Publié le 16 mai 2019

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[La vidéo des solutions] Avec la Cravate solidaire, le chômage peut se rhabiller

"L'habit ne fait pas le moine mais il y contribue". Voilà le mantra de la Cravate solidaire. Cette association permet à des personnes éloignées de l'emploi de remettre un pied dans le monde de l'entreprise en leur donnant un costume ou tailleur et en simulant un entretien d'embauche. Une immersion qui redonne confiance. 70 % des bénéficiaires ont retrouvé un emploi. 

70 % des bénéficiaires passés par la Cravate solidaire ont retrouvé un emploi.
Marina Fabre

À l’entrée, assis sur des fauteuils positionnés en cercle, un petit groupe de personnes, essentiellement composé de femmes, boit un café. Un peu stressés, ils descendent à tour de rôle dans les entrailles de la Cravate solidaire. C’est là, à l’étage inférieur, que l’association entrepose des centaines de costumes, de tailleurs, de cravates, de chaussures… destinés aux demandeurs d’emploi. Chacune des personnes présentes va pouvoir choisir un ensemble, dans lequel elle se sent assez à l’aise pour passer un entretien d’embauche.

Lutter contre les barrières discriminantes, en priorité l'apparence

"Notre rôle est d’accompagner les individus qui sont en recherche d’emploi et qui n’ont pas les codes verbaux et non verbaux des entreprises", explique Camille Mahé, responsable des partenariats. "Un costume-cravate peut coûter assez cher pour une personne qui n’a pas de ressource financière suffisante. Mais le but est aussi de leur redonner confiance et de lutter contre toutes les barrières discriminantes et en particulier celle de l’apparence".

L’association récupère les vêtements auprès des particuliers, des magasins et des entreprises. Entre 150 et 300 kg de vêtements sont récupérés en moyenne, à chaque collecte professionnelle. La pêche est en général bonne mais il manque régulièrement des petites et grandes tailles chez les femmes et des chaussures et ceintures chez les hommes.

70 % des bénéficiaires ont retrouvé un emploi

Dans ce dressing géant, Leyla* vient de trouver des chaussures assorties à son tailleur. Pour Christine, ce sera une robe. Les deux demandeuses d’emploi, épaulées par des bénévoles conseillères en image, viennent de passer la première étape. Métamorphosées, elles remontent au rez-de-chaussée du siège de l’association, située dans le 13e arrondissement de Paris. Elles vont rencontrer de nouvelles bénévoles qui vont simuler un entretien d’embauche.

"L’idée est d’être toujours dans la bienveillance pour que les candidats retrouvent confiance en eux", explique Sonia Martin Ducasse. "C’est une petite goutte d’eau dans l’océan mais ça leur permet de remettre un petit pied dans le monde de l’entreprise", ajoute la bénévole qui fait passer les entretiens d’embauche. L’antenne parisienne de la Cravate solidaire a reçu 800 personnes en 2018 dans ses locaux. Après leur passage par l’association, 70 % ont retrouvé un emploi. 

Marina Fabre, @fabre_marina

* Les prénoms ont été modifiés


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Vidéos

Chaque semaine, Novethic vous emmène, en vidéo, au coeur des nouveaux modes de consommation, des nouveaux modes de production et de la transition énergétique.

Zack Florine Morestin

[La vidéo des solutions] Réparation, recyclage, don… Zack redonne vie aux déchets électroniques

Chaque année, le monde génère 54 millions de tonnes de déchets électroniques. Et la situation empire. Pour casser cette courbe infernale, la startup Zack veut leur donner une seconde vie. Revente, réparation, recyclage, don... elle propose des solutions clé en main aux particuliers et aux...

Gaspillage vestimentaire FabBrick

[La vidéo des solutions] FabBrick, la startup qui transforme nos déchets textiles en briques écologiques

C'est une petite marque qui monte. La startup FabBrick, lancée fin 2018, a créé un nouveau matériau de décoration et bientôt de construction : les déchets textiles. Alors que l'Europe en génère quatre millions de tonnes chaque année, l'architecte Clarisse Merlet a trouvé un procédé pour les...

Toy rescue barbie

[La vidéo des solutions] Pour Noël, les jouets cassés reprennent vie grâce à la plateforme d'impression 3D Toy Rescue

Une Barbie sans bras, un Rex boiteux, une Gameboy silencieuse... Et si, au lieu de jeter ces jouets cassés, vous les répariez ? La société Dagoma a lancé l'opération Toy Rescue et permet, grâce à l'impression 3D, d'obtenir les pièces détachées des 100 jouets les plus vendus des 30 dernières années...

Bilum Marina Fabre

[La vidéo des solutions] Gilet de sauvetage, tenue de gendarme, affiche… Chez Bilum, les déchets deviennent des accessoires de mode

Des gilets de sauvetage d'Air France transformés en trousses, des vieilles peaux de montgolfières en sacs à dos, des affiches publicitaires en housses d'ordinateur... Depuis quinze ans, Bilum récupère les matériaux destinés à l'incinération pour créer des produits originaux et porteurs d'histoire....