Publié le 09 septembre 2020

ENVIRONNEMENT

Six initiatives pour engager les entreprises dans la protection de la biodiversité

2020 devait être l’année de la biodiversité, mais l’épidémie de Covid-19 a repoussé l’agenda international à 2021. Comme pour le climat, les entreprises sont appelées à contribuer activement à protéger la nature. La complexité du sujet et l’urgence de la situation demandent de s’y préparer dès maintenant. Tour d’horizon des initiatives qui visent à les mettre en action !

Biodiverste iStock benjamin lourenco
2021 sera l'année de la biodiversité. Toutes les entreprises sont appelées à agir pour sa production. Voici six initiatives pour se lancer !
@benjamin lourenço

1. Évaluer son empreinte avec le Global Biodiversity Score

Mesurer l’empreinte biodiversité des entreprises est une gageure. Plusieurs initiatives ont vu le jour pour tenter de quantifier l’ensemble des impacts d’une entreprise ou d’un portefeuille d’investissement sur la biodiversité à travers l’ensemble de la chaîne de valeur. Le Global Biodiversity Score (GBS) de CDC Biodiversité fait office de pionnier. Une première version a été lancée en mai. Elle s’adresse pour le moment aux grandes entreprises (L’Oréal, LVMH, Suez, Total..) ou investisseurs qui vont ainsi  pouvoir "mettre en évidence des actions visant à réduire efficacement les pressions sur la biodiversité".

2. Comprendre les interactions entre la nature et l’économie avec la fresque de la biodiversité

Pour mieux appréhender la complexité de la biodiversité dans le contexte de l’entreprise, un collectif d'indépendants, de la Fresque du climat et Deloitte Développement durable* ont créé un atelier participatif et pédagogique, décliné en version digitale depuis la crise du Covid-19. Il est conçu sur la base des conclusions du rapport de l’IPBES (Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité), la référence en la matière et permet en deux heures de comprendre ce que recouvre la biodiversité, les causes de son érosion et leurs conséquences. Il dessine aussi des solutions économiques concrètes et pragmatiques.

3. Se transformer avec le défi biodiversité d’Engage

Dix mois pour mieux intégrer la biodiversité à sa stratégie d’entreprise. C’est le défi que lance la plateforme Engage à dix PME. Les entreprises, sélectionnées par un jury sur dossier et motivation, bénéficieront d’un accompagnement de l’association mais aussi d’experts (biologistes, économistes, dirigeants d’ONG…). L'objectif est d'engager l’entreprise dans un projet transformateur, souligne Jérôme Cohen, le président d’Engage. Le défi donnera lieu à une campagne de sensibilisation plus large envers les entreprises lors des grands événements de la biodiversité de 2021. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 14 septembre.

4. Intégrer la biodiversité dans son modèle comptable avec la méthode Care

Juger la soutenabilité de l’entreprise grâce à la comptabilité, c’est l’objectif de la méthode Care. Elle est expérimentée par plusieurs entreprises en région PACA et fait l’objet de recherches dans le cadre de la chaire "Comptabilité écologique", portée par la Fondation AgroParisTech. Elle est soutenue par des entreprises comme LVMH qui va tester la méthode sur sa maison Moët Hennessy. Le principe : intégrer aux normes comptables classiques les défis environnementaux et sociaux auxquels l’entreprise est confrontée mais aussi les actions qu’elle doit mener pour y répondre.

5. Financer sa démarche avec des fonds dédiés

À la fin des années 2000, Danone innovait en lançant son fonds Livelihoods pour restaurer les écosystèmes dégradés, combattre le changement climatique, et développer les économies locales. Ajourd’hui, ce fonds s’est transformé et a accueilli de nouvelles entreprises qui investissent dans des projets de régénération. L’Oréal, Kering ou Unilever viennent de créer fonds pour permettre à leurs chaînes d’approvisionnement de se transformer et protéger des écosystèmes sensibles et menacés. Les sommes sont conséquentes : celui d’Unilever est doté d’un milliard d’euros.

6. Rejoindre Act4Nature-Entreprises engagées pour la nature

Rien de tel que de faire partie d’une coalition pour se motiver. C’est pour cela qu’Entreprise pour l’environnement (EPE) et les fédérations patronales ont créé Act4Nature. Les entreprises de toute taille sont invitées à se joindre à l'initiative ACT4Nature-Entreprises engagées pour la Nature qui travaille aussi de concert avec l'Office français de la biodiversité. Pour les plus grandes entreprises, c'est la coalition One planet Business for Biodiversity emmenée par Danone qui ambitionne de faire évoluer les chaines d’approvisionnement.

Béatrice Héraud, @beatriceheraud  

 

 

* La fresque du climat a été développée par un collectif composé de Géraldine Vuillier, Geoffrey-Edouard Vuillier, Charles Sirot, Cédric Rindenbach (Fresque du Climat) et Deloitte Développement Durable


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Bientôt un outil standardisé pour mesurer l'impact sur la biodiversité des institutions financières et des entreprises

Face à la dégradation rapide des espèces, des acteurs financiers et des entreprises travaillent sur des outils de mesure standardisés pour évaluer leurs impacts en matière de biodiversité. À l’occasion de la COP14 sur la biodiversité à Sharm-El-Sheikh, CDC Biodiversité et des investisseurs...

Pas de relance économique sans prise en compte de la biodiversité

Alors que la pandémie de Covid-19 bouscule l’agenda politique de la biodiversité, les entreprises ne doivent pas attendre pour agir, estime la coalition internationale Business for Nature. Dans une lettre, celle-ci enjoint les patrons à prendre en compte la nature dans leur plan de relance...

[Vive la biodiversité] La nature, socle de l’économie

Coûteuse la protection de la nature ? Peut-être. Mais sa destruction causerait une perte inestimable, même d’un point de vue strictement économique. 40 % de notre économie repose sur les services fournis par la nature. La sauvegarder est donc une nécessité pour les entreprises. Mieux, en...

[Vive la biodiversité] Des fonds pour sauvegarder la nature !

Alors que la perte de biodiversité s’accélère, il est de plus en plus nécessaire de flécher les investissements vers des pratiques de production plus respectueuses de la nature. Jusqu’à présent pourtant, ceux-ci restaient l’apanage des Institutions publiques. Cependant, entreprises et...

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Tourterelle des bois flickr CC0

[Bonne nouvelle] Après la chasse à la glu, la chasse à la tourterelle est elle aussi suspendue

Après la chasse à la glu, la chasse à la tourterelle des bois a elle aussi été suspendue. Mais c'est le Conseil d'État qui l'a décidé, contre l'avis du gouvernement, qui avait autorisé pour la saison l'abattage de près de 18 000 oiseaux pourtant classés comme vulnérables. La plus haute juridiction a...

Congres UICN nouveau report

Nouveau report du Congrès mondial de la nature de Marseille, en raison du Covid-19

Le Ministère de la Transition écologique vient d'annoncer le report du Congrès mondial de la Nature à Marseille, qui devait se tenir en janvier prochain. L'événement avait déjà été reporté une première fois de juin à janvier en raison du Coronavirus. C'est une nouvelle fois la pandémie qui a poussé...

Rhinopitheque dore Joel Sartore NationalGeographic PhotoArk

Planète en danger : la nouvelle alerte des Nations Unies pour sauver la biodiversité

Quelques jours après le WWF, c’est au tour des Nations Unies de tirer la sonnette d'alarme sur l’état de la biodiversité dans le monde. Dans sa cinquième édition des Perspectives mondiales de la diversité biologique, la Convention cadre sur la diversité biologique (CBD) constate qu’aucun des...

Moineaux Planete vivante AllegressePhotography

En cinquante ans, les animaux sauvages ont décliné de 68 % en raison des activités humaines

C'est le plus fort déclin jamais constaté en cinquante ans. Depuis 1970, le rapport Planète vivante du WWF, publié tous les deux ans pour suivre l'état de nos écosystèmes, a calculé que 68 % des populations de vertébrés sauvages (poissons, mammifères, oiseaux, amphibiens et reptiles) ont disparu. En...