Publié le 08 juin 2015

ENVIRONNEMENT

Sommet du G7 : vers la fin des énergies fossiles ?

À l’issue du sommet du G7, qui s’est tenu les 7 et 8 juin en Allemagne, les membres des sept pays les plus industrialisés du monde ont annoncé par la voix de la chancelière allemande, Angela Merkel, la décarbonation complète de l’économie mondiale "au cours de ce siècle". Avec deux objectifs précis : une réduction des émissions de 40 à 70% et la transformation du secteur de l’énergie d’ici 2050. Mais la question du financement climatique reste entière.

Les chefs d'États du G7 avec leurs homologues de pays émergents en pointe dans la lutte contre le réchauffement climatique.
Bundesregierung / Gootschalk

Pour les acteurs financiers, le signal est fort : "Les pays du G7 ont annoncé aux investisseurs et aux entreprises que la décarbonation de l’économie allait avoir lieu pendant ce siècle. C’est le signal dont nous avons urgemment besoin pour catalyser l’action climat" se félicite Nigel Topping.

Le président de la coalition d’organisation "We Mean Business" avait lancé un appel au G7 en ce sens avant la tenue du sommet : "Aujourd’hui, pour la toute première fois, les membres du G7 se sont ralliés derrière l’objectif à long terme de la décarbonation de l’économie mondiale. Cet objectif montre aux entreprises et aux marchés financiers que les meilleurs rendements seront dorénavant générés par les technologies bas carbone", renchérit Jennifer Morgan, directrice du Global Climate Program au World Resources Institute.    

 

Après l'engagement de principe, des mesures concrètes attendues

 

De quoi s’agit-il précisément ? Les membres du G7 reconnaissent que l’augmentation de la température globale de 2°C d’ici la fin du siècle est une limite à ne pas franchir. Afin d’y parvenir, ils se fixent une échelle de réduction de leurs émissions (entre 40 et 70%, conformément aux recommandations des scientifiques du GIEC) via la transformation du secteur de l’énergie d’ici 2050. Ils se sont également prononcés en faveur de règles climatiques juridiquement contraignantes, un élément clé dont dépend la réussite de la COP 21 en décembre à Paris.

"Concrètement, cela signifie que les pays du G7 vont devoir élaborer des plans très agressifs pour parvenir à remplir l’objectif des 100% d’énergies renouvelables d’ici 2050" explique Célia Gautier, du Réseau Action Climat. Et que la France, pays hôte de la COP 21, revoit son plan carbone : "L’État français doit balayer devant sa porte. Les deux entreprises dont il est le principal actionnaire - Engie et EDF - continuent à investir massivement dans le charbon à l’étranger. Et ces deux entreprises sponsorisent la conférence climatique de Paris. Il en va de la responsabilité de François Hollande de faire en sorte que ces deux entreprises se désinvestissent du charbon."  

 

Un financement climatique encore flou

 

Si l’annonce de la décarbonation de l’économie mondiale a fait l’effet d’un coup de tonnerre, la déception sur la question du financement climatique est grande : "Les membres du G7 n’ont toujours pas dit comment ils allaient réunir les 100 milliards de dollars par an promis à Copenhague [en 2009, NDLR]. Ils ont échoué à s’engager pour financer le fonds public : il s’agit pourtant d’un point crucial pour que Paris soit un succès" critique Tim Gore, de l’ONG Oxfam.

Célia Gautier relève quant à elle que l’Allemagne est le seul pays du G7 à avoir annoncé une mesure financière concrète, à savoir le doublement de sa contribution financière pour le climat (lors des dialogues de Petersberg le mois dernier). Elle note cependant deux volets intéressants : l’annonce d’une assurance-climat pour les plus démunis et le développement des énergies renouvelables dans les pays africains.

 

Des contradictions persistantes

 

Ces deux annonces restent cependant insuffisantes pour financer les mesures d’adaptation et d’atténuation. Célia Gautier préconise, à l’instar de Nicolas Hulot, l’instauration d’une taxe sur les transactions financières : "Cette taxe, si elle devait voir le jour, répondrait amplement aux besoins financiers climatiques. C’est un instrument aux effets très visibles, et grâce auquel les pays émergents pourraient mesurer le degré d’engagement financier des pays développés. Cette question devrait être l’une des priorités de la France d’ici Paris."

Ces engagements mettent désormais les pays industrialisés face à leurs contradictions, en particulier sur la question des énergies fossiles. Selon un rapport du FMI, rendu public en mai dernier, elles restent massivement subventionnées, puisqu'elles bénéficient annuellement de 5 000 milliards dollars de subventions et d’exonérations fiscales.

Claire Stam
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Anticiper le risque climatique, un pari gagnant pour les investisseurs

Dans l’optique de la COP 21, le cabinet de conseil Mercer s’est penché sur les liens entre changement climatique et investissements. Ses conclusions sont claires : le rendement des investisseurs qui auront anticipé le changement climatique ne sera pas affecté, au moins jusqu’en 2050. Pour...

COP 21 : les citoyens du monde favorables à un accord climatique juridiquement contraignant pour tous les pays

Alors que les délégations des États négocient actuellement à Bonn le futur accord mondial sur le climat, une enquête d’opinion réalisée à l’échelle planétaire par la CCNUCC (Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques) montre qu'après une journée de sensibilisation...

COP 21 : les engagements du Japon ne sont pas à la hauteur de l'urgence climatique

À l'occasion du sommet du G7, qui se tient en Allemagne jusqu'à demain, le Japon a dévoilé ses objectifs de réduction de gaz à effet de serre avant le sommet climatique de Paris (COP 21) qui aura lieu à la fin de l'année. Mais les engagements affichés par le Japon semblent insuffisants au...

G7 : L’Allemagne veut une assurance-climat pour les pays émergents

Comment soutenir les pays émergents dans leurs nécessaires adaptations au changement climatique ? Par la création d’une assurance-climat, répond l’Allemagne, qui vient de débloquer 150 millions d’euros à cet effet. L’initiative de Berlin figurera en tête des priorités lors du prochain...

Conférence climat : les initiatives se multiplient pour mobiliser les citoyens

Qu’est-ce que la COP 21 ? Quels enjeux brasse-t-elle ? Quelles décisions doivent être prises ? Pour avoir une idée de la conscience environnementale des citoyens, une consultation planétaire est lancée le 6 juin, pendant 24h, des îles Fidji à la côte ouest des États-Unis. Plus de 10 000...

Climat : l’OCDE plaide pour plus de cohérence dans les politiques publiques

Alors que l’attention se focalise sur le prix du carbone pour orienter les financements vers une économie bas carbone, il ne faut pas envoyer de signaux contradictoires par le biais de réglementations ou de politiques fiscales pouvant favoriser les émissions de gaz à effet de serre. C’est...

Nicolas Hulot : "le désinvestissement des actifs carbonés est absolument indispensable"

Pour réussir l’accord sur le climat, attendu à Paris en 2015, Nicolas Hulot, insiste sur l’importance de la capacité des États développés à tenir les promesses envers les pays en développement. L'envoyé spécial du président de la République pour la préservation de la planète rappelle aussi...

La ville de Bonn, carrefour mondial de la diplomatie climatique

C'est un fait peu connu et pourtant, Bonn, ancienne capitale de la République fédérale allemande, abrite 18 organisations des Nations Unies et quelque 150 organisations gouvernementales et non-gouvernementales. Parmi celles-ci, le CCNUCC (Secrétariat des Nations Unies pour le climat),...

Climat : qu’attendre de la nouvelle session de négociations de Bonn ?

Du 1er au 11 juin, les négociateurs climatiques se réunissent une nouvelle fois à Bonn, en Allemagne, pour tenter d’avancer sur l’accord international sur le climat attendu à Paris, lors de la COP 21 qui aura lieu en décembre. Plusieurs points de crispation restent à lever sur le partage...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

rivière asséchée Ethiopie Istock piyaset

GIEC : prudence sur le sixième rapport terrifiant sur le réchauffement climatique

Les publications du GIEC sont très attendues, elles sont la boussole de la lutte contre le réchauffement climatique. Un brouillon du sixième rapport, dont la publication est prévue pour début 2022, a fuité dans la presse. Sécheresse, famine, niveau insuffisant de préparation...Les conclusions sont...

Travail ordinateur mooc John Schnobrich sur Unsplash

La transition écologique n'aura plus de secret pour vous avec ce Mooc accessible à tous

C'est une première. Plusieurs acteurs engagés dans la transformation de l'entreprise comme les étudiants du Réveil écologique, l'Observatoire de la RSE ou le Collège des directeurs du développement durable, ont développé ensemble un Mooc dédié à la transition écologique. Le but est que les...

 Golden Lady Justice Bruges Belgium @Emmanuel Huybrechts

La Belgique est condamnée pour sa politique climatique insuffisante

La décision est qualifiée d'"historique". L'Etat fédéral de Belgique et les trois régions du pays (Flandre, Wallonie, Bruxelles) ont été jugés coupables le 17 juin pour "faute" du fait de leur politique climatique insuffisante. La plainte était portée depuis 2015 par une association, Klimaatzaak,...

Les saumons chinook sont touchés par la sécheresse istock @John Fader

Sécheresse : 17 millions de saumons transportés jusqu’à l’océan par camion-citerne en Californie

Les rivières se sont asséchées plus tôt que prévu en Californie. Le débit de l'eau est si faible, que les jeunes saumons chinook ne parviennent pas à rejoindre l'océan, et se retrouvent bloqués dans une eau qui se réchauffe et leur est fatale. Le département de la faune sauvage a organisé le convoi...