Publié le 15 juin 2020

ENVIRONNEMENT

Jour du dépassement : malgré le confinement, nous aurons épuisé toutes les ressources de la planète dès le 22 août

Le Covid-19 aura eu pour effet de repousser de trois semaines la date du Jour du dépassement de la Terre, qui marque le moment où l'humanité a consommé toutes les ressources que peut produire la planète. Celui-ci aura lieu cette année le 22 août. Ce qui signifie que le monde consomme l'équivalent d'1,6 planète, même en plein confinement !

Deforestation ressources limitees
L'empreinte forestière aura baissé de 8,4 % entre le 1er janvier et le Jour du dépassement en raison de l'arrêt dans la construction pendant le confinement.
@CC0

Cette année, le jour du dépassement de la Terre va gagner trois semaines et aura lieu le 22 août. Un recul jamais vu depuis une quinzaine d’années pour cette date qui marque le moment où l’humanité a utilisé toutes les ressources que la Terre est capable de produire en un an. Elle avait tendance à avancer dans le temps, battant même un record en 2019 en tombant le 29 juillet ! Mais pas de quoi se réjouir pour autant car ceci n’est que la conséquence directe du confinement. Surtout, cela signifie que malgré ces mesures exceptionnelles et l’arrêt total de l’économie pendant plusieurs semaines, nous continuons de vivre bien au-dessus de nos moyens en utilisant 60 % de plus que ce qui peut être renouvelé ou autant que si nous vivions sur 1,6 Terre…

Jour du depassement de la terre 2020

"L’humanité s’est trouvée unie par l’expérience commune de la pandémie et a pu voir à quel point nos vies sont imbriquées. En même temps, nous ne pouvons pas ignorer la profonde inégalité de nos expériences, ni les tensions sociales, économiques et politiques qui ont été exacerbées par cette catastrophe mondiale" a déclaré Laurel Hanscom, PDG du Global Footprint Network, qui mesure le Jour du dépassement. "Placer le principe de régénération au centre de nos efforts de remise en marche de la société et de reconstruction économique peut permettre de remédier aux déséquilibres tant dans la société humaine que dans notre relation avec la planète." 

Baisse de l'empreinte forestière

Les principaux facteurs à l’origine de ce renversement historique de l’empreinte écologique mondiale sont la baisse des émissions de CO2 (-12,5%) et de l’empreinte forestière (-8,4%) entre le 1er janvier et le 22 août. Cette-dernière est fortement influencée par les prévisions de la demande en matériau de construction qui, à leur tour, déterminent l’exploitation forestière. Même si la construction s’est poursuivie pendant la pandémie, l’industrie forestière a anticipé une baisse de la demande à venir et a donc rapidement réduit les taux d’abattage des arbres.

"Cette année plus que jamais, le Jour du Dépassement de la Terre offre une occasion sans précédent de s’interroger sur le futur que nous entendons créer" lance le Global Footprint Network. "Les efforts accomplis à travers le monde ont démontré que le changement rapide des tendances de consommation des ressources écologiques est possible. Tous savent désormais ce qui est possible lorsque l’humanité agit de concert pour poursuivre un objectif commun. Or quel objectif commun pourrait être plus important que le succès à long terme de l’humanité sur notre planète aux ressources comptées ?"

Concepcion Alvarez, @conce1  


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Deforestation amazonie double en un an Greenpeace

L’Amazonie, en feu, a connu son pire mois de juin depuis 13 ans

Alors que le Brésil subit de plein fouet le Covid-19, un autre drame se déroule en fond, celui de la destruction de la forêt amazonienne. Jamais, depuis 2007, l'Institut national de recherches spatiales n'avait enregistré autant de foyers d'incendies dans cette réserve de biodiversité. Un phénomène...

Vison elevage fin pays bas

[Bonne nouvelle] Les Pays Bas mettent fin à l’élevage de vison après des cas de Covid-19 chez les animaux

Alors que plusieurs visons d'élevage néerlandais ont été contaminés par le Covid-19, transmettant probablement le virus à deux employés, les Pays-Bas ont décidé de mettre fin à l'industrie de fourrure de vison. Le pays, quatrième producteur au monde, devait y mettre un terme en 2024 mais le Covid-19...

Biodiversite istock cco

Pas de relance économique sans prise en compte de la biodiversité

Alors que la pandémie de Covid-19 bouscule l’agenda politique de la biodiversité, les entreprises ne doivent pas attendre pour agir, estime la coalition internationale Business for Nature. Dans une lettre, celle-ci enjoint les patrons à prendre en compte la nature dans leur plan de relance...

Feux de foret crime environnement

Reconnaître le crime d'écocide, est-ce vraiment la priorité ?

Les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat (CCC) souhaitent que les Français s’expriment, au cours d'un référendum, sur l'intérêt de légiférer sur le crime d’écocide pour sanctionner les atteintes graves à l'environnement. Si les parlementaires français ont rejeté à deux reprises une...