INES

L’échelle INES ou « International Nuclear and radiological Event Scale » est l’échelle internationale des événements nucléaires. Elle classe les événements impliquant des sources de rayonnement ionisant en fonction de leur gravité.

Elle a été mise en place en 1991 après l’accident de la centrale de Tchernobyl en 1986 (Ukraine). Son système est semblable à l’échelle de Richter qui informe de la puissance d’un tremblement de terre.

Tout incident ou événement avec des sources de rayonnements ionisants qui ont un impact réel ou possible sur la sûreté de l’homme et de l’environnement peuvent être classés à l’aide de l’échelle INES. Elle comprend 7 niveaux de gravité, allant de 1 pour une anomalie à 7 pour un accident majeur comparable à Tchernobyl ou Fukushima. Elle prend en compte les conséquences sur l’environnement, l’impact sur le site et la dégradation de la défense en profondeur.

Cette échelle s’applique aussi bien aux grands établissements nucléaires qu’aux petites installations. Elle concerne tout moyen d’exploitation ou de transport comprenant des sources radioactives.

Elle a aussi été conçue comme un outil de communication ayant pour but de faciliter la compréhension par les médias et le public, de l’importance d’un événement nucléaire. Elle ne permet pas pour autant d’évaluer la sûreté nucléaire d’une installation.

Trois acteurs participent activement au développement de l’échelle INES afin qu’elle continue d’être un outil d’information fiable. 

  • L’AIEA : Agence Internationale de l’Énergie Atomique
  • L’AEN : Agence de l’OCDE pour l’Énergie Nucléaire
  • L’ASN : Autorité de Sûreté Nucléaire

 

 

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Été 2021 : quand l'extrême climatique devient la normalité

Des Américains se réfugiant dans des centres de refroidissement pour échapper au dôme de chaleur, des Chinois coincés dans une rame de métro où l'eau monte dangereusement, des Liégeois fuyant leur ville victime d'inondations historiques... Le réchauffement ne frappera pas plus loin ou plus...

Pegasus : Cibles d’un système mondial d’espionnage, plusieurs médias et personnalités portent plainte

Des milliers de téléphones appartenant à des journalistes, avocats, défenseurs des droits humains... ont été espionnés par le logiciel israëlien Pegasus de NSO group, pour le compte de plusieurs pays dont le Mexique, la Hongrie ou encore le Maroc. Si la France n'était pas cliente du groupe...

De nouveaux dômes de chaleur apparaissent dans le monde, boostés par le réchauffement climatique

Les dômes de chaleur, que nous avions vu s’abattre mortellement sur le Canada, se sont reproduits ces derniers jours en Espagne, au Maghreb et dans l’ouest des États-Unis. Naturellement ces événements sont possibles mais rares. Toutefois, le changement climatique accroît significativement...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable