Publié le 29 septembre 2020

ENVIRONNEMENT

Le gouvernement va interdire les animaux sauvages dans les cirques et l’élevage de visons en France

La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a dévoilé ce 29 septembre plusieurs mesures concernant le bien-être animal. Elle a annoncé la fin progressive, sans date butoir, des animaux sauvages dans les cirques itinérants ainsi que l'interdiction de l'élevage de visons en France dans cinq ans. Des mesures qui ont provoqué une levée de boucliers des professionnels. La Fédération française de la fourrure rappelle que 2 500 emplois sont sur la sellette et évoque une délocalisation dans des pays "moins hostiles".

Fin animaux sauvages cirques pixabay
Le gouvernement va débloquer une enveloppe de 8 millions d’euros “pour la reconversion des cirques et des personnels des delphinariums”.
CC0

"Fauves, éléphants, singes, dauphins ou encore visons : il est temps d’ouvrir une nouvelle ère dans notre rapport aux animaux". La ministre de la Transition écologique et solidaire, Barbara Pompili a dévoilé ce 29 septembre une série de mesures sur le "bien-être de la faune sauvage captive". Elle a ainsi annoncé que la présentation d’animaux sauvages dans les cirques itinérants allait être progressivement interdite en France, sans donner de délai précis. "Mettre une date ne résout pas tous les problèmes, je préfère mettre en place un processus pour que ça arrive le plus vite possible", a-t-elle indiqué lors de la conférence de presse.

Pour les 500 fauves concernés par cette mesure, "des solutions vont être trouvées au cas par cas, avec chaque cirque, pour chaque animal", a souligné la ministre, indiquant que ces animaux ne pourront évidemment pas être "remis en liberté". Aujourd'hui plus de 400 collectivités et une vingtaine de pays européens ont déjà interdit la présence d’animaux sauvages dans les cirques. La mesure gouvernementale ne concerne que les cirques "en itinérance". Parallèlement à cette annonce, Barbara Pompili a annoncé la fin de la reproduction et l’introduction de nouveaux orques et dauphins dans les trois delphinariums de France.  

Pour aider le secteur, le gouvernement va débloquer une enveloppe de 8 millions d’euros. "Je sais combien les annonces que je fais aujourd’hui sont difficiles pour certaines et certains. Mais ma responsabilité, c’est de ne pas leur mentir, de leur indiquer le chemin que notre pays souhaite prendre et de les aider dans cette transition à venir", a déclaré la ministre. 

Levée de boucliers des professionnels

Une autre mesure forte a été dévoilée par Barbara Pompili. Il s’agit de la fin des élevages de visons pour leur fourrure en France. "Notre époque accepte de moins en moins les élevages pour la fourrure et le vison d’Amérique est potentiellement envahissant. Il y aura donc une mise en extinction des élevages sous cinq ans. Nous serons aux côtés des quatre éleveurs concernés et en concertation avec les professionnels de la filière fourrure", a présenté la ministre. 

Ces mesures ont provoqué une levée de boucliers des professionnels du secteur. La Fédération française de la fourrure va demander la saisine du conseil constitutionnel et fait remarquer que plus de 2 500 emplois sont en jeu. La fédération a déjà engagé des démarches pour délocaliser certaines activités "dans des pays moins hostiles à leur activité, tels que l’Espagne, le Portugal, l’Italie ou la Pologne."

Marina Fabre, @fabre_marina avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Lephant Zimbabwe Pixabay

[Bonne nouvelle] Le Zimbabwe interdit toute exploitation minière dans les réserves naturelles

La mobilisation a payé. Le gouvernement du Zimbabwe, qui avait autorisé une société minière chinoise à explorer du charbon dans une réserve naturelle abritant plus de 45 000 éléphants a fait machine arrière. Face à la pression de l'Association des avocats environnementaux, les autorités ont même...

Carte sons des forets Timber Festival

Grâce à cette carte interactive, vous pouvez écouter les sons des forêts du monde entier

Alors que le confinement a été l'occasion pour beaucoup de redécouvrir les sons de la nature, des chants des oiseaux aux bruissements des feuilles... Une nouvelle carte interactive de sons des forêts du monde entier vous permet de replonger dans cet univers calme et apaisant. C'est l'idée des...

Petrole forage prix pixabay

Lac Tchad : les autorités souhaitent abandonner son inscription au patrimoine de l’Unesco au profit du pétrole

Selon une information révélée par le journal The Guardian, le Tchad s'apprêterait à renoncer à son inscription au Patrimoine mondial de l'Unesco afin de ne pas fermer la porte à de possibles explorations pétrolières et minières. Le lac Tchad, qui se situe aux confins de trois autres pays, le Niger,...

Biodiversite CCO pixabay

Massive mobilisation des entreprises et des investisseurs pour protéger la biodiversité, lors du sommet des Nations unies

Malgré l’épidémie de Covid-19, le sommet des Nations unies sur la biodiversité du 30 septembre a permis de remobiliser les troupes. En seulement quelques jours, de nouvelles coalitions ont vu le jour et d'autres se sont renforcées. L'enjeu est que l'effondrement des écosystèmes soit mesuré et traité...