillaume PERRIN TOTAL

Total quitte l'American Petroleum Institute, l’un des plus puissants lobbys pétroliers, pour des raisons climatiques

L’une des plus grandes majors au monde qui tourne le dos à l’un des plus puissants lobbys pétroliers au monde pour des raisons climatiques. Il y a quelques années, cela aurait été une bonne fiction. C’est en 2021 une réalité. Le pétrolier Total sort de l’API, principale organisation professionnelle...

Mine souterraine charbon UK west cumbria mining

Le Royaume-Uni, pays hôte de la COP26, va ouvrir une nouvelle mine de charbon

En tant que pays hôte de la future COP26 sur le climat, prévue en novembre prochain, le Royaume-Uni se doit d'être particulièrement exemplaire. Or le gouvernement britannique a récemment décidé de ne pas s'opposer à l'ouverture d'une nouvelle mine de charbon dans le nord-ouest de l'Angleterre,...

Tokyo Japon CC0

Le Japon dévoile les détails de son plan de "croissance verte" pour tourner la page des fossiles

L’électricité nippone, en particulier depuis l’accident de Fukushima en 2011, est très dépendante de combustibles fossiles. Bien décidé à atteindre la neutralité carbone en 2050, le pays a annoncé miser sur les renouvelables et la voiture électrique à prix raisonnable.

Petrole danemark Greenpeace

[Bonne Nouvelle] Le Danemark va cesser en 2050 l'exploitation du pétrole et du gaz en mer du Nord

Premier producteur d'or noir de l'Union européenne (après le Royaume-Uni en cours de sortie), le Danemark va cesser l'exploitation du pétrole et du gaz en mer du Nord en 2050 dans le cadre de ses efforts pour devenir un modèle de transition énergétique, a annoncé le ministère de l'Énergie.