Publié le 22 mars 2018

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

FootLeaks : Ronaldo prêt à signer un chèque blanc pour éviter la prison, le fisc refuse

L'évasion fiscale ne touche pas que les grandes entreprises. En décembre 2016, un consortium de journalistes révélait plusieurs grands noms de sportifs ayant fait transiter leur argent par des paradis fiscaux. Cristiano Ronaldo en fait partie, il a été mis en examen l'été dernier par la justice espagnole. Cette semaine, il aurait proposé au fisc un chèque en blanc pour solder ses comptes en échange de quoi il souhaite échapper à la case prison. Refus catégorique de la part des administrations espagnoles.

Ronaldo prêt à négocier avec le fisc espagnol.
@Flickr

C'est l'un des sportifs les plus emblématiques à avoir été visé par les Football Leaks en 2016. Cristiano Ronaldo aurait caché 150 millions d'euros dans des paradis fiscaux. Une bonne partie de ses droits à l'image auraient ainsi transité par une société écran des Îles Vierges britanniques, via deux entreprises irlandaises, pour, au final, atteindre un compte en Suisse.

Le joueur du Real Madrid a toujours nié avoir sciemment fraudé le fisc. Cela n'a pas dissuadé les autorités espagnoles d'ouvrir une enquête portant sur un montant "évadé" et présumé de 15 millions d'euros entre 2011 et 2014. 

Cette semaine, le quintuple Ballon d'or a changé de stratégie. Selon le quotidien espagnol El Mundo, relayé par Mediapart, il aurait proposé un chèque en blanc au fisc pour éviter la case prison. "L'attaquant du Real Madrid a promis de payer le montant que le Trésor considère comme approprié en ce qui concerne la taxation de ses droits d'image", écrit ainsi El Mundo.

Refus du fisc

L'attaquant portugais a ainsi proposé de solder ses comptes avec l'administration, en échange de quoi celle-ci devait s'engager à abandonner toute poursuite pénale. Ronaldo risque en effet entre un et cinq ans de prison. Mais, en début de semaine, la justice espagnole a fait savoir qu'elle refusait son offre et qu'elle poursuivait son enquête au pénal. 

L'année dernière, son grand rival au FC Barcelone, Lionel Messi, a été condamné pour fraude fiscale à une amende de deux millions d’euros et une peine de vingt et un mois d’incarcération commuée en une amende supplémentaire de 252 000 euros, soit 400 euros par jour de prison. 

Concepcion Alvarez @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

PSG-Real Madrid : 1,6 milliard d’euros sur la pelouse

Ce mardi 6 mars, deux des plus grosses écuries du football européen s’affrontent au Parc des Princes en huitième de finale retour de la Ligue des Champions. Le PSG doit remonter son retard du match aller contre le Real Madrid. Sur la pelouse, on retrouve quelques-uns des meilleurs et –...

Real Madrid-PSG : face à l’inflation des salaires et des transferts, l’UEFA siffle le hors-jeu

222 millions d’euros pour Neymar, 160 millions pour Coutinho, 84 millions pour Van Dijk… Le football a toujours su aligner les millions, mais cette fois-ci l’UEFA, l’instance qui dirige le football européen, juge que cela va trop loin. Elle réfléchit à une régulation financière qui...

[VIDEO] Au-delà de la folie Neymar, le football professionnel peut aussi être responsable

Le mercato 2017 met en lumière des sommes gigantesques - indécentes disent certains - pour transférer des joueurs de football d’un club à l’autre. Les 222 millions d’euros pour faire passer Neymar du Barça au PSG ont marqué les esprits. Face à cela, Juan Mata, joueur espagnol évoluant à...

Chaque but marqué va désormais renforcer la responsabilité sociétale du football professionnel

Le football n’a pas bonne presse. Argent, violence et affaires n’en font pas toujours un bon exemple. Or, en France, il s’agit du troisième lieu éducatif en termes de nombre de jeunes accueillis, après la famille et l’école. Conscient de cette responsabilité, la ligue professionnelle de...

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Optimisation fiscale

Des entreprises multinationales choisissent de localiser artificiellement leurs bénéfices dans des pays où la fiscalité leur est la plus favorable, plutôt que dans les pays où elles créent de la valeur. Ces pratiques d’optimisation fiscale agressive, souvent à la limite de la légalité, sont sévèrement jugées par les opinions publiques du monde entier et de plus en plus combattues par les États.

En 2018, 60 multinationales américaines n’ont pas payé d’impôt aux États-Unis

La réforme fiscale américaine de 2017 leur a facilité la vie. Un rapport de l’Institute on taxation and economic policy montre que les grandes entreprises américaines du Fortune 500 ont largement profité de la réforme fiscale voulue par Donald Trump pour réduire leur impôt à zéro. Sans pour autant...

[Décryptage] Rémunérations excessives et optimisation fiscale : le début de la fin ?

En renonçant à son parachute doré Emmanuel Faber, le PDG de Danone, a ouvert un débat qu’Emmanuel Macron a soigneusement évité lors de sa conférence de presse, celui de la finalité de l’accumulation de richesses. L’envol des rémunérations des dirigeants des grands groupes multinationaux creusent...

Bruno Le Maire lance sa taxe Gafa pour mettre la pression sur la communauté internationale

Bruno Le Maire présente en conseil des ministres son projet de loi sur la taxation des géants du numérique, fixée à 3 % du chiffre d'affaires. Il espère que la position de la France fera bouger le reste de la communauté internationale. À commencer par ses homologues européens, qu'il espère...

Condamnation record d’UBS : les petits arrangements des banques avec la fiscalité ne sont plus à l’abri

Le spécialiste suisse de la gestion de fortune a écopé d’une amende record de 3,7 milliards d’euros pour avoir facilité l’évasion fiscale de contribuables français. Cette décision de la chambre correctionnelle du tribunal de Paris marque l’attitude plus ferme de l’État français vis-à-vis de...