Publié le 25 septembre 2020

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[La vidéo des solutions] Dans son magasin du futur, Veja répare et recycle vos vieilles baskets

La marque de chaussures écologiques Veja vient d'ouvrir son "laboratoire" à Bordeaux. Elle y teste ses innovations écoresponsables. Dernière en date : un service de cordonnerie au coeur du magasin dont le but d'allonger au maximum la durée de vie des baskets. Et si elles sont irréparables, Veja les collecte pour les recycler.

Veja reparation Marina Fabre
Nadèle Ala est cordonnière pour Veja.
Marina Fabre

C’est dans l'écosystème alternatif bordelais Darwin dans le quartier de la Bastide, où se mêlent ferme urbaine, skatepark XXL, épicerie bio, que Veja a posé ses baskets. Dans ce "magasin du futur" comme l’a surnommé la marque française, elle teste ces innovations éco-responsables, ADN du chausseur. Suivant son adage "les baskets les plus écologiques sont celles que vous portez déjà", la marque propose désormais de réparer nos vieilles sneakers, quelle que soit la marque.

Installée derrière la caisse du magasin, Nadège Lada est entourée de clients curieux de ce nouveau service. "On me pose beaucoup de questions", confirme la cordonnière qui répare le glissoir, la partie arrière du talon, d’une Veja. C’est la réparation, avec les coupures de tiges, qu’elle pratique le plus. "Lorsqu’on apprend à réparer une chaussure, normalement nous devons la démonter. Sur une basket, c’est impossible, on doit réparer les chaussures par l’intérieur. J’ai dû m’adapter mais c’est aussi cela notre métier. La sneaker c’est la chaussure du siècle, on ne peut pas passer à côté", témoigne la cordonnière.

Sur le comptoir, les prestations sont affichées. Les prix varient de 5 euros, pour la pose d'oeillets par exemple, jusqu'à 50 euros pour un ressemelage complet. "Les clients traditionnels de la cordonnerie viennent en général pour réparer des chaussures dans lesquelles ils se sentent bien, qu’ils aiment mais aussi parce qu’il y a un avantage économique. Cela évite d’acheter une autre paire", explique Nadège Lada. "Avec les clients Veja, on voit qu’il y a en plus un intérêt écologique à ne pas jeter ses chaussures".

Les sneakers irréparables sont recyclées

Pour les baskets irréparables, direction le bac à recyclage. Au centre du magasin trône en effet un cube en plexiglas remplis de chaussures usées. Veja, Nike, Adidas… toutes les marques sont représentées. "Aujourd’hui, on peut recycler les Veja parce qu’on sait quelles matières sont utilisées. Pour les autres marques, c’est plus difficile, mais on y travaille. On lancera un projet autour de cette problématique l’année prochaine", explique Marine Betrancourt, responsable communication de la marque. Et pour les clients, ce geste écologique est aussi économique. Ils reçoivent, en échange de leurs vieilles baskets, une réduction de 10 % sur une paire en boutique.

D’autant que ce ne sont pas les seuls avantages que pourront trouver les clients Veja. Dans ce "magasin futur", la marque propose des prototypes qu’elle n’a jamais commercialisés car présentant un léger défaut, des paires portées une fois par des commerciaux ou retournées au magasin par des clients à cause d’une rayure ou d’un accroc… en bref, toutes sortes de chaussures quasi neuves dont les prix ont baissé de 30 à 50%. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Vidéos

Chaque semaine, Novethic vous emmène, en vidéo, au coeur des nouveaux modes de consommation, des nouveaux modes de production et de la transition énergétique.

Zack Florine Morestin

[La vidéo des solutions] Réparation, recyclage, don… Zack redonne vie aux déchets électroniques

Chaque année, le monde génère 54 millions de tonnes de déchets électroniques. Et la situation empire. Pour casser cette courbe infernale, la startup Zack veut leur donner une seconde vie. Revente, réparation, recyclage, don... elle propose des solutions clé en main aux particuliers et aux...

Gaspillage vestimentaire FabBrick

[La vidéo des solutions] FabBrick, la startup qui transforme nos déchets textiles en briques écologiques

C'est une petite marque qui monte. La startup FabBrick, lancée fin 2018, a créé un nouveau matériau de décoration et bientôt de construction : les déchets textiles. Alors que l'Europe en génère quatre millions de tonnes chaque année, l'architecte Clarisse Merlet a trouvé un procédé pour les...

Toy rescue barbie

[La vidéo des solutions] Pour Noël, les jouets cassés reprennent vie grâce à la plateforme d'impression 3D Toy Rescue

Une Barbie sans bras, un Rex boiteux, une Gameboy silencieuse... Et si, au lieu de jeter ces jouets cassés, vous les répariez ? La société Dagoma a lancé l'opération Toy Rescue et permet, grâce à l'impression 3D, d'obtenir les pièces détachées des 100 jouets les plus vendus des 30 dernières années...

Bilum Marina Fabre

[La vidéo des solutions] Gilet de sauvetage, tenue de gendarme, affiche… Chez Bilum, les déchets deviennent des accessoires de mode

Des gilets de sauvetage d'Air France transformés en trousses, des vieilles peaux de montgolfières en sacs à dos, des affiches publicitaires en housses d'ordinateur... Depuis quinze ans, Bilum récupère les matériaux destinés à l'incinération pour créer des produits originaux et porteurs d'histoire....