Publié le 12 mai 2018

ENVIRONNEMENT

[VIDEO] Une barrière pour dépolluer un vortex de déchets plastiques deux fois plus grand que la France

80 000 tonnes. C'est le poids du vortex de déchets plastiques, le Great Pacific Garbage Patch, situé dans le Pacifique Nord. C'est à cet endroit que plusieurs "Ocean Cleanup", des machines inventées par un jeune néerlandais, vont être déposées. Ces barrières flottantes ont pour mission de récupérer les déchets de cette zone. En 5 ans, le vortex pourrait avoir réduit de moitié. 

Une des barrières de dépollution de CleanUp va être lancée en juillet dans la Baie de San Francisco.
©The Ocean Cleanup

On l'appelle le septième continent de plastique. Le Great Pacific Garbage Patch (GPGP) est un immense vortex de déchets plastiques situé entre la côte californienne et l'île d'Hawaï dans le Pacifique Nord. Il contient selon les chercheurs plus de 80 000 tonnes de débris. Sa taille équivaut à un territoire deux fois plus grand que la France.

Plusieurs barrières de 1 à 2 kilomètres

Pour la première fois depuis sa découverte en 1997, une équipe va s'attaquer massivement à ce vortex, affirme le journal The Independent. À sa tête, Boyan Slat, un néerlandais qui a créé en 2012, lorsqu'il était encore étudiant, The Ocean Cleanup. Une machine, sous forme de barrière, qui permet de nettoyer les océans de la masse de déchets plastiques.

Plusieurs barrières d'une longueur jusqu'à 2 kilomètres vont être créées. Le premier barrage, de 600 mètres, va être constitué de 51 tubes mis bout-à-bout en polyéthylène pour assurer la flottaison. En dessous de ces flotteurs, une sorte de filet va permettre de récolter les déchets plastiques tout en permettant à la faune aquatique d'y échapper. L'atout de ce barrage : être très amovible et bouger en fonction des courants marins tout en étant attaché à des ancres flottantes situées à 600 mètres de profondeur.

Diviser par deux le vortex en 5 ans 

"Pour attraper le plastique, il faut agir comme le plastique", explique Boyan Slat. "Nos tests montrent qu'un déploiement de ce système de nettoyage à grande échelle pourrait nettoyer 50 % du Great Pacific Garbage Patch en 5 ans", affirme-t-il. Il espère ainsi capturer plus de 40 000 tonnes de débris.

 

 

 

Une première portion de 120 mètres de long va être testée dans les semaines qui viennent dans la Baie de San Francisco en Californie.

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Déchets

Electroniques, toxiques, plastiques, les déchets s’accumulent de façon vertigineuse sans qu’ils soient traités de façon adaptée. Tri, collecte, recyclage et réduction sont les différentes formes de lutte contre cette pollution envahissante.

Jean Bouteille 01 01

Les alternatives au plastique font exploser la consommation d’eau

Une nouvelle étude du WWF et du cabinet EY a passé au crible un panier de produits ne contenant que des alternatives aux emballages en plastique. Si le bilan carbone est bien meilleur, la consommation d'eau quant à elle explose de + 169 %. En cause, le système des consignes qui nécessite d'être...

Retour a l envoyeur dechets thailande

La Thaïlande renvoie aux touristes les déchets laissés dans ses parcs naturels

Retour à l'envoyeur. Exaspérée par la quantité de déchets laissés par les touristes dans ses parcs naturels et ses plages, la Thaïlande renvoie désormais aux voyageurs leurs détritus. Et c'est le ministre de l'Environnement en personne qui a commencé à empaqueter les colis alors qu'il a annoncé...

Plastique dechets mer caraibe caroline power photography

[Science] La quantité de déchets plastique dans les océans devrait tripler d’ici 20 ans

Des chercheurs s'intéressant à la pollution plastique estiment, dans une nouvelle étude publiée dans la revue Science, qu'en suivant la trajectoire actuelle, le déversement des déchets plastiques dans les océans devrait atteindre 29 millions de tonnes en 2040, soit trois plus qu'aujourd'hui. Au...

Dechets plastique pixabay 01

L’Afrique, prochaine "plaque tournante" des déchets plastiques provenant des États-Unis

Alors que l'Asie, à l'instar de la Chine qui était encore il y a deux ans la première destination mondiale du recyclage, ne veut plus être la poubelle des déchets plastiques mondiaux, les industriels du secteur jettent désormais leur dévolu sur l'Afrique. Dans le cadre d'un nouvel accord commercial...