Publié le 02 septembre 2021

ENVIRONNEMENT

Climat : l'ex-cheffe du climat de l'ONU rappelle à l'ordre les grands financiers des États

Les fonds souverains mondiaux sont de mieux en mieux dotés. Selon une étude, ces structures qui investissent de l’argent public cumulent plus de 10 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion. Mais pour l’ancienne figure du changement climatique de l’ONU Christiana Figueres, leur taille gigantesque n’est pas suffisamment mise à profit pour enrayer le changement climatique.

Christiana Figueres UNCC
Christiana Figueres, ancienne secrétaire exécutive de la convention-cadre de l'ONU sur le climat, estime que les fonds souverains doivent accélérer leurs mesures pour enrayer le réchauffement climatique.
@UNCC

[Mis à jour le 02/09/2021] Les fonds souverains mondiaux accumulent de plus en plus de capitaux. Selon Global Sovereign Wealth Fund, l’indicateur qui suit les fonds souverains, ils viennent tout juste de dépasser les 10 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion. Un record dont les États devraient se féliciter… Mais Christiana Figueres, l’ancienne secrétaire exécutive de la convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique, est loin de se réjouir.

Dans une interview au site Bloomberg, elle s’inquiète des pratiques de ces grandes institutions qui investissent des fonds publics dans l’économie. "Les préoccupations des fonds souverains sur le changement climatique se sont jusqu’à maintenant beaucoup concentrées sur la gestion du risque climatique et sur l’exploitation des opportunités résultant de la transition bas carbone. Étant donné la gravité de la crise climatique, ce n’est plus suffisant", affirme Christiana Figueres.

La raison de cette inquiétude de la part de Christiana Figueres tient à l’influence dont bénéficient ces institutions financières, en raison de leur taille. Global SWF recense ainsi 151 fonds qui détiennent au total 10 185 milliards d’actifs. Le plus important d’entre eux est le fonds souverain norvégien (Norges Bank Investment Management) qui cumule 1365 milliards d’euros d’actifs à lui seul. Le suivant, China Investment Corporation (CIC) détient 1222 milliards de dollars d’actifs sous gestion.

Seul un tiers dispose d’une stratégie climat

Beaucoup d’entre eux prennent cependant en compte les problématiques posées par le changement climatique. Selon une enquête menée par le Forum international des fonds souverains (IFSW), 93 % d’entre eux le voient comme un risque et une opportunité pour leurs portefeuilles et 88 % déclarent le prendre en compte dans leurs processus d’investissement. Mais avec de grandes disparités dans leurs méthodologies… Seuls un tiers des répondants à l’étude de l’IFSW déclarent avoir formalisé une stratégie climatique et un peu plus d’un tiers ont fixé à leurs équipes d’investissement des objectifs climatiques.

Le fonds norvégien fait partie des pionniers en la matière. Alors qu’il tire son argent de l’industrie pétrolière du pays, il a décidé de réduire ses investissements dans les énergies fossiles et d’augmenter sa participation aux énergies renouvelables. En France, la banque publique d’investissement Bpifrance a de son côté annoncé début 2020 vouloir devenir une banque du climat, en mettant en place avec la Banque des territoires un plan d’investissement de 40 milliards d’euros pour verdir l’activité des entreprises et des collectivités territoriales.

Malgré ces initiatives, l’ancienne diplomate des Nations unies pousse les fonds souverains à ne pas seulement rechercher les profits possibles en raison du changement climatique, mais également à transformer leurs modèles d’investissement pour véritablement décarboner leurs portefeuilles. Le Forum des fonds souverains conseille à ses membres en premier lieu d’adopter une stratégie concernant le changement climatique, mais aussi de muscler leur expertise sur la question, à la fois en recrutant de nouveaux talents et en formant leurs managers et administrateurs.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

Glencore, Anglo American... Le fonds souverain Norvégien met le secteur minier sur sa liste noire

En renforçant ses critères d’exclusion du charbon, le fonds norvégien, très engagé sur la lutte contre le réchauffement climatique, vient de classer les grandes entreprises minières au même rang que les électriciens et les pétroliers les plus émetteurs. Ainsi, Glencore et Anglo American se...

Sortie des fossiles : Le fonds norvégien obtient le feu vert du parlement pour verdir ses investissements

Le fonds souverain norvégien va pouvoir renforcer sa stratégie d’exclusion des énergies fossiles. Le parlement a voté les propositions faites par le ministère des Finances d’exclure les entreprises productrices de pétrole et gaz et de durcir les seuils d’exclusion du charbon. Annoncées au...

Huit gérants d’actifs internationaux s’associent aux fonds souverains pour orienter la finance vers le climat

Emmanuel Macron a de nouveau réuni les plus grands fonds d’investissements internationaux à l’Élysée pour les inciter à financer la lutte contre le réchauffement climatique. Huit gérants d’actifs, représentant 15 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion, ont décidé de rejoindre la...

Banque du climat : 40 milliards pour transformer l’économie en quatre ans

Rénovation thermique des bâtiments, mobilités durables, développement des énergies renouvelables, accélération des innovations vertes… Bpifrance et la Banque des territoires ont développé un plan climat de 40 milliards d’euros, sur quatre ans, pour accélérer la transition écologique des...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Climate finance day activistes Eric PIERMONT AFP

Climate Finance Day (2015-2021), histoire d’une époque qui s’achève

Depuis 2015, la place financière de Paris organise un événement annuel en lien avec les COP sur le climat : le Climate Finance Day. À vocation internationale, il réunit des dirigeants de grandes institutions financières pour qu’ils y fassent des annonces sur leurs engagements de lutte contre le...

Froid texas Ron Jenkins GETTY IMAGES NORTH AMERICA Getty Images via AFP

Le coût des catastrophes naturelles atteint des sommets... et inquiète les assureurs

Les événements climatiques du premier semestre 2021 auront causé près de 40 milliards de dollars de dommages assurés, selon une étude de Swiss Re. L’enchaînement de tempêtes, inondations, grêle, etc., en raison du dérèglement climatique fait monter le prix de ces catastrophes naturelles, qui...

Paiement monnaie CCO

Le jour où les citoyens ont imposé les monnaies locales en Europe

Dans les années 2020, les citoyens ont décidé de reprendre en main la finance, en se réappropriant leur monnaie. Les systèmes de paiement locaux se sont multipliés, puis généralisés, au point qu’en 2033, les banques centrales ont décidé d’intervenir pour valider et régulariser les monnaies locales....

Banque centrale europenne Christine Lagarde Martin Lamberts ECB

La Banque centrale européenne va prendre en compte la surchauffe climatique

Dôme de chaleur en Amérique du Nord et gouttes froides en Europe matérialisent le risque climatique. Il pèse sur les entreprises sans qu’on sache très bien comment, à l’exception du secteur pétrolier. Pour le savoir la Banque centrale européenne dirigée par Christine Lagarde a annoncé, à la surprise...