Ubérisation

L’ubérisation tire son nom de l’entreprise Uber, qui développe des applications mobiles dans le secteur du transport de personnes en VTC (voiture de transport avec chauffeur).  Par extension on qualifie d’ubérisation le phénomène économique de désintermédiation, de numérisation et de facilitation administrative qui s’est développé autour de start-ups ces dernières années. Phénomène de rupture et de « disruption », l’ubérisation s’illustre dans les domaines hôteliers : AirBnb ou Booking par exemple mais aussi dans le transport de personnes : Uber, Blablacar, Drivy, etc.

L’ubérisation repose sur l’usage d’une plateforme numérique, d’une quasi-immédiateté des échanges entre le client et le prestataire, la mutualisation des ressources et la limitation des infrastructures et des démarches administratives. Pour ses détracteurs, l’ubérisation symbolise un modèle économique qui aurait des conséquences sociales négatives, en entraînant une augmentation de la précarisation des contrats de travail et une concurrence déloyale pour les acteurs économiques traditionnels (taxis, hôteliers, etc.). 

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Les trottinettes électriques vont-elles sauver les villes et la planète ?

Elles font la Une des journaux depuis plusieurs mois, soit pour annoncer le lancement d’un nouveau modèle, l’arrivée d’un énième opérateur, la mise en place de mesures régulant leur usage ou l'expérience d'un crash-test par un assureur. Les trottinettes électriques en plein essor sont...

19 départements veulent tester un "vrai" revenu de base dès 2019

Emmanuel Macron a annoncé la création d'un revenu universel d'activité dans le cadre de son plan de lutte contre la pauvreté. En reprenant le concept cher à Benoît Hamon, le Président de la République a créé la surprise et parfois la colère des défenseurs d'un tel dispositif. Parmi eux, 19...

Cinq questions pour comprendre la nouvelle assurance gratuite d'Uber pour ses chauffeurs

Uber a lancé jeudi 26 octobre une assurance santé et décès pour couvrir gratuitement ses chauffeurs en cas d'accident. L’offre, montée avec Axa France, souligne les avancées du chantier de la protection sociale pour le secteur parfois controversé de l’Économie collaborative et numérique.