Mix électrique

Le mix électrique désigne les sources d’énergie utilisées dans la production d’électricité d’un pays. Leur utilisation se fait en proportions différentes. Trois critères entrent en ligne de compte : les décisions politiques, la disponibilité des ressources et les besoins à couvrir.

Pour cette raison, le mix électrique varie d’un pays à l’autre. De manière générale, on observe une domination du charbon. Dans les années à venir, la tendance devrait voir la part des énergies renouvelables et du gaz naturel augmenter.

Comme il n’est pas possible de stocker l’énergie à grande échelle et que les énergies renouvelables sont des énergies intermittentes (le soleil ne brille pas constamment par exemple), les énergies thermiques et nucléaires ne disparaitront pas à court terme.

Le mix électrique français est constitué de 77% d’énergie nucléaire, 17% d’énergies renouvelables (hydraulique compris) et 5% d’énergie thermique. La France est le pays le plus nucléarisé au monde. Dans le mix électrique mondial, cette ressource ne concerne que 14 % de toute la production. Cela fait de la France l’un des pays les plus faiblement émetteur de CO2 pour ses besoins électriques.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

L’ASN prête à autoriser la prolongation de la vie des réacteurs nucléaires à 50 ans mais sous conditions

Ça y est ! EDF a l’autorisation théorique de prolonger la durée de vie de ses plus anciens réacteurs nucléaire de 40 à 50 ans. Reste que les visites décennales de chaque réacteur seront soumises à des conditions spécifiques en matière de sécurité des réacteurs, des résistances aux...

Le vortex polaire, qui touche les Etats-Unis, met à genoux tout le système électrique texan

La résilience des systèmes énergétiques face aux phénomènes météorologiques extrêmes va être clé à l'heure du changement climatique. Les records de froid enregistrés au Texas et dans plusieurs États américains l’illustrent douloureusement. Des milliers d’éoliennes et des dizaines de...

Le Japon dévoile les détails de son plan de "croissance verte" pour tourner la page des fossiles

L’électricité nippone, en particulier depuis l’accident de Fukushima en 2011, est très dépendante de combustibles fossiles. Bien décidé à atteindre la neutralité carbone en 2050, le pays a annoncé miser sur les renouvelables et la voiture électrique à prix raisonnable.


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable