Publié le 14 septembre 2018

ENTREPRISES RESPONSABLES

Samsung, Google et Amazon sont les marques les plus puissantes en France, malgré les scandales

[Mise à jour le 18 septembre 2018] Samsung, Google et Amazon sur le podium des marques les plus puissantes en France, selon une étude de Young & Rubicam. Or toutes trois sont sous le feu des critiques après des révélations sur les conditions de travail ou le "vol" de données personnelles. Les Français seraient-ils indifférents à la réputation des entreprises ? 

Google marque plus puissante france
Amazon est la troisième marque la plus puissante en France, malgré des scandales à répétition concernant les conditions de travail dans ses entrepôts.
©Amazon

C'est un podium très américain, très tech et très controversé. Selon une étude de l’agence de publicité Young & Rubicam, les trois marques les plus puissantes pour les Français sont Samsung, Google et Amazon. Or toutes trois ont, ces dernières années, essuyé de nombreuses critiques qui ont mis à mal leur réputation.

Des scandales à répétition 

Récemment, Google a été accusé de géolocaliser ses utilisateurs même lorsque ces derniers avaient éteint les options de localisation. Le géant du web est soupçonné d’avoir proposé ces données sensibles à des publicitaires.

Côté Amazon, la pub est encore plus mauvaise. L’entreprise d’e-commerce aurait payé des employés pour qu’ils vantent sur Twitter leurs conditions de travail après la diffusion d’articles rapportant les pratiques très contestables de l’entreprise. Certains employés anglais seraient obligés, pour maintenir le rythme et leurs objectifs, d’uriner dans des bouteilles, d’autres doivent avoir recours à des bons alimentaires, faute de salaire suffisant.

"Compter dans la vie quotidienne ne suffit pas à être positif"

Enfin le fabricant de téléphone sud-coréen, Samsung, est visé par une plainte en France de deux ONG l’accusant de violation des droits humains dans des usines chinoises. Sherpa et Peuples solidaires affirment que des enfants de moins de seize ans travaillent dans ces usines, que les employés y œuvrent en moyenne 72 heures par semaine contre les 44 heures limitées par la loi chinoise.

Or malgré ces informations, connues du grand public, les Français continueraient à préférer ses marques ? "Non", répond Elisabeth Laville, fondatrice d’Utopies. "Ce classement ne reflète pas la positivité des marques, leur responsabilité, mais seulement leur puissance. Ici, on propose à des individus, une liste fermée de marques. Ils choisissent celles qui leur sont les plus familières. Mais "compter" dans la vie quotidienne ne suffit pas à être "positif", explique l’experte RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises).

"Pas sûre que tous les Français connaissent ces scandales" 

1 200 marques de 80 secteurs ont été suggérées aux 13 390 personnes du panel. Quatre critères permettent de définir la puissance des marques : la familiarité, l'estime qui comprend l'éthique de la marque et sa responsabilité sociale, la pertinence des produits et enfin la différenciation de la marque dans le paysage actuel.

Or, "toutes les entreprises du TOP 10 ont atteint un très haut niveau d'estime", explique à Novethic Cécile Lejeune, présidente France de Young & Rubicam. "Je ne suis pas sûre que tous les Français aient connaissance des scandales du trio de tête. C'est un sujet très parisien et CSP+", analyse la présidente.

D'autant que le critère RSE n'était pas plus prépondérant qu'un autre et qu'il est difficile à appréhender au regard des consommateurs. L'approche multifactorielle pose problème. "Pour Carrefour par exemple, on sait qu’il traverse des difficultés sociales, mais est-ce que cela disqualifie son engagement vers une alimentation durable ?", s’interroge Patrick d’Humières, spécialiste RSE. 

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Impak capture ecran

Avec son application et sa monnaie virtuelle, la fintech Impak veut booster l’économie à impact positif

Créer un écosystème vertueux, permettant de développer l’économie à impact positif, c’est l’objectif de la fintech canadienne Impak finance. Elle revendique déjà 10 000 utilisateurs et des milliers d’entreprises identifiées comme pouvant contribuer positivement à la société et l’environnement. Après...

10 pour tout changer

10% Lab, la nouvelle initiative gouvernementale pour engager les entreprises dans la transition

Après le French Impact, le Pact for Impact, voici le 10 % Lab. Une nouvelle initiative gouvernementale destinée à rassembler les entreprises autour de la transition écologique et sociale. L’objectif : montrer que le gouvernement agit sur le sujet alors que l’écologie a été un thème porteur lors des...

Emmanuel Macron Industrie EricFeferberg AFP

Faber, Pinault, Lévy, Frérot, Senard : Les hommes du Président pour une industrie plus durable

L’ancien ministre de l’Économie, devenu Président de la République, a ses alliés au sein du tissu industriel. À la tête de grandes multinationales, ces personnalités, toutes des hommes, sont alignées sur la position du chef de l’État pour moderniser l’industrie et parfois la rendre plus durable....

Eoliennes pixabay

Pour les entreprises, la neutralité carbone peut se conjuguer avec la croissance économique

Atteindre la neutralité carbone en 2050, tout en préservant la croissance économique, c’est possible selon Entreprises pour l’Environnement. L’association a rédigé un rapport sous forme de feuille de route pour transformer l’économie et les modes de vie. Tous les secteurs de l’économie devront y...