Publié le 07 février 2022

ENVIRONNEMENT

-168 % en 2030 : c'est l’objectif climatique que devrait se fixer la France pour faire sa juste part

Pour respecter l’Accord de Paris et limiter le réchauffement à 1,5°C, il faut réduire les émissions de gaz à effet de serre mondiales de 45% d’ici à 2030 par rapport au niveau de 1990. Mais cet objectif ne dit pas qui doit faire quoi. Or, si l'on prend en compte la juste part de chaque État, sa responsabilité historique dans le changement climatique et sa capacité d'action, il apparaît que nos objectifs climatiques devraient être nettement revus à la hausse.

You decide manifestation climat pixabay dmncwndrlch
Pour faire sa "juste part", la France devrait réaliser 2,6 % de l’effort mondial de réduction des émissions en 2030 et revoir totalement sa contribution climatique actuelle.
@pixabay dmncwndrlch

C’est une étude inédite que révèle le Réseau Action Climat. La fédération d’associations s’est interrogée sur la "juste part" de la France dans la lutte contre le changement climatique. Il s’agit de prendre en compte sa responsabilité historique dans les émissions de gaz à effet de serre mais aussi sa capacité d’action en fonction de sa richesse nationale. Or, la France est le 8e pays au monde ayant le plus contribué au changement climatique depuis 1850 et c'est le 5e État le plus riche. De ce fait, pour faire sa "juste part", la France devrait réaliser 2,6 % de l’effort mondial de réduction des émissions en 2030 et revoir totalement sa contribution climatique actuelle.

Alors que l’Hexagone prévoit de réduire ses émissions de 40 % d’ici 2030, les calculs du RAC, qui s’appuie sur la méthodologie du Climate Equity Reference Project, montrent qu’en réalité, la France devrait afficher un objectif de -168 % à l’horizon 2030 ! Cela représente environ 850 millions de tonnes de CO2. Cela semble impossible à réaliser sur le seul plan domestique puisque la France devrait émettre entre 310 et 470 millions de tonnes en 2030. Le rapport propose donc que le pays se fixe un objectif plus réaliste de -65 % d’ici à 2030 (et plus ambitieux que celui de l’UE qui est de -55%) et qu’elle soutienne l’action climatique dans les pays du Sud à hauteur de 400 milliards d'euros d’ici 2030 pour combler l'écart.

Part juste france objectif climatique rac

"Dette climatique"

"La part juste est en réalité une dette climatique. La lutte contre les changements climatiques doit se faire aussi bien sur le plan domestique que sur le plan international et la France, en tant que pays riche historiquement responsable des émissions de gaz à effet de serre doit jouer un rôle beaucoup plus important, et doit montrer l’exemple en plaçant l’équité au cœur de sa politique" explique Aurore Mathieu, Responsable des politiques internationales au Réseau Action Climat.

Le RAC propose d’allouer au moins 8 milliards d’euros par an d’ici à 2025 aux pays les plus vulnérables, dont la moitié pour financer des projets d’adaptation, trop souvent négligés. Il demande aussi qu’au moins 35% de ces financements soient versés sous forme de dons d’ici à 2025. "Actuellement, la France utilise majoritairement des prêts pour financer l’action climatique dans les pays du Sud, mais cet outil est générateur de dettes, alors que beaucoup de pays se retrouvent dans une situation de surendettement, aggravée par la crise du Covid" souligne le RAC.

Enfin, un financement additionnel pour les pertes et dommages, c’est-à-dire les conséquences irréversibles du changement climatique, doit être débloqué afin d’atteindre 36,7 milliards d’ici à 2030. La France s’est pour l’instant engagée à consacrer 6 milliards d’euros par an à l’action climatique d’ici à 2025, dont un tiers spécifiquement consacré aux projets d’adaptation au changement climatique. Et elle n’a actuellement aucun financement additionnel spécifique pour les pertes et dommages.      

Concepcion Alvarez @conce1


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Changement climatique : l’infographie qui montre que les Français sont prêts à changer leurs modes de vie

À l'occasion de la Journée mondiale pour le climat, célébrée ce 8 décembre, Novethic publie une infographie qui montre l'appétence des Français pour le sujet. À l’instar de la Convention citoyenne pour le climat qui avait abouti à des mesures parfois très audacieuses, le baromètre 2021 de...

Changement climatique : le début d’année 2022 est déjà apocalyptique

Des températures extrêmement douces pour un hiver, suivies d'épisodes neigeux brusques et intenses, des précipitations ininterrompues, des milliers de déplacés, l'année 2022 démarre de façon apocalyptique. Aux quatre coins du monde, il ne fait plus de doute que le changement climatique est...

Le Haut Conseil pour le Climat note les progrès de la France, mais ils restent insuffisants

En 2019, la France a réduit ses émissions de 1,9 %. Le Haut Conseil pour le Climat rapporte dans son rapport annuel, publié le 29 juin, des progrès, notamment dans des secteurs clés comme le bâtiment ou l'industrie. Mais ils sont toujours insuffisants pour remplir les objectifs de la...

En 2020, la France a largement respecté son budget carbone, en raison de la baisse d'activité liée au Covid-19

En 2020, la France a respecté sa trajectoire de baisse des émissions, en émettant moins de CO2 que prévu dans ses objectifs. Mais cette bonne nouvelle pour le climat n'est due qu'à la pandémie de Covid-19 qui a mis à l'arrêt l'économie. Le pays est par ailleurs l'un des plus en retard au...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Carte emissions co2 gaz a effet de serre pollution climate trace

Climate Trace : les plus gros émetteurs de CO2 répertoriés sur une carte inédite

Alors que les émissions carbone ne cessent d’augmenter, une initiative imaginée par la coalition Climate Trace vient apporter un nouvel éclairage sur les sites et les secteurs les plus polluants. Répertoriant des dizaines de milliers de données sur une seule et unique carte, ce nouvel outil...

Ministre des tuvalu pieds dans l eau COP26 simon kofe

COP27 : du paradoxe d'accepter de réparer les impacts du changement climatique sans s’attaquer à ses causes

La COP27 sur le climat, qui s'est achevée ce week-end à Charm el-Cheikh, en Egypte, laisse un goût amer. Si elle a effectivement avancé au-delà des espérances sur les pertes et dommages, en créant un fonds dédié, elle a en revanche échoué à s'attaquer aux principales causes du changement climatique,...

Reparations pertes et dommages COP27 MOHAMMED ABEDAFP

COP27 : accord historique sur le financement des pertes et dommages, les pays du Sud enfin entendus

La COP27 de Charm el-Cheikh s'est achevée tard dans la nuit de samedi à dimanche 20 novembre. Les 196 pays présents se sont mis d'accord pour créer un nouveau fonds dédié aux pertes et dommages. Une décision historique. En revanche, les longues tractations de la fin n'ont pas permis d'évoluer sur la...

Cop 27 ouverture JOSEPH EID AFP

COP27 : les cinq principales annonces à retenir

La COP27 de Charm el-Cheikh, en Égypte, doit officiellement se terminer ce vendredi 18 novembre. Mais les négociations promettent de jouer les prolongations tant les avancées ont été lentes au cours de ces deux semaines. En attendant un accord final, qui va se jouer en grande partie sur la prise en...