Publié le 29 novembre 2018

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

En refusant l'optimisation fiscale, N’Golo Kanté va payer plus d’impôts qu’Amazon et Starbucks au Royaume-Uni

"Il est petit, il est gentil…" mais il est aussi exemplaire. N’Golo Kanté, le joueur français de Chelsea, a refusé une pratique d'optimisation fiscale proposé par son club, Chelsea FC. Résultat, il paye plus d'impôts que Starbucks et Amazon réunis, selon les calculs de The Sun. 

N'Golo Kanté a refusé créer des sociétés offshore dans un milieu où pratiquer l'optimisation fiscale est la norme.
FRANCK FIFE / AFP

C'est le chouchou des supporters et en décidant de ne pas pratiquer d'optimisation fiscale, N'Golo Kanté devrait le rester encore longtemps. Le milieu de terrain a ainsi décliné la proposition de réaliser un montage financier à Jersey, un paradis fiscal, proposé par son club Chelsea FC. Cela lui aurait permis de payer moins d'impôts. C’est ce qu’a révélé les Football Leaks, l'enquête consacrée aux coulisses du business du ballon rond.

Le footballeur va ainsi payer plus d’impôts que les deux multinationales Amazon et Starbucks réunis. "Comme le joueur de 27 ans a refusé d’être rémunéré via une société offshore, il devient un très gros contributeur du Trésor public britannique", souligne The Sun. Pour cause, il est le joueur le mieux payé de l’histoire du club avec un chèque de 17 millions d’euros par an.

Des impôts quatre fois plus élevés que ceux d'Amazon 

Il devra donc payer au fisc 7,59 millions d’euros, soit quatre fois plus qu'Amazon ! Le groupe américain ne versera que 1,9 million d’euros malgré 89 millions d’euros de profits. Starbucks aurait dû verser la même somme. Ces deux groupes ont souvent été pointés du doigt par les ONG pour leurs pratiques d’optimisation fiscale.

Celui qui a parcouru 51 kilomètres durant la Coupe du monde, davantage que n’importe lequel des footballeurs de l’Équipe de France, aurait pu économiser un million d’euros par an s’il avait accepté de créer deux sociétés offshores. "Son envie de payer ce qu’il doit au Royaume-Uni ne fait que renforcer sa réputation d’homme le plus gentil du monde du football", estime The Sun, et cela lui permet aussi d’échapper au Football Leaks. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Optimisation fiscale

Des entreprises multinationales choisissent de localiser artificiellement leurs bénéfices dans des pays où la fiscalité leur est la plus favorable, plutôt que dans les pays où elles créent de la valeur. Ces pratiques d’optimisation fiscale agressive, souvent à la limite de la légalité, sont sévèrement jugées par les opinions publiques du monde entier et de plus en plus combattues par les États.

En 2018, 60 multinationales américaines n’ont pas payé d’impôt aux États-Unis

La réforme fiscale américaine de 2017 leur a facilité la vie. Un rapport de l’Institute on taxation and economic policy montre que les grandes entreprises américaines du Fortune 500 ont largement profité de la réforme fiscale voulue par Donald Trump pour réduire leur impôt à zéro. Sans pour autant...

[Décryptage] Rémunérations excessives et optimisation fiscale : le début de la fin ?

En renonçant à son parachute doré Emmanuel Faber, le PDG de Danone, a ouvert un débat qu’Emmanuel Macron a soigneusement évité lors de sa conférence de presse, celui de la finalité de l’accumulation de richesses. L’envol des rémunérations des dirigeants des grands groupes multinationaux creusent...

Bruno Le Maire lance sa taxe Gafa pour mettre la pression sur la communauté internationale

Bruno Le Maire présente en conseil des ministres son projet de loi sur la taxation des géants du numérique, fixée à 3 % du chiffre d'affaires. Il espère que la position de la France fera bouger le reste de la communauté internationale. À commencer par ses homologues européens, qu'il espère...

Condamnation record d’UBS : les petits arrangements des banques avec la fiscalité ne sont plus à l’abri

Le spécialiste suisse de la gestion de fortune a écopé d’une amende record de 3,7 milliards d’euros pour avoir facilité l’évasion fiscale de contribuables français. Cette décision de la chambre correctionnelle du tribunal de Paris marque l’attitude plus ferme de l’État français vis-à-vis de...