Publié le 01 juin 2018

ENVIRONNEMENT

L'agriculture bio progresse rapidement en France et crée des emplois

L'emploi dans la filière bio augmente en moyenne de 9,5 % par an depuis cinq ans, des agriculteurs convertissent leurs exploitations et les surfaces cultivées s'agrandissent tandis que la consommation de produits bio décolle, a indiqué vendredi l'Agence Bio.

La consommation de produits bio s'est envolée de 17 % en 2017.
@Carrefour

"On est en train de changer de dimension, en particulier sur la question de l'emploi", a déclaré Florent Guhl, le président de l'Agence Bio, plateforme nationale d'information et d'actions pour le développement de l'agriculture biologique en France, lors d'une conférence de presse.

Au total, 1,77 million d'hectares étaient engagés en bio fin 2017, soit une hausse de 15,6 % par rapport à 2016. L'emploi dans la production agricole biologique a progressé de 13,7 % sur la même période, soit 10 669 emplois à temps plein supplémentaires.

134 500 emplois

Pour expliquer cette hausse importante, alors que l'emploi agricole en général a, pour sa part, diminué à un rythme de 1,1 % en moyenne annuelle entre 2010 et 2015, Florent Guhl explique que "quand on remplace des produits chimiques par l'action humaine, il y a besoin de plus de main-d’œuvre".

L'Agence Bio estime que la filière de l'agriculture biologique compte près de 134 500 emplois directs, depuis les fermes bio (88 400 emplois) jusqu'à la distribution (28 900 emplois), en passant par la transformation (15 000 emplois) et les services comme le conseil et la formation (2 200 emplois).

5 000 exploitations

En 2017, plus de 5 000 exploitations se sont engagées dans le bio, qui représente 6,6 % de la surface agricole utile en France. Il s'agit de l'un des critères les plus suivis puisque le gouvernement souhaite passer à 15 % en 2022.

Pour Florent Guhl, "c'est vraiment atteignable, le vrai enjeu c'est d'en faire des fermes pérennes économiquement. On craint toujours que par un effet d'entraînement arrivent des exploitations plus fragiles".

En considérant les surfaces en conversion fin 2017, les surfaces certifiées bio devraient augmenter rapidement dans les prochaines années, assure l'Agence Bio. Elle prévoit une hausse de 23 % en 2018 et de 13 % en 2019.

"Cette augmentation des surfaces produites en bio permettra de répondre à la demande croissante des consommateurs en produits bio français", avec une consommation qui s'est envolée de 17 % par rapport à 2016, à 8,3 milliards d'euros, tirée par les produits transformés, précise l'Agence Bio dans un communiqué.

La Rédaction avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Néonicotinoïdes sur les betteraves : il n'existe "aucune alternative opérationnelle", selon un rapport d'experts

Alors que la jaunisse ravage les cultures de betteraves, le gouvernement soutient la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes, ces "pesticides tueurs d'abeille" pour sauver la filière. Face à la fronde des écologistes, les professionnels concernés ont publié un plan pour accélérer leur...

Jean Castex MArtin Bureau AFP

La France rejette l'accord commercial avec le Mercosur pour protéger la forêt amazonienne

C'est un symbole du monde d'avant qui est en train de s'éteindre. Le Mercosur, ce traité de libre-échange entre l'Union européenne et des pays sud-américains dont les négociations ont duré plus de 20 ans, pourrait bien ne pas voir le jour pour des raisons environnementales. Un nouveau rapport remis...

Soja agriculture pixabay

Plan de relance : la France veut retrouver sa souveraineté alimentaire... mais ne s'en donne pas les moyens

Depuis le début de son quinquennat, le Président de la République a affiché à plusieurs reprises sa volonté de reconquérir la souveraineté alimentaire française. Le plan de relance est le bon moment pour réaliser cet objectif. Si l'intention est saluée par les syndicats agricoles, le faible budget...

Burger king

[Bonne nouvelle] Burger King pense avoir trouvé l’ingrédient miracle pour réduire les émissions de méthane des vaches

Pour réduire les émissions de méthane des élevages de bœuf, la chaîne de fast-food Burger King s'est associée à plusieurs chercheurs. Et ces derniers ont découvert un ingrédient miracle pour réduire de 33 % les émissions des vaches : la citronnelle. Cette dernière aiderait les ruminants à mieux...