Publié le 09 janvier 2017

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Evasion fiscale : les "faucheurs de chaises" devant la justice

C’est inédit. Pour la première fois un "faucheur de chaise" est poursuivi en justice. Jonathan Palais est accusé d’avoir volé une chaise dans une des agences de BNP Paribas. Il voulait dénoncer "les pratiques d’évasion fiscale de la banque". Celle-ci nie toutes ces accusations et réclame un euro symbolique de dommages-intérêts.

Bizi John Palais faucheur de chaise proces DAX 9 janvier 2016 IROZ GAIZKA STR AFP
John Palais, militant de Bizi jugé le 9 janvier pour vol en réunion, n'est pas venu seul au tribunal de DAX.
IROZ GAIZKA / STR / AFP

"Ce ne sont pas les faucheurs de chaises qu’il faut juger, c’est l’évasion fiscale en bande organisée !". C'est sous ce cri de ralliement des "faucheurs de chaises", que s'est ouvert ce lundi 9 janvier le premier procès de l'un des leurs.

Jonathan Palais, militant de l’ONG Bizi, est poursuivi par BNP Paribas pour avoir volé une chaise dans une succursale parisienne de la banque, le 19 octobre 2015. Il risque 75 000 euros d’amende et 5 années d’emprisonnement. La décision a été mise en délibéré jusqu’au 23 janvier prochain mais le parquet a requis une "dispense de peine".

 

Mettre en lumière l’évasion fiscale

 

Pour l’occasion, des centaines de militants, d’hommes et de femmes politiques dont Benoît Hamon, Pierre Larrouturou et José Bové s’étaient réunis à Dax, lieu du procès. Ils sont venus soutenir les "faucheurs de chaises" qui ont fait de la lutte contre l’évasion fiscale leur principal combat depuis février 2015.

"Le but est simple : mettre en lumière les procès des évasions fiscales", explique Florent Compain, président des Amis de La Terre, lui aussi accusé de "vol en réunion" par la banque. Le procès, largement médiatisé, s’est "transformé en procès de BNP", se réjouit-il. "Nos actions sont non-violentes et symboliques. L’argent de l’évasion fiscale peut servir à la transition écologique et sociale. Il faut que nous le récupérions".

 

 

"Intrusion à caractère offensant"

 

BNP Paribas, de son côté, nie toutes accusations d’évasion fiscale. La banque affirme n'être présente dans aucun pays de la liste des paradis fiscaux établie par l’OCDE, qui constitue la référence en la matière. 

La banque réclame 1 € symbolique de réparation. BNP affirme également ne pas avoir porté plainte pour le vol de chaise mais, officiellement, pour "l’intrusion à caractère offensant et violent à l’encontre des clients et collaborateurs qui travaillent en agence". Et l'établissement bancaire de réclamer une "discussion sereine" sur le sujet.

 

Un dialogue de sourd

 

Une sérénité qui ne semble pas de mise. BNP a promis de porter plainte à chaque intrusion. Les Amis de La Terre et autres associations réclament "l’arrêt des poursuites" contre leurs militants.

Le dialogue de sourd se conclura donc au tribunal. Le 11 avril prochain débutera le procès de Florent Compain. Il espère "une relaxe" mais surtout une prise de conscience des citoyens. "La mobilisation d’aujourd’hui montre bien que les citoyens s’emparent du sujet. Ils veulent des réponses"

Marina Fabre
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Optimisation fiscale

Des entreprises multinationales choisissent de localiser artificiellement leurs bénéfices dans des pays où la fiscalité leur est la plus favorable, plutôt que dans les pays où elles créent de la valeur. Ces pratiques d’optimisation fiscale agressive, souvent à la limite de la légalité, sont sévèrement jugées par les opinions publiques du monde entier et de plus en plus combattues par les États.

Renault Carlos Ghosn

Affaire Ghosn : le PDG de Renault n'est plus résident fiscal en France depuis 2012

[actualisé le 11 janvier] Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, incarcéré au Japon depuis novembre, n'est plus résident fiscal en France depuis 2012. Il est fiscalement domicilié aux Pays-Bas, où la législation est plus avantageuse pour les hauts revenus, selon Libération. Des révélations qui ne changent...

Palais de l E lysee President de la Republique taikrixel

Gilets jaunes : Emmanuel Macron convoque les banques et les grandes entreprises à l’Élysée

Emmanuel Macron reçoit mardi 11 et mercredi 12 décembre les représentants des banques et des grandes entreprises pour leur demander de "participer à l'effort collectif" face à la crise des "gilets jaunes" en discutant notamment d'efforts fiscaux, annonce l'Elysée.

Ngolo Kante optimisation fiscale FRANCK FIFE AFP

En refusant l'optimisation fiscale, N’Golo Kanté va payer plus d’impôts qu’Amazon et Starbucks au Royaume-Uni

"Il est petit, il est gentil…" mais il est aussi exemplaire. N’Golo Kanté, le joueur français de Chelsea, a refusé une pratique d'optimisation fiscale proposé par son club, Chelsea FC. Résultat, il paye plus d'impôts que Starbucks et Amazon réunis, selon les calculs de The Sun.

 

Vol CumEx Files JaaakWorks

CumEx Files : une fraude sur les dividendes a coûté 55 milliards d'euros en Europe, dont 17 milliards en France

Des milliards d'euros d'impôts sur les dividendes qui échappent chaque année aux impôts. 55 milliards répartis entre une dizaine de pays européens, bien plus que les premières évaluations. En France, selon Le Monde, cela représenterait un coût potentiel de 3 milliards par an.