Mix électrique

Le mix électrique désigne les sources d’énergie utilisées dans la production d’électricité d’un pays. Leur utilisation se fait en proportions différentes. Trois critères entrent en ligne de compte : les décisions politiques, la disponibilité des ressources et les besoins à couvrir.

Pour cette raison, le mix électrique varie d’un pays à l’autre. De manière générale, on observe une domination du charbon. Dans les années à venir, la tendance devrait voir la part des énergies renouvelables et du gaz naturel augmenter.

Comme il n’est pas possible de stocker l’énergie à grande échelle et que les énergies renouvelables sont des énergies intermittentes (le soleil ne brille pas constamment par exemple), les énergies thermiques et nucléaires ne disparaitront pas à court terme.

Le mix électrique français est constitué de 77% d’énergie nucléaire, 17% d’énergies renouvelables (hydraulique compris) et 5% d’énergie thermique. La France est le pays le plus nucléarisé au monde. Dans le mix électrique mondial, cette ressource ne concerne que 14 % de toute la production. Cela fait de la France l’un des pays les plus faiblement émetteur de CO2 pour ses besoins électriques.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Garanties à l’export : le gouvernement annonce l’arrêt du soutien public pour les projets de pétrole et de gaz

À partir de 2025, la France n’apportera plus aucune garantie publique pour les projets pétroliers portés à l’étranger par des entreprises tricolores. Ce sera 2035 pour le gaz. Pour Bruno Le Maire, c’est une avancée majeure pour faire du pays la première grande économie décarbonée. En...

[Élection US] International, environnement, économie… Le lourd bilan de Donald Trump

Le 3 novembre s’achèvera le premier mandat de Donald Trump. Nous saurons alors si les électeurs américains lui confient un second mandat. La méthode Trump, basée sur l’invective, la présence continue sur le réseau social Twitter, le climato-scepticisme et parfois le recours aux fake news a...

En Corée du Sud, Total accélère sur l’éolien offshore

Le pétrolier français veut se renforcer dans la production d’électricité bas carbone. Cet objectif passe par la Corée du Sud où l’entreprise va déployer 2GW d’éolien offshore. Ce projet s’inscrit dans l’objectif de neutralité carbone en 2050.


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable