Publié le 25 juillet 2019

ENVIRONNEMENT

Cet été 2019, l’Arctique est en feu

Des incendies couvrant des centaines de milliers de stades de football sont en train de ravager le Canada, le Groenland, la Sibérie. Ces évènements d’une intensité exceptionnelle sont dus à des périodes chaudes et sèches où un simple éclair fini par embraser des régions entières. Outre les gigantesques quantités de CO2 relâchées, d’autres polluants sont disséminés à travers toute la planète, portés par les vents.

Incendie articque siberie espace earthobservatorynasa
D'immenses incendies ont touché la Sibérie ces dernières semaines en raison de températures élevées.
@EarthObservatoryEarth

C’est un mauvais signe. Depuis le début du mois de juillet, le Nasa Earth Observatory (l’observatoire terrestre de la Nasa) a posté pas moins de cinq séries de photographies montrant des incendies géants en zone Arctique visibles de l’espace… ils se déroulent en Ontario, en Alaska, au Groenland, et dans l’immense Sibérie. Entre mai et octobre, les incendies dans ces régions ne sont pas rares mais ils atteignent cet été 2019 des intensités inédites.

Le Copernicus Atmosphere Monitoring Service (CAMS), service de l’Union européenne, constate que "Au cours des six dernières semaines, (ont été observés) 100 feux de forêt intenses et de longue durée dans le cercle polaire arctique. En juin seulement, ces incendies ont émis 50 mégatonnes de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, ce qui correspond aux émissions annuelles totales de la Suède". L’institut calcule que ces seules émissions représentent plus que tout ce que les incendies dans l’arctique ont relâché entre 2010 et 2018.

Incendie articque Groenland espace @earthobservatorynasa

L'été, le Groenland connaît des incendies géants depuis plusieurs années. @EarthObservatoryNasa

La qualité de l’air du monde entier affecté

Et surtout, l’effet de ces feux immenses va bien au-delà des seules zones incendiées. Ils affectent des régions entières qui sont polluées. "Les feux de forêt brûlent dans 11 régions de la Russie en raison d'un été chaud et sec. Même les régions exemptes de feu en ressentent les effets, car les masses d'air ont propagé les panaches de fumée sur une vaste zone", écrit la Nasa.

"Les feux de forêt émettent différents types de polluants, dont beaucoup peuvent affecter notre santé (…) les humains ne peuvent pas échapper aux dangers de ces incendies ; le vent peut faire voler la pollution à des milliers de kilomètres de sa source, affectant la qualité de l'air dans le monde entier", confirme le CAMS.

Il faut dire que les dimensions de ces feux sont gigantesques. "Certains incendies (en Alaska et Sibérie) ont couvert près de 100 000 terrains de football. En Alberta, au Canada, un feu aurait été supérieur à 300 000 terrains", rapporte le CAMS. En Alaska, il y a eu 400 incendies depuis le début de l’année. L’État américain souffre donc en parallèle de pics de pollution extrêmes.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Un quart des entreprises les plus polluantes ne reportent pas leurs émissions de gaz à effet de serre

C’est un chiffre qui a de quoi inquiéter : un quart des entreprises les plus polluantes au monde ne publient pas d’informations sur leurs émissions de gaz à effet de serre, selon une récente étude commandée par un groupe d’investisseurs. C’est pourtant la première étape indispensable pour construire...

Rennes morts arctique svalvard Siri Uldal Norsk Polarinstitutt

En Arctique, les rennes meurent de faim en raison des bouleversements climatiques

En Arctique, où la température se réchauffe à un rythme deux fois plus élevé qu'ailleurs, les rennes de la région de Svalbard, à 1 000 kilomètres du Pôle Nord, n'arrivent plus à trouver assez de nourriture. Une équipe de chercheurs estiment que 200 animaux seraient morts en raison d'un hiver plus...

[Coup de chaud] Quand le changement climatique enflamme la rue

Longtemps circonscrites aux militants écologistes, les marches pour le climat ont pris une ampleur inédite en France et dans le monde depuis un an. Les populations demandent aujourd’hui des comptes à leurs dirigeants. En 2019, le changement climatique a montré toute sa puissance. Cette semaine...

Energy observer arctique EnergyObserver

Energy Observer, le bateau-laboratoire, navigue en Arctique à "l’épicentre du changement climatique"

Le bateau laboratoire Energy Observer, premier navire capable de produire son propre hydrogène, a rejoint samedi 10 août 2019 l'archipel du Svalbard, en Norvège, dans l'océan arctique. Une étape symbolique de son tour du monde, selon les organisateurs.