Economie solidaire

L’économie solidaire se fonde sur le projet de société qu’elle met en avant et se distingue à ce titre de l’économie sociale. Elle désigne en outre les sociétés commerciales de l’économie sociale et solidaire (ESS). L’économie solidaire recouvre les pratiques alternatives à l’économie de marché, avec ici une volonté de primat des liens sur les biens. Proche du principe de don / contre-don développé par Marcel Mauss, la réciprocité incarne cette idée de solidarité.

L’Agence au service de l’économie solidaire en Midi-Pyrénées (AdepéS) la définit selon quatre principes :

  • L’objet principal de la structure repose sur la recherche d’utilité sociétale qu’elle peut apporter.
  • Les initiatives économiques et solidaires créent une activité économique, qui ne se traduit toutefois pas nécessairement sous une forme monétaire.
  • Ces initiatives impliquent de pratiquer un mode de décision et de gestion participatifs.
  • La démarche de progrès de l’économie solidaire induit « un droit de regard mutuel et un devoir de transparence ».

Elle précise ces principes au travers de cinq valeurs :

  • L’éthique dans les relations humaines : l’homme est au centre de l’économie, les rémunérations sont équilibrées et décentes, les échanges sont équitables, l’argent est réinvesti pour contribuer au bien collectif.
  • La gouvernance démocratique : chacun peut s’exprimer et disposer d’une marge de manœuvre suffisante pour mener ses projets. En parallèle, la transparence s’applique tant aux finances qu’aux placements financiers et aux modes de rémunération des dirigeants.
  • La solidarité : les projets du champ de l’économie solidaire s’appuient et s’entraident, mais ils étendent aussi cette solidarité aux territoires et par l’aide inter-générationnelle. La solidarité se traduit en outre dans les engagements des parties prenantes et dans l’équité relative à la répartition des bénéfices et des charges.
  • Le développement durable : les initiatives respectent l’environnement et se projettent pour pallier les externalités négatives qu’en subiraient les générations futures.
  • Le développement local : l'économie solidaire cherche à répondre aux besoins des populations locales.
Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

L'économie sociale et solidaire devrait devenir "la norme", selon Nicolas Hulot

À quelques jours du démarrage du mois de l’économie sociale et solidaire, Nicolas Hulot a fait un déplacement dans une association de réinsertion pour promouvoir ce modèle. Il appelle même à redéfinir le rôle des entreprises dont la finalité ne doit pas être de faire des profits mais...

Mort d'Edmond Maire : du syndicalisme à la finance solidaire

[Mis à jour le 2 octobre 2017] La disparation d’Edmond Maire, ancien secrétaire général de la CFDT, émeut la centrale syndicale et une partie du paysage politique. Mais l’homme a eu bien d’autres rôles. Il fut également un des promoteurs de la finance solidaire en France, en particulier...

13e baromètre de la finance solidaire : l’épargne bancaire en forte hausse

13e baromètre de la finance solidaire : l’épargne bancaire en forte hausse

Malgré un contexte économique et social tendu, la finance solidaire se porte bien. Sa croissance est même forte. C’est le bilan que dresse l’association Finansol dans son baromètre publié ce lundi. Autre fait marquant, l’épargne bancaire a bondi de 17% sur les 12 derniers mois. De quoi...