Sécurité nucléaire

La sécurité nucléaire a pour finalité de préserver la vie et la santé des hommes, ainsi que l’environnement. Pour ce faire, elle décide de séries de mesures plus ou moins conséquentes concernant l’utilisation et l’appropriation illégales de matière fissile, afin d’éviter le risque d’accident désastreux (cf. catastrophes de Tchernobyl et Fukushima). Mais pour pouvoir aboutir, ces décisions doivent être en accord avec celles de la sûreté nucléaire.

La sécurité nucléaire désigne l’ensemble des mesures destinées à lutter contre les actes humains malveillants - liés directement ou indirectement à l’exploitation nucléaire - susceptibles de causer des dommages à la population et de la mettre en péril (prolifération nucléaire, terrorisme, risque écologique…). Plus précisément, ces mesures visent à identifier et à empêcher vols, sabotages, accès non-autorisés, transferts illégaux et autres actes nuisibles mettant en jeu des substances radioactives et leurs aménagements (centrales, réacteurs…). Les affaires de « sécurité » sont traitées de façon confidentielle et l’ampleur des opérations est proportionnelle au degré de la menace et de l’impact des actes malveillants en question. Par ailleurs, dans le cas où des méfaits surviendraient, la politique de « sécurité » prévoit le déploiement d’interventions (ex. récupération des déchets) pour inhiber leurs conséquences immédiates.

« Sécurité » et « sûreté » nucléaire ne doivent pas être confondues. La sûreté nucléaire traite plus spécifiquement du dommage que les radiations peuvent causer aux hommes et à l’environnement, quelle qu’en soit la cause. Les deux politiques doivent cependant être appliquées de façon harmonieuse pour ne pas se compromettre. L’interaction « sécurité-sûreté » s’applique, par exemple, dans : l’ingénierie de la conception et de la construction des installations nucléaires, le contrôle de l’accès aux installations nucléaires, la sécurité de la gestion des sources et matières radioactives, les plans d’intervention d’urgence ou la gestion des déchets radioactifs.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Sûreté : Un rapport parlementaire appelle à réduire la sous-traitance sur le parc nucléaire

Très attendu, le rapport parlementaire sur la sûreté et la sécurité nucléaire a été rendu public le 5 juillet. S’il affirme que la protection contre des actes malveillants est plutôt satisfaisante, les auteurs dénoncent un recours excessif à la sous-traitance. EDF se défend d'une baisse de...

Les parlementaires macronistes veulent vérifier la sécurité des centrales nucléaires

Lors sa dernière intervention télévisée, le Président de la République Emmanuel Macron a clairement indiqué son désir de préserver à court terme les réacteurs nucléaires français. Mais face aux récentes intrusions de Greenpeace dans plusieurs centrales, des députés La République En Marche...

Intrusion de Greenpeace : EDF refuse d'utiliser la force pour protéger sa réputation

Selon Greenpeace, la sécurité des centrales nucléaires face aux agressions extérieures n’est pas assurée. Les intrusions répétées des militants antinucléaires le prouvent. Selon EDF, la réponse apportée à ces coups d’éclat est volontairement mesurée car la nature pacifiste des intrus est...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable