Publié le 15 novembre 2022

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Les insultes à l’antenne de Cyril Hanouna contre le député Louis Boyard montrent les limites de la régulation de la télévision

La scène surréaliste de l’émission phare de Cyril Hanouna, TPMP, a fait le buzz depuis sa diffusion en direct le jeudi 10 novembre au soir. L’animateur y a couvert d’insultes le jeune député LFI, Louis Boyard, qui tentait d’évoquer les affaires africaines de Vincent Bolloré, actionnaire principal du groupe auquel appartient C8. L’Arcom a été saisie et une plainte pour injure publique envers une personne chargée d’une mission de service public devrait être déposée. Que risque le récidiviste des dérapages non contrôlés à l’antenne ? Pas tant que ça au vu des sanctions précédentes.

Emission C8 Louis Boyard Cyril Hanouna CCO
Louis Boyard, député LFI, et Cyril Hanouna, présentateur de TPMP, ont tous les deux déclaré vouloir porter plainte l'un contre l'autre.
@Capture d'écran

Les polémiques sur l’émission phare de Cyril Hanouna, Touche pas à Mon Poste (TPMP), s‘accumulent depuis des années sans qu’il ne semble possible de donner un coup de frein au roi du talk et de la provocation qui s’enorgueillit de ses audiences. Entre un et deux millions de spectateurs regardent l’émission qui capte plus de 10% de parts de marché sur les moins de 50 ans. Cyril Hanouna tient l’antenne depuis dix ans, sur D8 d’abord avant qu’elle ne devienne C8 après la prise de contrôle par Vincent Bolloré du groupe Canal Plus, puis de sa maison mère Vivendi.

TPMP c’est une décennie de dérapages divers sur lesquels le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) est intervenu à plusieurs reprises à la suite de plaintes de spectateurs. En 2017, elles concernaient des propos homophobes. Certains annonceurs se sont retirés et Cyril Hanouna a fini par publier une lettre d’excuse. L’année suivante c’est pour apologie de la culture du viol qu’il défraie à nouveau la chronique et que le CSA doit à nouveau intervenir. Les violations répétées des conventions fondamentales sur les droits humains par Cyril Hanouna contredisent les engagements du groupe Vivendi en particulier auprès des plus jeunes. Peu importe ! Mieux vaut débarquer la responsable RSE qui lance l’alerte sur les risques que cela implique pour l’entreprise.

Une coloration politique donnée à l’émission

Tous les rappels à l’ordre n’empêchent pas l’animateur d’amener son style provocateur sur le terrain politique, sur lequel il biaise les débats. La loi qui encadre les temps de parole politique à la télévision date de 1986, une époque où n’existaient ni les chaînes tout info, ni Internet, ni les réseaux sociaux. Cyril Hanouna profite du vide juridique sur les émissions de divertissement pour apporter une coloration politique à droite toute.

Les travaux de Claire Sécail, la sociologue du CNRS qui a analysé 200 heures d’émissions entre septembre et décembre 2021, ont démontré la place privilégiée accordée à Eric Zemmour et aux thèses d’extrême droite dans TPMP. Cela représentait 45% du temps d’antenne sur cette période. À titre de comparaison, Emmanuel Macron ne totalisait que 22% de temps d’antenne et Yannick Jadot 1,3% ! Interviewée par France Inter, Claire Sécail déclarait : "Je n'imaginais pas trouver une telle porosité avec la stratégie de Vincent Bolloré dans une émission de divertissement dont le titre à l’origine est un hommage au slogan de SOS Racisme, Touche pas à mon pote".

Jeudi 10 novembre 2022, Cyril Hanouna a franchi un nouveau cap en couvrant avec des insultes la voix de Louis Boyard, jeune député LFI qui tentait d’évoquer les affaires africaines de Vincent Bolloré et son rôle dans la déforestation du continent. Le député lui reproche de faire monter le racisme en France, Cyril Hanouna lui répond qu’il est le premier "à défendre le racisme en France (sic)", avant d’enchaîner les insultes "tocard, abruti, etc.". Saisie, l’Arcom qui a remplacé le CSA depuis le 1er janvier 2022, a déclaré le lendemain à l’AFP qu’elle allait "examiner la séquence au regard des obligations de l’éditeur et qu’ils allaient passer au crible chaque phrase pour le cas échéant passer à une instruction avant de prendre une décision".

Un appel à prendre des sanctions

En attendant le résultat de cet examen attentif, la vidéo a été visionnée des millions de fois sur les réseaux sociaux où les partisans de Louis Boyard ont rebaptisé TPMP "Touche Pas à Mon Patron". Les deux protagonistes ont annoncé vouloir porter plainte l'un contre l'autre. Théoriquement, Cyril Hanouna risque 7 500 euros d’amende et six mois d’emprisonnement pour avoir insulté un député. En revanche, on peut douter que l’Arcom s’empare de cette affaire pour rappeler à la chaîne que la séquence n'est pas compatible avec son cahier des charges. C’est ce que suggère Julia Cagé, présidente de l’association Un bout des médias, qui appelle à profiter du dernier esclandre de Cyril Hanouna pour prendre des sanctions. La Commission d’enquête parlementaire sur la concentration des médias organisée en début d’année n’a pas donné grand-chose.

Au vu de l’ampleur de la polémique, Cyril Hanouna a publié un tweet pour regretter de s’être laissé aller à insulter son invité. Sans toutefois s'excuser et avant d'enchaîner avec une nouvelle émission, lundi 14 novembre, entièrement consacrée à "l'affaire Louis Boyard". Après l'intervention des chroniqueurs et de trois députés (LR ,Renaissance et Rassemblement national) qui ont défendu le présentateur de TPMP, celui-ci a repris une technique largement éprouvée par Bolloré : celle de l'attaque comme meilleure défense. Il a ainsi dégainé les cachets qu'avaient perçu Louis Boyard à l'époque où il était chroniqueur de l'émission - 6 784 euros touchés entre août 2021 et janvier 2022 - sans qu'on comprenne bien le lien avec l'affaire, et promis d'attaquer en justice le député. 

C'est la fameuse stratégie du procès-bâillon, à laquelle s'adonne Vincent Bolloré dès qu'il est attaqué, et qui consiste à étouffer la voix d’un acteur hostile en le dissuadant de poursuivre son action par la menace d’un éventuel procès. Cela n’empêchait pas les #HanounaDémission ou #BoycottTPMP d’être en tendance lundi soir. La sanction du public est bien celle à laquelle Cyril Hanouna est le plus vulnérable.

Anne-Catherine Husson-Traoré, @AC_HT_, directrice générale de Novethic


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Hanouna et GM&S : même guerre de l’image, de réputation et de responsabilité de l’entreprise

Cyril Hanouna, et à travers lui son actionnaire Bolloré, accusés d’homophobie. PSA et Renault, et à travers eux l’État actionnaire, mis en cause dans le risque de liquidation d’un sous-traitant et de ses 279 salariés. Quand l’image des entreprises et donc leur responsabilité sociétale...

Météo de l’énergie, formations des journalistes, comité d’experts… TF1 et France télévisions engagent leur transition

Après un été apocalyptique et un hiver pétri d’incertitudes sur la capacité du pays à affronter la crise énergétique, les deux grandes chaînes de télévision se transforment pour mieux traiter des enjeux environnementaux et leur accorder plus de temps d’antenne. Après Radio France qui a...

"Fresque de la publicité", mise en avant des produits durables,... comment TF1 compte verdir la publicité

TF1, filiale de Bouygues, veut impliquer au maximum ses salariés et l’ensemble du secteur dans un objectif commun de réduction des émissions de CO2. Le groupe se mobilise pour utiliser la puissance de la publicité au service de produits plus durables via différentes initiatives. En...

Plus de 100 médias signent la Charte pour "un journalisme à la hauteur de l’urgence écologique"

Après les mégas feux, les orages meurtriers, la sécheresse inédite, les températures records de cet été, les médias se transforment. Une centaine de journaux, chaînes de télé et radio ont signé la "Charte pour un journalisme à la hauteur de l’urgence écologique" initiée par le média...

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Gouvernance

Donner du sens à son entreprise, lui donner un rôle qui limite les impacts négatifs pour la société. Quelles sont les bonnes pratiques que se se fixent les acteurs économiques?

Emission C8 Louis Boyard Cyril Hanouna CCO

Les insultes à l’antenne de Cyril Hanouna contre le député Louis Boyard montrent les limites de la régulation de la télévision

La scène surréaliste de l’émission phare de Cyril Hanouna, TPMP, a fait le buzz depuis sa diffusion en direct le jeudi 10 novembre au soir. L’animateur y a couvert d’insultes le jeune député LFI, Louis Boyard, qui tentait d’évoquer les affaires africaines de Vincent Bolloré, actionnaire principal du...

Auchan AFP Russie

Total, Renault, Auchan… les entreprises priées de se doter d’une "politique étrangère"

Après des jours ou même des semaines de silence, ces trois entreprises ont finalement pris la parole pour expliquer leur choix de quitter ou de se maintenir en Russie. Le président Ukrainien, des ONG, des citoyens ou même des salariés les avaient sommés de "choisir leur camp". En effet, les...

Co syndicat entreprise

Les syndicats et représentants du personnel à la manœuvre pour accélérer la transition des entreprises

C’est une mesure encadrée par la loi climat et résilience qui pourrait bien lancer une nouvelle dynamique dans les entreprises. Les représentants du personnel ont désormais voix au chapitre sur les sujets liés à l’environnement. Plusieurs syndicats se mobilisent dans ce sillage pour faire émerger...

Larry Fink PDG BlackRock oBlackRock

Larry Fink, PDG de Blackrock, défend un nouveau capitalisme "des parties prenantes"

Dans sa traditionnelle lettre annuelle aux dirigeants d'entreprises, le patron du premier gestionnaire d'actifs au monde les incite à "s'engager auprès de leurs principales parties prenantes pour répondre à leurs attentes". Pour le "roi de Wall Street", seules les entreprises qui sauront s'adapter à...