Publié le 07 décembre 2021

ENVIRONNEMENT

Cyril Dion, réalisateur : "Il faut proposer une autre trajectoire de sens"

Proposer un autre récit à celui d'Éric Zemmour qui est parvenu à "hacker" la présidentielle avec "un récit manipulateur et simplificateur". Voilà le défi que s'est lancé le réalisateur Cyril Dion dans son nouveau documentaire Animal. Retraçant la métamorphose de deux adolescents engagés, le militant veut pousser à "entrer en résistance". Entretien. 

Cyril Dion Fanny Dion jpegdac
Cyril Dion, auteur, réalisateur de Animal et Demain
Fanny Dion

Le film s'ouvre sur des images chocs, percutantes qui plantent un décor apocalyptique de notre avenir. Pourquoi ?

Nous voulions que le film fasse passer les spectateurs par toute une gamme d’affects, pour que l’on ressente la douleur et la colère de ce que nous sommes en train de faire subir au monde du vivant. Mais, nous avons aussi voulu montrer d’autres sentiments. On a voulu faire ressentir l’émerveillement face à la beauté du monde, l’enthousiasme pour défendre la vie et finalement l’espoir. Nous sommes donc allés à la rencontre de ceux qui défendent ce monde vivant pour montrer comment des humains peuvent préserver cette beauté. Le but est aussi d'expliquer qu’il faut arrêter de croire que l’homme est séparé du reste du vivant.

C’est d'ailleurs ce que dit Jane Goodall dans le film : "on se croit séparé du reste du monde naturel et on se construit une vie à l’intérieur d’une bulle mais nous ne sommes pas séparés du règne animal". Nous sommes interdépendants des autres espèces et de tous les écosystèmes. Nous avons voulu montrer comment des humains peuvent réenchâsser le vivant pour nous remettre à notre place, celle d'une espèce parmi les espèces. Nous avons rencontré ceux qui agissent pour que l’homme redevienne un vivant parmi les vivants.

Est-ce un message d’espoir?

Oui ! L’espoir est une sorte de dynamique de vie. Il ne faut pas se laisser écraser par une forme de pessimisme, c’est au contraire le moment d’entrer en résistance et de construire un vaste mouvement. Pendant la seconde guerre mondiale, les résistants ne connaissaient pas l’issue de la guerre mais ils ont défendu une cause qu’il leur semblait juste.

Mais comment organiser cette résistance ?

Certains activistes conseillent d’arrêter de consommer de la viande ou d’arrêter de prendre l’avion, sans proposer autre chose. En fait, ils suggèrent aux gens de vivre la même histoire mais avec une qualité de vie moins bonne donc ça ne peut pas marcher, ça n’est pas assez puissant. Il faut sortir du récit que l’on nous vend depuis des décennies, celui d’une croissance illimitée où il faut consommer et gagner de l’argent pour être heureux.

Il faut proposer une autre trajectoire de sens. C'est ce que l'on veut faire avec Animal. Il faut montrer que le but est de perpétrer la vie pour chaque être humain du mieux possible et pour tous les êtres vivants. Or la croissance économique ne le permet pas. II nous faut donc de nouveaux indicateurs pour mesurer le bien-être, la santé, les avancées écologiques… comme le dit bien l’économiste Eloi Laurent dans le film. Si l’on montre que l’on veut arriver à ce scénario, chacun va penser son métier différemment. Mon travail devient une extension de ce que je peux apporter à la société. Les trajectoires de société sont conditionnées par des récits qui fondent la puissance économique, politique, financière...

Mais comment faire triompher ces récits ?

Avec la fiction, le cinéma : il faut proposer une autre vision du monde. C’est d’ailleurs ce que parvient à faire Zemmour, à produire un récit en ce moment. Il parvient à hacker la présidentielle grâce à un récit : un récit manipulateur, simplificateur, souvent abject mais suffisamment simple et avec des lignes de forces qui touchent des gens. Or, en face, il n’y a pas de grand récit. Ou si peu…D’autant plus avec le Covid et l’histoire qui se répète, les gens en ont plus que jamais besoin. Le premier qui va y arriver, il va entraîner beaucoup de monde.

Pourquoi ne pas vous présenter à la présidentielle pour porter ce récit ?

Je n’ai pas de projet politique ! De mon côté, je prépare des fictions, des récits d’anticipations, avec notamment, Emmanuel Bourdieu, l’un des scénaristes du Bureau des légendes. Je travaille sur une série pour une plateforme coproduite avec ma boite de production et Capa mais aussi sur une adaptation du roman de Pierre Ducrozet, "Le grand vertige" (Actes Sud).

Propos recueillis par Mathilde Golla @Mathgolla

*Réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent, Demain a fait plus d'un million d'entrées au cinéma en 2015 et décroché le César du meilleur documentaire  


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Faith in nature CA nature ok

Au Royaume-Uni, une entreprise de cosmétiques nomme un représentant de la nature au sein de son conseil d'administration

Outre-Manche, l'entreprise de cosmétiques Faith in nature vient de nommer un administrateur pour représenter la nature au sein de son conseil d’administration. Le rôle est pris en charge par un binôme issu de deux associations de défense des droits de la nature, Lawyers for Nature et le Earth Law...

Agriculture pesticide Istock DZMITRY PALUBIATKA

Pesticides : malgré la loi Egalim, la France continue d’exporter des substances interdites

Deux ONG ont fait le compte des exportations de produits phytosanitaires à partir de la France. Selon Public Eye et Unearthed, les industriels français continuent d’exporter des substances dangereuses interdites par l’Europe, malgré l’entrée en vigueur en début d’année de la loi Egalim. Ils...

Requin bleu Cites Diego Delso CC0

Biodiversité : une décision "historique" à la COP sur le commerce des espèces menacées

La surexploitation des espèces sauvages constitue l’une des causes majeures de disparition de la biodiversité, après la perte d'habitat et le changement climatique. C’est pourquoi la conclusion de la COP sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction,...

COP15 Biodiversite Justin Trudeau premier ministre canadien BRYAN RSMITHAFP

De la COP27 à la COP15 : pas d’élan politique pour un accord ambitieux sur la biodiversité à Montréal

Alors que la COP27 sur le climat vient de s'achever, c'est un autre sommet qui va débuter dans quelques jours, la COP15 sur la biodiversité, du 7 au 19 décembre à Montréal, au Canada. L'enjeu est là aussi très important puisqu'il s'agit d'adopter de nouveaux objectifs mondiaux pour lutter contre la...