Publié le 15 décembre 2018

ENVIRONNEMENT

[Science] La plus grande extinction d’espèces a été causée par le réchauffement de l’océan

Il y a environ 250 millions d’années, la plus grande extinction d’espèces de l’histoire a été causée par le réchauffement de l’océan après des éruptions volcaniques. 96 % des espèces marines et 70 % des vertébrés terrestres ont alors disparu. Une situation qui résonne avec le réchauffement actuel des eaux.

Ocean rechauffement coucher du soleil plage pxhere
En 35 ans, les canicules marines ont déjà été multipliées par deux.
@Pxhere

Les espèces ont littéralement étouffé par manque d’oxygène sous des océans trop chauds. Il y a 250 millions d’années, à la fin de l’ère du Permien, la plus grande extinction d’espèces de l’histoire s’est produite, tuant 96 % des espèces marines et 70 % des espèces terrestres.

Des éruptions volcaniques en Sibérie ont libéré une quantité très importante de gaz carbonique dans l’atmosphère, entraînant une hausse de la température de 11 degrés à la surface des océans – sur quelques milliers d’années – et une baisse du niveau d’oxygène.

Les chercheurs, qui viennent de publier leurs résultats dans la revue Science, sont arrivés à la conclusion que les espèces vivant au niveau des tropiques, déjà habitués à une moindre quantité d'oxygène, ont pu survivre en partie en montant vers les latitudes plus hautes. Mais les organismes vivants sous ces climats plus froids n'ont pas eu d'échappatoire.

Changements très spectaculaires

Cette découverte fait écho au réchauffement climatique que nous vivons actuellement. "Selon un scénario d’émissions habituelles, d’ici 2100, le réchauffement dans la couche supérieure de l’océan sera proche des 20 % de celui de la fin du Permien, et d’ici l’an 2300, il atteindra entre 35 et 50% de cette valeur", explique l’océanographe Justin Penn, de l’Université de Washington. "Cette étude met en évidence le potentiel d’extinction de masse découlant d’un mécanisme similaire dans le contexte d’un changement climatique provoqué par l’être humain".

En 35 ans, les canicules marines ont déjà été multipliées par deux. Et selon une toute nouvelle étude, en 2030, le climat sur Terre pourrait ressembler à celui d’il y a trois millions d’années. "Nous allons vers des changements très spectaculaires dans un temps extrêmement court", assure ainsi Jack Williams, l’un des co-auteurs de cette étude alarmante. "Beaucoup de choses se sont passées dans l'histoire de la Terre – de nouvelles espèces sont apparues, des espèces survivent. Mais de nombreuses espèces vont disparaître."

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

24 000 milliards $ … le patrimoine océanique à l’abandon

Il est le grand oublié des négociations climatiques. Pourtant, l’océan joue un rôle déterminant dans la lutte contre le réchauffement climatique. Et sa détérioration va avoir des conséquences environnementales mais aussi économiques désastreuses. Pour faire prendre conscience de l’urgence...

La France lance la "mission océans" pour protéger les coraux des produits chimiques

La secrétaire d'État à la Transition écologique et solidaire Brune Poirson a annoncé le lancement d'une mission destinée à identifier les produits chimiques les plus toxiques pour les récifs coralliens, afin de mieux protéger ces écosystèmes fragiles. La France possède le deuxième domaine...

Le fonds souverain norvégien, le plus puissant au monde, s’engage contre la pollution plastique des océans

La pollution plastique des océans inquiète de plus en plus… à tel point que le plus gros fonds souverain au monde vient de s’engager à protéger les fonds marins. Un signal très important puisque celui-ci est présent dans plus de 9 000 entreprises à travers la planète.

Les plages paradisiaques de Bali en état d'urgence face aux déchets charriés par l'océan

Longtemps, les plages bordées de palmiers le long de la rive de Kuta Beach à Bali ont fait office de paradis pour touristes. Mais le sable blanc est maintenant jonché de tant de détritus charriés par l'océan Indien qu'un état d'"urgence déchets" a été déclaré.

Même dans les plus profonds océans, les animaux sont contaminés au plastique

Même à plus de 11 kilomètres de profondeur, les estomacs des créatures marines contiennent des microfibres de plastique. C'est le résultat d'une étude menée par l'Université de Newcastle et publiée le 14 novembre. "Plus aucune zone, même la plus reculée, ne semble épargnée par la pollution...

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Loups gris Waitandshoot

[Bonne Nouvelle] La population de loups en hausse en France passe au-dessus du seuil d’extinction

Avec désormais 530 adultes, la population de loups a largement augmenté en un an, dépassant le seuil de 500 individus permettant de "résister au risque d'extinction". Une bonne nouvelle qui implique cependant que le nombre d'animaux pouvant être abattus va être augmenté.

Peuple yanomami survival international fiona watson

Les peuples autochtones, derniers remparts avant la fin du monde

En tournée en Europe, le célèbre chef indien Raoni met en garde sur la déforestation grandissante au Brésil depuis l'arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro alors que l'Amazonie est le poumon de la Terre. Il a été reçu par l’Élysée qui lui apporte son soutien financier. La préservation des peuples...

800px Machu Picchu Peru

Le Machu Picchu menacé par un projet d’aéroport international

La communauté scientifique alerte sur les dégâts que pourrait causer le projet d'aéroport international au pied du Machu Picchu, l'un des joyaux du Pérou déjà visité chaque année par 1,5 million de touristes. Le but est de rapprocher un peu plus les voyageurs qui n'auront plus à faire d'escale. Une...

Ver de terre biodiversite sols JohnShepard

[Édito Vidéo] Mettre un prix sur la nature pour la sauver ?

Les humains semblent bien incapables de prendre soin des services qui leur sont rendus quand ceux-ci sont gratuits. C’est le cas de ceux rendus pas la biodiversité qui pollinise nos champs, purifie notre eau, capture le carbone… Pour les rendre plus tangible, d’aucuns cherchent à donner une valeur...