Publié le 21 octobre 2019

ENVIRONNEMENT

Près de 14 % des aliments perdus entre la ferme et le supermarché

Une grande partie des aliments disparaissent entre la ferme et les rayons du supermarché, selon la FAO, l'Agence mondiale pour l'alimentation des Nations Unies. Elle préconise des mesures très simples pour enrayer ce phénomène et rendre l'agriculture et l'industrie agroalimentaire plus durables, dans un nouveau rapport.

Ferme AFrique subsaharienne gaspillage alimentaire MadalinOlariu
Les pertes alimentaires ont lieu au niveau des sites de production, en particulier dans les pays subsahariens et en Asie du Sud-Est.
@MadalinOlariu

Ce sont exactement 13,8 % de la valeur ajoutée de la production alimentaire mondiale qui sont perdus entre la récolte et la vente au détail, selon les chiffres communiqués par la FAO. "Nous avons fait une estimation de la valeur. (...) Cela signifie qu'il y a des produits agricoles pour 400 milliards de dollars qui n'arrivent pas au stade de la consommation", déclare à l'AFP Carola Fabi, statisticienne principale au siège de la FAO à Rome.

Le pourcentage varie grandement d'une région du monde à l'autre, et d'une famille de produits alimentaires à une autre. Il va ainsi de 5,8 % en Australie-Nouvelle-Zélande à 20,7 % en Asie centrale-Asie du Sud. Du côté des productions, fruits et légumes, des denrées fragiles, sont touchés à 22 %, contre 9 % pour les céréales et légumes secs, moins périssables.

Très basses technologies

"On a pu constater que ces pertes sont plus importantes au niveau des producteurs, là où ont lieu la récolte et l'abattage", explique Carola Fabi. "Par exemple, il y a un énorme problème au niveau du stockage sur les fermes", poursuit-elle. Et d'évoquer les pays subsahariens, où les excédents stockés sur la ferme, avec des méthodes traditionnelles, dans des silos en bois soumis aux intempéries, sont exposés aux micro-organismes, aux insectes, aux rongeurs, "des conditions qui font qu'il y a d'énormes pertes au niveau du stockage".

Des procédés de très basse technologie, comme le remplacement de ces silos de bois par des tonneaux métalliques, ou des sacs traités avec des insecticides "réduisent les pertes de manière très, très sensible", soulignent les experts. "Parfois, les agriculteurs n'ont pas les moyens d'accéder à ces techniques. C'est là où il faut une intervention publique d'aide à l'investissement", ajoutent-ils.

En France, le gaspillage alimentaire à la maison est évalué à 29 kilogrammes de déchets par personne et par an, dont sept kilos d'aliments encore emballés. La consommation à domicile représente cependant moins de 20 % des pertes alimentaires totales, estimées à 10 millions de tonnes par an. Elles sont générées pour plus de la moitié au niveau des producteurs et transformateurs, puis des distributeurs et de la restauration collective et commerciale, selon l'Ademe.

Faute de dispositif de suivi, difficile de connaître l'évolution de la situation. Les pouvoirs publics ont fixé en 2013 comme objectif de réduire de 50 % le gaspillage sur l'ensemble de la chaîne alimentaire d'ici 2025.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Coronavirus crise alimentaire mondiale FAO FIDA PAM Michael Tewelde 01

Flambée des matières premières agricoles : la crise qui monte dans l’ombre de la pandémie

Blé, soja, maïs, colza... les prix des matières premières agricoles ont flambé en 2020 et la hausse se poursuit cette année. Si l'appétit de la Chine, qui reconstitue ses stocks à prix fort, explique en partie cette envolée, la pandémie de Covid-19 déstabilise le système alimentaire mondial au...

Grippe aviaire Alain Pitton NurPhoto NurPhoto via AFP

Grippe aviaire transmis à l’humain en Russie : comment l’élevage industriel favorise les pandémies

Pour la première fois, la souche H5N8 de la grippe aviaire a franchi la barrière interespèce en contaminant plusieurs hommes en Russie. Si la France, qui a abattu trois millions de volailles pour limiter la propagation du virus, affirme qu'il n'y a "pas de risque de transmission à l'Homme" sur le...

Legumes pixabay

Repas sans viande dans les cantines de Lyon : une polémique sans fondement

Le maire écologiste de Lyon a imposé un seul plat, sans viande, aux enfants de la cantine créant une vive polémique. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est ainsi ému d'une mesure "excluant les classes populaires" dont les enfants mangeraient moins de viande. De nombreuses études montrent...

Petit cochon pixabay

Comment le bien-être animal est devenu un enjeu économique pour l’agroalimentaire

Face à la pression des consommateurs et des associations, les entreprises cherchent à améliorer les conditions d'élevage, de transport ou encore d'abattage des animaux. Plusieurs expérimentations sur la castration des porcs ou le pâturage des vaches liant éleveurs, distributeurs et chercheurs ont...