Publié le 18 décembre 2018

ENVIRONNEMENT

ArcelorMittal accusé d'atteinte grave à l'environnement et à la santé dans son usine de Fos-sur-Mer

ArcelorMittal est à nouveau assigné en justice pour pollution à Fos-sur-Mer. Le groupe sidérurgique, déjà condamné plusieurs fois pour déversement de substances nuisibles, n'a pas pris les mesures nécessaires pour endiguer le problème, assure France Nature Environnement, à l'origine de l'assignation. Dans cette zone, les habitants ont trois fois plus de cancers que la moyenne nationale. 

Depuis 2010, à Fos Sur Mer, "des dépassements récurrents et importants des émissions d’oxyde d’azote (Nox), de dioxyde de soufre (SO2), des poussières ou de benzène". France Nature Environnement accuse Arcelor Mittal. (photo d'illustration)
©CC0

36. C’est le nombre d’infractions aux législations sur la protection de l’environnement que le groupe sidérurgique ArcelorMittal aurait commis dans son usine de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) depuis 5 ans. Un calcul réalisé par l’association France Nature Environnement (FNE) qui vient d’assigner le géant européen devant le tribunal de grande instance d’Aix-en-Provence.

Déjà plusieurs condamnations d'ArcelorMittal à Fos-sur-Mer

"Déjà en 2013, les associations avaient obtenu la condamnation d’ArcelorMittal Méditerranée, pour pollution des eaux et non-respect des règles préventives en matière d’émissions de polluants dans l’air", explique Nathalie Chaudon, directrice de FNE Provence-Alpes-Côté d’Azur, "Cinq ans plus tard, la situation n’est toujours pas satisfaisante. Ce n’est pas normal pour un grand groupe comme celui-ci, et on s’interroge vivement sur la capacité de l’Etat à faire respecter ses propres décisions".

ArcelorMittal a déjà été condamné plusieurs fois pour déversement de substances nuisibles. Selon les informations du Monde, les inspecteurs de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) constatent depuis 2010 "des dépassements récurrents et importants des émissions d’oxyde d’azote (Nox), de dioxyde de soufre (SO2), des poussières ou de benzène". Ces rejets dépassent certaines fois 110 % des valeurs limites autorisées.

Trois plus fois de cancers dans la zone 

Face à ce constat, FNE demande le démarrage immédiat des travaux pour une mise en conformité. "Il n'y a pas d'activité humaine -industrielle ou autre- sans impact sur l'environnement", se justifie ArcelorMittal dans un communiqué. La société assure que son objectif est "d’être à 100 % conformes avec les normes européennes en vigueur, qui sont de plus en plus exigeantes", ajoutant, "les investissements environnementaux représentent 40 à 50 % des investissements réalisés sur le site ces dernières années, soit plus de 100 millions entre 2012 et 2017".

Fos-sur-Mer est une des villes les plus polluées de France. Elle abrite plusieurs sites industriels de pétrochimie, raffinerie, incinérateur, sidérurgie, etc. En 2017, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) affirmait même dans une étude que le taux de cancers dans la ville était trois plus élevé que dans le reste de l’Hexagone. Les habitants de la zone ont porté plainte, le 9 novembre dernier pour "mise en danger de la vie d’autrui". 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

Business de l air nuage entreprises pollution

Business de l'air : contre la pollution, ces entreprises vendent de l'air pur

C'est un véritable marché : l'air. Des bars à oxygène en plein pic de pollution à New Delhi, des bouteilles remplies de l'air pur des hautes montagnes... Certaines entreprises n'hésitent pas à jouer sur les peurs de la population face à la détérioration de l'atmosphère urbaine, sans aucune garantie...

Crime ecocide protection environnement terre pixabay

Rejetée par le gouvernement, la reconnaissance du crime d’écocide est loin d'être enterrée

Le 12 décembre dernier, à la veille de la clôture de la COP25, les députés français ont rejeté la reconnaissance du crime d’écocide dans le droit pénal. Mais les débats dans l'hémicycle ont fait apparaître un réel intérêt pour le sujet de façon transpartisane. Un rapport doit par ailleurs être rendu...

Incendie Lubrizol Philippe LOPEZ AFP

Trois mois après un gigantesque incendie, le site Seveso de Lubrizol redémarre

En septembre dernier, un incendie sur l’usine Seveso de Lubrizol avait émis une fumée noire sur Rouen et ses alentours. Alors que l’enquête est encore en cours sur l’origine du feu, la préfecture a autorisé la réouverture du site.

Incendies forets reserve pixabay

Écocide : nouvelle tentative pour faire entrer le crime contre l’environnement dans le code pénal français

Les atteintes aux écosystèmes n'ont jamais été reconnues comme un crime dans le droit international. Mais des députés socialistes poussent en ce sens. Ils ont déposé une proposition de loi visant à reconnaître dans le code pénal français le crime d'écocide, contre l'environnement. Ce serait une...