Publié le 07 janvier 2021

ENVIRONNEMENT

One Planet Summit Biodiversité : la France donne le coup d’envoi d’une année cruciale

Lundi 11 janvier, la France organise la quatrième édition du One Planet Summit consacré cette fois, non pas au changement climatique, mais à la biodiversité. L’événement doit servir de tremplin pour mobiliser la communauté internationale en amont du Congrès mondial de la nature, prévu en septembre à Marseille, mais surtout de la COP15 Biodiversité organisée par la Chine. 

OPS Biodiv 110121 ok
Le One Planet Summit rassemblera des chefs d’Etat et de gouvernement, des leaders d’organisations internationales, des responsables d’entreprises et de la société civile.
Capture d'écran

L’année 2021 sera celle de la biodiversité. Et c’est la France qui donne le top départ de la mobilisation en organisant, en concertation avec les Nations unies et la Banque mondiale, un One Planet Summit (OPS) dédié. Il se déroulera ce lundi 11 janvier, à l'Elysée, à partir de 14h. Il rassemblera des chefs d’État et de gouvernement, des leaders d’organisations internationales, des responsables d’entreprises et de la société civile, autour de quatre séquences : protéger les espaces terrestres et marins, promouvoir l’agro-écologie, mobiliser des financements pour la biodiversité et protéger les forêts tropicales, les espèces et la santé humaine.

"Si rien n’est fait, un million d’espèces animales et végétales s’éteindront dans les décennies à venir. Perdre cette biodiversité, c’est perdre un capital irremplaçable. Cette 4e édition du One Planet Summit permettra de mettre autour de la table tous les acteurs prêts à s’engager pour repenser notre relation avec la nature et transformer en profondeur nos modèles de production, de commerce et de consommation", explique le chef de l’État dans une vidéo postée sur Twitter.

Des engagements "concrets"

Emmanuel Macron promet des "initiatives fortes" afin de "bâtir des coalitions d’actions" et "créer les conditions favorables à la conclusion d’un accord ambitieux lors de la COP15 Biodiversité" organisée par la Chine au second semestre. Une trentaine de personnalités vont s'exprimer, parmi lesquelles le secrétaire général des Nations-Unies Antonio Guterres, la chancelière allemande Angela Merkel, le premier ministre britannique Boris Johnson, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, l'eurodéputé Pascal Canfin, le président du Costa Rica Carlos Alvarado, ou encore la présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde.

"Tous prendront un engagement concret lié à l’un des quatre thèmes de l’OPS", assurent des conseillers de l'Élysée. Six initiatives internationales seront lancées ou renforcées autour de la grande muraille verte en Afrique notamment. La coalition pour une mer Méditerranée exemplaire en 2030, qui compte pour l'instant six pays membres, sera également présentée. Et plusieurs mesures sur le financement de la biodiversité mises en avant avec le lancement d'une task-force on nature related financial disclosures et d'une coalition pour la convergence des financements climat et biodiversité. Cette dernière se fixe 30 % de financements climats consacrés aux solutions fondées sur la nature.

Objectif 30 % d'espaces protégées en 2030

Une autre alliance inédite, baptisée Prezode, sera lancée afin de prévenir de nouvelles pandémies issues de réservoirs d'animaux. Un point d’étape sera également réalisé sur l'initiative lancée en 2019 par Emmanuel Macron autour de la préservation des forêts tropicales avec de nouveaux ralliements attendus. Enfin, la coalition de la Haute Ambition pour la Nature, lancée par la France et le Costa Rica, devrait atteindre les 50 membres. Elle défend la mise sous protection de 30 % des espaces terrestres et maritimes d'ici 2030, l'une des mesures phares amenée à être discutée à la COP15 Biodiversité.

En amont de cette COP décisive, qui doit aboutir à de nouveaux objectifs post-2020, et que certains n'hésitent pas à comparer à la COP21 de 2015 sur le climat, la France sera encore à la manœuvre en septembre prochain. Elle organisera, à Marseille, le Congrès mondial de la nature, qui doit lui aussi mobiliser l’ensemble des acteurs. Le Président français entend montrer l'exemple. Il confirmera dès ce 11 janvier l'engagement du pays à atteindre 30 % d'aires protégées d'ici 2022, dont 10 % sous protection forte.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Loi Climat, Green Deal, COP : 2021 s'annonce décisive pour le climat, la biodiversité et l’environnement

Avec le report de tous les événements prévus l'année dernière en raison de la pandémie de Covid-19, c'est finalement l'année 2021 qui sera cruciale pour la planète. Sur le plan français, nous attendons une ambitieuse loi climat tandis que la Commission européenne concrétisera à la fin du...

[Vive la biodiversité] La nature, socle de l’économie

Coûteuse la protection de la nature ? Peut-être. Mais sa destruction causerait une perte inestimable, même d’un point de vue strictement économique. 40 % de notre économie repose sur les services fournis par la nature. La sauvegarder est donc une nécessité pour les entreprises. Mieux, en...

La moitié du PIB mondial menacée en raison du déclin de la biodiversité

Aujourd'hui, plus de 55 % du PIB mondial dépend de la bonne santé de la biodiversité. Or, avec son déclin et le risque d'effondrement des écosystèmes, les économies du monde entier sont impactées. Les pays agricoles comme le Vietnam ou l'Indonésie, dont le PIB repose essentiellement sur...

Pas de relance économique sans prise en compte de la biodiversité

Alors que la pandémie de Covid-19 bouscule l’agenda politique de la biodiversité, les entreprises ne doivent pas attendre pour agir, estime la coalition internationale Business for Nature. Dans une lettre, celle-ci enjoint les patrons à prendre en compte la nature dans leur plan de relance...

COP15 Biodiversité : l’objectif de 30 % de la planète sous protection remis en question

Ce mercredi 30 septembre, un sommet de haut-niveau sur la biodiversité se tient aux Nations-Unies afin de lancer la dynamique en vue de l’adoption d’un nouveau cadre mondial post-2020 lors de la COP15 Biodiversité. Au cœur du projet de texte, l’objectif de 30 % de protection de la planète...

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

COP15 biodiversite kunming chine oct 2021 STR AFP

Cinq questions pour tout comprendre à la COP15 Biodiversité

Après la COP27 sur le climat, une autre COP majeure s’ouvre ce mercredi 7 décembre. Il s’agit de la COP15 sur la biodiversité, présidée par la Chine mais organisée au Canada pour des raisons sanitaires. Décrite comme la COP de la décennie, elle doit fixer de nouveaux objectifs au niveau mondial pour...

Recolte de soja deforestation istock

Café, cacao, soja, huile de palme... Les produits issus de la déforestation vont être bannis de l'Union européenne

L'Union européenne vient de sceller un accord historique en adoptant la première loi au monde qui vise à bannir l'importation de produits issus de la déforestation comme le cacao, le café, le soja, l'huile de palme ou encore le caoutchouc. La législation européenne sur la déforestation importée a...

Faith in nature CA nature ok

Au Royaume-Uni, une entreprise de cosmétiques nomme un représentant de la nature au sein de son conseil d'administration

Outre-Manche, l'entreprise de cosmétiques Faith in nature vient de nommer un administrateur pour représenter la nature au sein de son conseil d’administration. Le rôle est pris en charge par un binôme issu de deux associations de défense des droits de la nature, Lawyers for Nature et le Earth Law...

Agriculture pesticide Istock DZMITRY PALUBIATKA

Pesticides : malgré la loi Egalim, la France continue d’exporter des substances interdites

Deux ONG ont fait le compte des exportations de produits phytosanitaires à partir de la France. Selon Public Eye et Unearthed, les industriels français continuent d’exporter des substances dangereuses interdites par l’Europe, malgré l’entrée en vigueur en début d’année de la loi Egalim. Ils...