Publié le 08 septembre 2015

ENVIRONNEMENT

Climat : l'EPA, le "shadow ministère" de l'environnement américain

L'Agence de protection de l’environnement (EPA) est un organisme public indépendant qui a la responsabilité - déterminante - de créer les réglementations et normes environnementales aux États-Unis. Un acteur souvent relégué au second plan, mais qui est bel et bien le bras armé de Barack Obama dans la perspective de la COP 21, la conférence sur le climat organisée à la fin de l’année à Paris.

Gina McCarthy, souriante lors de sa présentation officielle à la maison blanche par Barack Obama à l'occasion de sa nomination à la direction de l'agence de proctection de l'environnement.
Mandel Ngan / AFP

Mi-juin, quand Ségolène Royal s’est rendue à Washington pour préparer la COP 21, la ministre de l’Environnement française a pris soin de rencontrer Gina McCarthy, la directrice de l’Environmental Protection Agency (EPA). Les deux femmes ont dialogué sur un pied d'égalité.

L'Américaine a assuré à la ministre française que Barack Obama avait une marge de manœuvre suffisante pour s'engager auprès de la communauté internationale. Elle lui a aussi certifié que les États-Unis étaient dans un état d'esprit bien différent du sommet sur le climat de Copenhague, qui s'était achevé sur un échec en 2009.

Pourtant, l’agence de protection de l’environnement américaine reste une administration et n’a donc, théoriquement du moins, pas le pouvoir politique d’un ministère… Mais dans les faits, l’EPA dispose d'un champ d'action déterminant dès qu'on parle de politique environnementale aux États-Unis. 

Dans les faits, il s'agit d'un très discret - mais très efficace - ministère de l'Environnement.

 

Un immense pouvoir réglementaire…

 

En 1970, alors que les politiques environnementales n'en sont qu'à leurs balbutiements, l'EPA est créée par le président républicain Richard Nixon pour coordonner les premiers efforts consentis par les pouvoirs publics. Son rôle : "protéger la santé humaine et l’environnement".

En commandant des études scientifiques et en les diffusant auprès du grand public, l'EPA devient une référence en matière de connaissances environnementales. Mais l'agence a surtout d'immenses pouvoirs de création de normes et de réglementations. Dernier exemple en date : début août, Barack Obama a dévoilé en grande pompe le "Clean Power Plan", la nouvelle réglementation qui prévoit une baisse de 32 % des émissions de CO2 liées à la production d’électricité.

Mais c'est à l'EPA de mettre en œuvre cette politique. Et c’est à l’EPA que le président a demandé de plancher sur une réglementation pour limiter les émissions de CO2 dans le domaine du transport aérien.

 

… qui devient aussi très politique

 

Surtout, l'EPA a la capacité d'agir par voie réglementaire là où Barack Obama ne parvient pas à imposer ses décisions par voie législative, bloqué par un Congrès à majorité républicain. Ce sera notamment le cas pour le Clean Power Plan.

Plus qu'une simple courroie de transmission, l’EPA est donc un vrai bras armé pour le Président. Autant dire que chez les républicains, certains grincent des dents au vu des pouvoirs confiés à cette agence indépendante de tout contrôle démocratique direct (son administrateur est nommé par le Président et confirmé par le Sénat).

Mais "il n'y a pas de problèmes de légitimité. C'est vrai que le président des États-Unis n'est pas celui qui fait les réglementations, mais Gina McCarthy travaille pour le président et il est donc automatiquement responsable des décisions de l'agence", tranche John Coequyt, l'un des directeurs du Sierra Club, une des plus importantes associations écologistes américaines. "D'ailleurs, souligne-t-il, quand l'EPA est la cible de critiques parce qu'elle crée une nouvelle réglementation, ces critiques sont essentiellement soutenues par le secteur des énergies fossiles, qui finance certains élus américains".

Fannie Rascle, correspondante à Washington
© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Bien communiquer sur la COP 21, une gageure

Comment communiquer de façon efficace sur la Conférence climat de Paris ? C’est l’une des questions que se sont posés les participants de l’Université d’été de la communication et du développement durable, qui a réuni à Bordeaux plus d’une centaine de praticiens d’entreprises, d’ONG ou de...

COP 21 : des avancées encourageantes, des ambitions insuffisantes

L’avant-dernier round des négociations climatiques avant la COP 21 s'est achevé à Bonn sur un optimisme prudent. Optimisme de voir les délégués aboutir à un texte de négociation d’ici le 30 novembre, un impératif si la communauté internationale veut sceller un accord universel capable de...

À trois mois de la COP 21, le RAC réclame à la France une exemplarité climatique

À 88 jours de la COP 21, le Réseau Action Climat (RAC) a décidé de hausser le ton. Sa directrice, Morgane Creach, estime que la France "est en retard dans tous les domaines de la transition énergétique". Cinq ONG environnementales - WWF, OXFAM, les Amis de la Terre, Greenpeace et la FUB -...

COP 21 et contributions INDC : vers un réchauffement de 3°C ?

Charbon : un risque pour les investisseurs selon Standard & Poor’s

Le charbon peut constituer un investissement risqué. C’est ce qu’affirme l’agence de notation Standard & Poor’s dans un rapport publié fin août. En cause : la demande, plus faible que prévue, qui va continuer à décliner et la montée en puissance du débat sur le réchauffement climatique...

Protocole de Kyoto : comment une partie du dispositif a échoué à réduire les émissions de gaz à effet de serre

Une étude de l’Institut de Stockholm pour l’Environnement (SEI), publiée lundi 24 août, révèle que le mécanisme de la Mise en œuvre Conjointe (MOC) du protocole de Kyoto n’a pas forcément réduit les émissions de gaz à effet de serre (GES). Le SEI estime en effet que la différence entre les...

Désinvestissement des énergies fossiles : le mouvement prend de l'ampleur

L'ONG Go fossil free continue de mener la bataille du désinvestissement des énergies fossiles à travers le monde, en appelant les fonds universitaires, les fonds de pension ou les fondations à exclure de leurs portefeuilles les entreprises engagées dans les énergies fossiles. Le 1er...

Éthique et partage, le premier fonds français qui exclut les énergies fossiles

"Éthique et partage" est l’un des premiers fonds éthiques français. Il vient d'annoncer qu’il exclurait désormais les énergies fossiles. Cette annonce, une première en France, symbolise l’émergence d’un mouvement de désinvestissement des entreprises les plus nuisibles pour le climat. Pour...

COP 21 : la pression monte à 90 jours du sommet climatique de Paris

"Nous n’avons plus de temps à perdre". À moins de 100 jours de la conférence onusienne sur le climat, qui se tiendra à Paris à partir du 30 novembre, c’est ce qu’est venu marteler Ban Ki Moon, secrétaire général des Nations Unies, lors d’un déplacement dans la capitale le 26 août. Les...

Aux États-Unis, 10 ans après Katrina, la renaissance "durable" de la Nouvelle-Orléans

Le 29 août 2005, l'un des ouragans les plus puissants de l'histoire américaine s'abat sur La Nouvelle-Orléans. Bilan : plus de 1 800 victimes et plus de 150 milliards de dollars de dégâts. Sur les ruines de cette catastrophe, une nouvelle génération d'entrepreneurs est née. Elle se situe...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Tudiants grandes ecoles pollution 02

Polytechnique, AgroParisTech, ENS… Quand les futures élites claquent la porte

Après la vidéo virale des "ingénieurs qui bifurquent" d'AgroParisTech appelant leurs camarades à "déserter", c'est au tour des Écoles normales supérieures de se mobiliser pour que "la pratique scientifique" s'aligne sur "les enjeux impérieux de ce siècle", à savoir l'urgence écologique et sociale....

Canicule chaleur extreme pakistan AAMIR QURESHI AFP 01

Pakistan, Mexique, Égypte… Le monde suffoque sous des températures extrêmes

+51°C au Pakistan, +48°C au Mexique, +46°C en Égypte. Partout dans le monde, des températures historiques sont enregistrées, menaçant la santé humaine, l’approvisionnement en eau, les récoltes futures et même la biodiversité, qui ne résiste pas à une chaleur si accablante. Du côté de l’Hexagone, un...

Elisabeth borne premiere ministre matignon investiture CHRISTIAN HARTMANN POOL AFP

Ces chantiers écologiques qui attendent la nouvelle Première ministre, Élisabeth Borne

La cheffe de gouvernement devra être "attachée à la question sociale, à la question environnementale et à la question productive", a récemment promis le Président qui a multiplié les annonces en matière d’écologie depuis sa réélection. Ces intentions doivent se concrétiser à Matignon mais aussi lors...

Muhammad FAROOQ AFP australie

Inondations, incendies, méga-sécheresse... Quand l'Australie devient inassurable

Frappée de plein fouet par le changement climatique, l'Australie fait face à une "crise d'assurabilité", estiment des chercheurs dans une nouvelle étude. Le prix des assurances des propriétés en zone à risque va exploser les prochaines années, devenant inaccessible pour une grande partie de la...