Publié le 26 juin 2014

ENTREPRISES RESPONSABLES

Les contenus au coeur de la RSE de Vivendi

Pour Pascale Thumerelle, la directrice de la Responsabilité Sociétale d’Entreprise de Vivendi, la question des contenus est au coeur de la RSE du groupe multimedia. Elle nous détaille comment.

Vivendi ERIC PIERMONT AFP
Le siège social de Vivendi
ERIC PIERMONT / AFP

Novethic. Quelle est la « brain print » de Vivendi ?  

Pascale Thumerelle. Vivendi est l’un des rares groupes multimédia, présent et leader sur toute la chaîne de valeur des métiers de contenus. En tant qu’éditeur et distributeur de contenus, notre contribution  au développement durable consiste à  satisfaire le besoin de communiquer des générations actuelles et futures, à développer leurs talents et à encourager le dialogue interculturel. Nous exerçons une influence humaine, culturelle et intellectuellesur des millions de clients et de citoyens .

Dès 2003, nous avons privilégié trois enjeux de responsabilité sociétale d’entreprise (RSE) : protéger et accompagner la jeunesse dans ses usages numériques, promouvoir la diversité culturelle dans les contenus et favoriser le partage des connaissances (pluralisme des contenus et accessibilité des offres). Des indicateurs en rendent compte (nombre de premiers films soutenus par Groupe Canal+, contribution des talents locaux dans les revenus d’Universal Music Group, dispositifs des filiales en faveur de la protection des données personnelles…) depuis 2004.

Ces indicateurs sont vérifiés par nos Commissaires aux comptes. Ils constituent avec le reporting extra-financier dans son ensemble, un outil de pilotage  pour mesurer notre empreinte et évaluer la contribution de ces enjeux à la création de valeur du groupe.

 

Comment mobiliser sur le sujet en interne ?

 

La direction générale est impliquée dans tout le processus. Au sein du Conseil de surveillance, le Comité stratégique a la mission d’évaluer une fois par an la politique RSE. Le Comité des ressources humaines est chargé d’attribuer les bonus correspondants à l’atteinte des objectifs de RSE. Le montant relatif à ces critères peut  atteindre jusqu’à 10 % de la rémunération variable des dirigeants. 

La direction de la RSE  travaille de manière transversale avec l’ensemble des directions fonctionnelles : l’audit (cartographie des risques RSE, dimension RSE dans le questionnaire de contrôle interne, …), le juridique (données personnelles, vigilance de la chaîne d’approvisionnement …), etc. Nous réunissons aussi plusieurs fois dans l’année un Comité RSE sur un thème particulier avec les collaborateurs, notamment les collègues des filiales concernés par le sujet et des experts extérieurs.

 

Vivendi est aussi actif sur le sujet dans les groupes internationaux sur la RSE. Avec quel message ?

 

Nous voulons être présents dans les cercles internationaux de réflexions pour contribuer à définir le champ de responsabilité propre au secteur des médias et  représenter une certaine vision européenne de la RSE, en nous attachant à  la diversité des contenus culturels, à la protection des données personnelles, par exemple. Nous étions les seuls Français au sein du groupe constitué en 2009  par la GRI pour  élaborer un référentiel spécifique pour les medias.

Nous faisons également partie du groupe pilote de l’IIRC sur le reporting intégré qui ne comprend que deux entreprises françaises sur les 100 membres. Nous avons mené un projet pilote visant à illustrer comment  le capital culturel doit être pris en compte pour évaluer la performance sociétale et financière d’un groupe de contenus.

 

Entretien initialement publié dans Repères RSE N°105 avril-mai-juin 2014

Propos recueillis par Béatrice Héraud
© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Greenwashing

Greenshifting, Greenlabelling... Six mots qui dévoilent les nouvelles stratégies de greenwashing des entreprises

Planet Tracker a décomposé toutes les stratégies des entreprises pour s’afficher plus vertes qu’elles ne le sont réellement. Greencrowding, greenhushing, greenlabelling… l’ONG en a détecté six, de la plus simple à la plus complexe, qui montrent l’inventivité dont font preuve les entreprises pour...

Maif credit mutuel dividende ecologique societal GERARD JULIEN AFP

Avec leur dividende sociétal et écologique le Crédit Mutuel et la Maif veulent ouvrir la voie

C’est une initiative inédite que portent le Crédit Mutuel et la Maif. La banque et l’assureur vont consacrer une partie de leur bénéfice à la lutte contre la crise climatique, sous la forme d’un dividende sociétal, ou écologique. Plusieurs centaines de millions d’euros vont être alloués à des...

Train SNCFpng

La SNCF va prendre en compte le prix du carbone dans ses appels d'offres

100 euros. C'est le prix que va donner la SNCF à la tonne de carbone dans ses prochains appels d'offres. L'entreprise publique va demander à ses fournisseurs de lui fournir un bilan carbone et d'expliquer leur trajectoire d'amélioration de leurs émissions. Elle veut privilégier des investissements...

Cannes Lion 2022 ban fossil fuel ads

Poussé par des agitateurs internes, le secteur de la publicité doit se réinventer

Encore une cérémonie bousculée ! Un ancien lauréat du Cannes Lion, grande fête de la publicité, a rendu son trophée pour dénoncer le soutien du festival aux "compagnies fossiles". Sous haute pression concurrentielle, parfois qualifié de verrouillé, le secteur de la publicité doit pourtant réinventer...