Publié le 28 juin 2021

ENVIRONNEMENT

La chasse à la glu définitivement interdite en France

La chasse à la glu a été interdite par le Conseil d'État sur le sol français. Cette décision fait suite à des années d'opposition entre la Ligue de protection des oiseaux et l'association One Voice, qui décrient la méthode, et la Fédération des chasseurs qui la soutient. En mars, la Cour de justice européenne s'était déjà prononcée contre son autorisation.

IStock slowmotiongli oiseaux grive
Environ 40 000 oiseaux, des grives (ci-dessus) et des merles étaient capturés chaque année par le biais de cette méthode.
IStock / @slowmotiongli

Le parcours a été long. La chasse à la glu a définitivement été jugée illégale lundi 28 juin par la plus haute juridiction administrative française, mettant un terme à des années de bataille. Le Conseil d’État a répondu à des recours de l’association One Voice et de la Ligue française pour la protection des oiseaux, qui réclamaient l’interdiction de cette technique, ainsi qu’à celui de la Fédération nationale des chasseurs (FNC), qui demandait son maintien. L'ensemble des dérogations accordées par l’État pour ce type de chasse a finalement été annulé. 

Cette méthode, dite "traditionnelle" est pratiquée dans cinq départements du sud-est de la France (Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Vaucluse et Var). Destinée aux grives et aux merles, elle consiste à piéger des oiseaux sur des tiges enduites de colle, appelées gluaux. Les oiseaux ainsi capturés sont mis en cage et servent, en chantant, à en attirer d’autres pour les chasseurs. Mais les défenseurs de l’environnement se battent depuis des années en justice pour la faire interdire, dénonçant une méthode "cruelle" et non-sélective qui conduit à la capture d’autres oiseaux que ceux visés, y compris des espèces protégées. Les chasseurs assurent que les oiseaux capturés par erreur sont nettoyés et relâchés.

Une chasse "contraire au droit européen"

 

Saisi à de nombreuses reprises pour faire annuler les décrets gouvernementaux accordant des dérogations au motif de la tradition, le Conseil d’État avait fini par se tourner vers la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), pour savoir si elle était conforme à la directive "oiseaux" de l’UE, qui interdit certaines méthodes de capture. La CJUE avait répondu en mars qu'"en dépit d’un nettoyage, les oiseaux capturés subissent un dommage irrémédiable, les gluaux étant par nature susceptibles d’endommager le plumage de tous les oiseaux capturés". Elle a par ailleurs estimé que "le seul objectif de préserver ces traditions ne suffit pas à justifier une dérogation aux interdictions de principe que pose la directive" européenne.

La Conseil d'État relève dans un communiqué que "ni le gouvernement, ni la fédération de chasseurs, n’ont apporté de preuves suffisantes" permettant d’affirmer que d’autres espèces ne sont pas piégées ou que "les oiseaux capturés accidentellement ne subiraient que des dommages négligeables, une fois relâchés et nettoyés". "Plus aucun gouvernement français ne pourra désormais utiliser le levier des dérogations pour contourner la Directive européenne de protection des oiseaux" s’est quant à elle réjoui la Ligue de protection des oiseaux dans un communiqué. Pour la saison 2020-2021, le Président de la République avait suspendu cette méthode de chasse dans l’attente du jugement.

Pauline Fricot, @PaulineFricot avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Rehabitat DR

TotalEnergies visé par un canular environnemental, une pratique de plus en plus courante

Ramener les animaux africains en France pour les sauver de la destruction de la biodiversité due à un pipeline. Un vrai projet de TotalEnergies ? Non, un canular mais auquel plusieurs observateurs, journalistes et ONG, ont cru. Ces pratiques de mouvements écologistes se multiplient pour mobiliser...

IStock @Conny Pokorny Istock bateau pêche haute mer

One Ocean Summit : Emmanuel Macron entend réguler le Far West des océans

Emmanuel Macron a annoncé, lors de l'inauguration du Congrès de la nature, un futur sommet sur les océans (One Ocean Summit), organisé en France. Son objectif : la mise en œuvre d'un cadre de protection de la haute mer. Les discussions à ce sujet patinent depuis plus de soixante ans. La haute mer...

Ocean pixabay

[Quiz] Et si vous testiez vos connaissances en matière de biodiversité ?

Politiques, industriels et société civile, réunis à Marseille, se penchent au chevet de la biodiversité en danger. Le congrès mondial de la nature, organisé par l'UICN, doit permettre d'ouvrir la voie vers la COP15 au cours de laquelle les États devront prendre des engagements réels pour la nature....

IStock @Ali Tellioglu Pixabay

Effondrement de la biodiversité : des associations attaquent l’État en justice

Les associations Notre Affaire à tous et Pollinis attaquent l'État en justice pour manquement à ses obligations de protection de biodiversité. C'est inédit. Les associations pointent notamment du doigt les défaillances du processus d'homologation et de mise sur le marché des pesticides, toxiques...