Publié le 25 septembre 2018

FINANCE DURABLE

Reporting climat : une sénatrice démocrate veut traduire les recommandations de la TCFD dans le droit américain

Mi-septembre, la sénatrice démocrate, Elizabeth Warren, a déposé un texte inattendu. Il obligerait les entreprises cotées à rendre public leur exposition au risque climat et les stratégies mises en œuvre pour y faire face. Un texte qui va dans le sens de ce que préconise la TCFD, la task force internationale de référence sur la publication des risques financiers liés au climat. Mais qui est loin de plaire aux Républicains, qui dirigent le Congrès…

Elizabeth Warren, sénatrice américaine démocrate en vue, vient de déposer une proposition de loi demandant plus de transparence aux entreprises cotées sur les risques économiques et financiers liés au climat.
@EdwardKimmel

Apple, ExxonMobil ou JP Morgan... Ces grandes entreprises devront-elles bientôt rendre publiquement des comptes sur les conséquences du changement climatique pour leur business model ? C’est ele sens de la proposition déposée vendredi 14 septembre par la sénatrice Elizabeth Warren, l’une des candidates possibles du parti démocrate en 2020.

Utiliser les forces du marché pour la transition

S’il venait à être adopté, le Climate Risk Disclosure Act mandaterait l’autorité des marchés financiers américain, la SEC, pour établir des règles de transparence sur les risques climatiques destinées aux sociétés cotées américaines. Celles-ci devraient publier leurs émissions de gaz à effet de serre directes et indirectes et tous les actifs liés aux énergies fossiles qu’elles détiennent ou gèrent. Elles devraient aussi préciser les effets du changement climatique sur la valorisation boursière de l’entreprise et les stratégies mises en place pour faire face aux risques physiques et de transition.

"Notre loi va utiliser les forces du marché pour accélérer la transition des énergies fossiles vers les énergies plus propres", assure Elizabeth Warren. "Le changement climatique est un danger réel et actuel. Il va avoir un énorme impact sur la valeur des actifs des entreprises. Les investisseurs ont besoin de plus d’information sur les risques climatiques pour prendre les bonnes décisions. Si nous n’agissons pas, ce sera une catastrophe mondiale bien pire que la crise financière de 2008", ajoute la sénatrice du Massachussetts.

Passer l'épreuve du Congrès

Le texte s’inscrit dans une tendance mondiale à plus de transparence sur le sujet. Il permettrait notamment de répondre aux recommandations de la TCFD. Cette task force sur la transparence financière des risques climatiques a été mise en place en 2015 à l’initiative du G20. Elle est dirigée par Michael Bloomberg, autre candidat démocrate potentiel dans la course à la Maison Blanche en 2020.

La proposition est aussi soutenue par une trentaine d’ONG (Greenpeace, Sierra Club, Natural Resources Defense council) et d’investisseurs (Trillium Asset Management, JSA Financial group ou Clean Yield Asset Management). "Cette loi est une étape nécessaire pour garantir que les parties prenantes aient accès aux informations dont ils ont besoin pour atténuer de façon adéquate les risques financiers, physiques et judiciaires liés au climat dans leurs investissements".

Il faudra cependant passer l’épreuve du vote au Congrès. Une institution dominée par les Républicains, qui contrôlent le Sénat, la Chambre des députés et la Maison blanche. Or ceux-ci sont loin de partager les vues de la démocrate. Selon Marc Morano, un des anciens députés républicains, aujourd’hui éditeur du site climatosceptique ClimateDepot.com, et interviewé par Fox News, une telle loi donnerait au gouvernement et à la SEC des pouvoirs leur permettant de poursuivre les entreprises et de "les conduire à la faillite".

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

237 entreprises endossent les recommandations de la TCFD sur le reporting climat

20 des 30 plus grandes banques au monde, 8 des 10 des principaux investisseurs, les plus gros fonds de pension et assureurs... En tout, 237 entreprises s'engagent à implémenter les recommandations de la TCFD, la Task Force sur la transparence financière sur le climat du G20. Reporter sur...

Les investisseurs de Climate 100+ mettent sous surveillance 61 nouvelles entreprises dont Air France, Saint Gobain et Renault

Une soixantaine d'entreprises ont vu leur nom ajouté à une liste des sociétés les plus émettrices de gaz à effet de serre de la planète. Elle est établie par près de 300 investisseurs de l’initiative Climate 100+. Cette dernière a pour but d’accompagner les plus grandes entreprises...

Climat, pétrole et actionnaires : le test Shell

L'Assemblée Générale de Shell du 22 mai va être le théâtre d'un bras de fer entre les actionnaires qui veulent pousser la compagnie vers une stratégie climatique compatible avec l’Accord de Paris et ceux qui ne veulent pas s’opposer aux dirigeants du groupe pétrolier. Le score de la...

Les députés profitent de la loi Pacte pour traduire les engagements gouvernementaux sur la finance verte

"La finance sera verte ou ne sera pas", assénait en décembre 2017 le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, lors du Climate Finance Day. Un peu moins d’un an plus tard, l’examen de la loi Pacte donne l’occasion de traduire ces déclarations en actes législatifs. Une série d’amendements,...

Finance durable : les nouvelles règles du jeu en Europe

La Commission européenne a publié, le 24 mai, les premiers textes visant à transformer en profondeur les pratiques financières au sein de l’Union avec l’objectif affiché de "lutter contre le changement climatique tant qu’il en est encore temps" et de mettre les capitaux au service des...

Reporting climat : les grands investisseurs français se mobilisent

L’article 173 de la loi de transition énergétique française oblige les sociétés d’assurance, de prévoyance, de retraite et de protection sociale d’informer sur la gestion des risques climat. Une première mondiale. Dans une étude publiée le 28 novembre, Novethic a analysé dans le détail la...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

[Investir près de chez vous] L’épargne fait son retour à la terre

Comme une forme de retour à la terre… Il est possible de donner du sens à son épargne en finançant des projets d’agricultures durables. L’association Terre de Liens permet aux Français d’aider à acheter des terres agricoles pour y installer des fermiers. Le crowdfunding permet, lui, de développer de...

Panneaux solaires Pixabay

[Investir près de chez vous] Le crowdfunding rend accessible l’investissement direct dans les énergies renouvelables

Le financement des énergies renouvelables passe de plus en plus par le crowdfunding. Un moyen pour les épargnants de voir, concrètement, à quoi sert leur épargne et de financer en direct l’économie verte. Cette semaine, Novethic fait le tour des solutions qui permettent d’épargner de manière verte...

Epidemie Ebola OMS

Ebola : La Banque mondiale est incapable de débloquer les fonds pour lutter contre l’épidémie

Alors que l’épidémie d’Ebola se propage en République Démocratique du Congo (RDC), la Banque Mondiale suscite des interrogations car elle n’est pas en mesure de débloquer les fonds d’urgence levés sur les marchés précisément pour circonscrire une situation de pandémie.

Foret Pixabay

[Investir près de chez vous] EcoTree fait pousser des arbres avec votre épargne comme engrais

Vous n’avez pas les moyens de vous acheter une forêt ? Les trois jeunes fondateurs d’Ecotree démocratisent cet investissement réputé très traditionnel. Ils achètent des forêts en France, les gèrent de manière durable et proposent aux épargnants d’acheter un ou plusieurs arbres en échange d’un...